Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 22:30



 Nathacha APPANAH

Le dernier frère

 Editions de l'Olivier (23 août 2007)









 

 

 
















Raj rêve de son ami David, mort depuis soixante ans. C’est alors que ses souvenirs lui reviennent…

Raj, neuf ans, grandit dans le village de Mapou, au Nord de l’île Maurice, avec un père violent et alcoolique, une mère tendre et aimante et ses deux frères, Anil et Vinod, qu’il adore et avec qui il aime courir à travers la forêt. Malheureusement, un jour de tempête, les trois enfants se rendent près de la rivière. Ses deux frères sont alors emportés par un torrent de boue. La famille décide donc de déménager à Beau-Bassin et le père devient gardien de prison.

C’est là-bas qu’il fait la connaissance de David, dix ans, juif, orphelin et emprisonné. Un véritable amour fraternel naît entre les deux jeunes garçons. David réussit à s’échapper de la prison, il est alors recueilli pour deux nuits chez Raj. Cependant, il est obligé de se cacher du père. Raj décide de prendre la fuite avec David, son nouveau et dernier frère, pour retourner à Mapou et peut-être y trouver une vie sans misère. Raj prend soin de David tout comme ses frères le faisaient avec lui. Dans leur fuite, David meurt de la malaria. Ils n’étaient qu’à une heure de marche de la prison.

Ce n’est qu’à l’âge de trente-huit ans, en 1973, que Raj apprend la véritable identité de son ami disparu. David était juif tout comme les autres prisonniers. Ils avaient été refoulés de Palestine et avaient été déportés à l’île Maurice, considérés comme des immigrants illégaux. Aucun d’eux ne savait pourquoi ils se trouvaient ici. Ils voulaient seulement rejoindre Eretz, le Terre Promise. Suite à ce souvenir, Raj décide alors d’en parler à son fils.

 

Le dernier frère de Nathacha Appanah vient de recevoir le prix du roman FNAC 2007 et le prix des lecteurs de L’Express 2008. Il s’agit de l’histoire de « deux enfants du malheur accolés l’un à l’autre par miracle », l’un par la perte de ses frères, l’autre par l’arrachement à sa terre natale. L’auteur dit « avec une infinie pudeur le remords, le chagrin, la vie qui recommence, les temps qui se rejoignent ». Nous sommes touchés par le style sobre mais efficace qui rend le récit simple et réaliste, notamment grâce aux descriptions des personnages. D’autant plus que l’histoire est chargée d’émotions existentielles et singulières.

Le roman montre la continuelle survie des personnages ainsi que leurs caractères déterminés. Raj pense à rentrer et à retrouver sa mère, pourtant il continue sa fugue avec David pour survivre. Le dernier frère est aussi une fiction. En effet, l’auteur révèle un événement peu connu de l’histoire mauricienne lors de la Seconde Guerre mondiale : la déportation et l’internement à l’île Maurice de 1500 Juifs d’Autriche et de Tchécoslovaquie à la recherche d’une terre de refuge contre le nazisme.

Roman de la fraternité et du souvenir, Le dernier frère est le dernier roman de Nathacha Appanah.

 
Audrey MARTINEZ, 1ère année Edition-Librairie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives