Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 22:48
Salman Rushdie
Les Enfants de minuit
Midnight's children, 1980,rushdie-copie-2.jpg
traduction de Jean Guiloineau,
Stock, 1983, 1987,
Rééd. Le livre de poche,
670 pages.


Biographie

        Essayiste et romancier britannique d'origine indienne, Salman Rushdie est né à Bombay en 1947. Il arrive au Royaume-Uni à l'âge de 14 ans et y fait ses études. Après un conte fantstique dans les années 1970, il écrit Les Enfants de minuit (Midnight's Children) en 1981 (récompensé par le Booker Prize).

    Salman Rushdie a reçu de nombreux prix et titres honorifiques et a été anobli par la Reine d'Angleterre le 16 juin 2007.

Salman Rushdie est un auteur engagé et menacé :

  • Son roman Les versets sataniques (1988) a fait scandale. Jugé blasphématoire pour une caricature du prophète Mahomet, ce livre est à l'origine d'une fatwa lançée en 1989 par l'Iran (réactivée en 2006) et d'un arrêt de mort visant l'auteur.

  • De même, son anoblissement en juin 2007 par la Reine d'Angleterre lui vaut des menaces de la part du Pakistan.

Quelques oeuvres :

1981 : Les enfants de minuit
1989 : Les Versets sataniques
1994 : Est, Ouest (recueil de nouvelles)
1999 : La Terre sous ses pieds
2001 : Fury
2005 : Shalimar le clown

Résumé

        C'est le récit autobiographique (fictif) que Saleem Sinai - double de Salman Rushdie - fait à Padma, une servante indienne. Né à minuit, la nuit de l'indépendance de l'Inde (le 15 aout 1947), Saleem voit son destin lié à celui de son pays. Comme lui, 1001 enfants naissent cette même nuit, tous dotés de pouvoirs surnaturels. Cependant, né à minuit précise, c'est Saleem qui est doté du pouvoir le plus important : celui de réunir tous ces enfants par télépathie. Ce don va lui attirer un certain nombre d'ennuis. Le narrateur raconte donc toutes les péripéties de sa vie à travers l'histoire de « sa famille » et sa propre histoire.

Les Enfants de Minuit se décompose en 3 livres majeurs :

  • Livre I (de 1915 à 1947) : de la vie de son grand-père (Aadam Aziz) jusqu'à la naissance du narrateur.

  • Livre II (de 1947 à 1965) : enfance / adolescence du narrateur, et jusqu'au début de sa vie d'adulte.

  • Livre III (de 1965 à la fin des années 1970) : vie adulte du narrateur.

=> L'histoire individuelle de Saleem sert ainsi de métaphore à l'histoire collective de l'Inde: chaque événement personnel est corrélatif d'un événement historique.

L'écriture de l'oeuvre de Salman Rushdie

_ Le paradoxe de l'écriture

    Si Salman Rushdie est considéré comme la véritable voix de l'Inde par la critique occidentale, la critique indienne pense qu'il porte un regard d'étranger sur le pays.

    Salman Rushdie s'intéresse à la littérature (occidentale) moderne. Pour Les Enfants de minuit, l'auteur puise certaines références dans le roman Le Tambour de Günter Grass (1959). Il y reprend l'utilisation de l'autobiographie fictive pour mettre en scène son narrateur, les thèmes du don extraordinaire et des origines familiales.

_ L'Histoire de l'Inde

    Tout le roman de Salman Rushdie se déroule autour de l'Histoire de l'Inde. Les références historiques sont très nombreuses, et détaillées du point de vue du narrateur, comme la création d'un Etat musulman séparé en 1940, l'indépendance de l'Inde en 1947, les déplacements de population, la guerre contre le Pakistan pour le contrôle du Cachemire, le conflit avec la Chine, ou l'arrivée au pouvoir d'Indira Gandhi (qui occupe une place importante dans le livre III).

_ Originalité de l'écriture

. La situation du narrateur en train d'écrire : Saleem Sinai est dans une usine en train d'écrire son histoire, sous le regard de Padma.

Cette scène de l'écriture enrichit et complexifie le texte des Enfants de Minuit, puisque le narrateur est seul maitre du récit (cf. les lignes d'ouverture du roman), ce qui engendre une certaine manipulation des événements.

Nb : Quelques erreurs temporelles intègrent donc l'écriture du récit, entrainant parfois un flou historique que l'auteur utilise , à mon avis, pour ancrer le réalisme magique.

. Le réalisme magique : Les Enfants de Minuit est un texte hybride qui mêle style narratif, mythes, merveilleux et surnaturel. C'est ce que l'on pourrait qualifier de « réalisme magique », car tout fusionne et crée un monde où le surnaturel s'intègre parfaitement dans le monde réel.

De même, on trouve des critiques sociale et politique, mais également beaucoup d'humour et de parodie. En effet, Salman Rushdie joue avec les mots, avec les scènes de ses personnages. Il n'hésite pas également à parodier des personnages réels tels qu' Indira Gandhi.

_ Les thèmes du roman

  • la question de l'identité (le drap troué, les changements de noms, la transformation des personnages, le dédoublement du « je »...)

  • la famille et les origines familiales (avec Saleem mais aussi avec son fils)

  • la société en général (l'Inde ou la micro-société des Enfants de Minuit)

  • le thème du secret (sur les pouvoirs surnaturels, sur les agissements de certains personnages...)

Les Enfants de minuit est un livre empreint de beaucoup d'humour et vraiment très drôle : il est également riche en références historiques.

E. S (AS BIB)

Sources

_ Wikipedia (biographie de Salman Rushdie)

_ site de l'université de Montpellier : une étude sur l'écriture de Salman Rushdie intitulée « Abracadrabra ou la magie de la conclusion de Midnight's Children »

_ Le club des rats de biblio-net  : article de Sereine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives