Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 08:22

 


Kiran DESAI,
La perte en héritage, 2006
traduit de l’anglais (Inde)
par Claude et Jean Demanuelli
éd. Les Deux Terres, 2007
 624 pages
     
 

















     Dans son nouveau roman, Kiran Desai nous fait voyager entre l’Inde et l’Amérique où les deux personnages principaux, Sai et Biju, tentent de trouver leur place et leur identité.






     Sai, jeune fille orpheline de seize ans, sort du couvent pour aller vivre chez son grand-père, ancien juge de district qui vit maintenant dans le nord de l’Inde avec son cuisinier. Biju, fils du cuisinier est parti, le rêve américain pour bagage, mais arrivé à New-York, sa désillusion sera grande et douloureuse. Sai grandit entourée de personnes âgées qui essaient de fuir leur origine afin de vivre à l’occidentale, ayant pour modèle l’Angleterre. Ses préceptrices, Noni et Lola, " ne connaissent que la manière anglaise " de vivre, elles prennent le thé, font pousser des brocolis anglais dans leur jardin, et achètent des sous-vêtements de la marque Marks and Spencer que même la reine Victoria portait ! Elles enseignent à Sai que " l’anglais est meilleur que l’hindi " ; le culte de l’Occident est plus présent que les rituels indiens. Sai, quant à elle, découvre aussi les premiers sentiments amoureux, avec Gyan, son précepteur de mathématiques, malgré la différence de classe sociale, les dfficultés des rapports entre hommes et femmes ; ses sentiments chamboulent sa vie d’adolescente.

 

 


    Biju, lui, travaille à New-York où il rencontre les désillusions du rêve américain, va de petits boulots en petits boulots ; il masque la réalité à son père, si fier que son fils ait fui la misère indienne pour le succès américain. Biju doit affronter la clandestinité, la précarité et l’insécurité, il erre dans cette Amérique qui devait lui apporter tant d’espoirs et qui finalement le renvoie au fossé, toujours plus important, entre Orient et Occident.

 

 


     L’auteur aborde ici le choc des cultures, l’altérité, la quête d’identité avec beaucoup de délicatesse et de talent. Sous sa plume nous nous attachons à ces personnages déçus par l’Occident et qui sont à la recherche de leur identité afin d’avoir une place dans une société en mutation. Ce roman nous offre un regard à la fois grave et amusé sur les problèmes que la modernité cause dans un pays en construction.





Mylène, Ed.-Lib. 2A

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives