Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 18:50
Trois semaines ont passé depuis Ritournelles, il ne sera donc pas question ici d'une réaction à chaud mais plutôt d'une prise de température post-événement.

A la veille du jeudi 23 octobre, J'ai appris à ne pas rire du démon d'Arno Bertina est toujours roi sur ma table de chevet. Demain, lors de cette première conférence je serai éclairée. Un lien se tissera entre auteur et public, les imaginaires seront nourris. Jusqu'à présent, j'approche de la fin de l'oeuvre, plus qu'une trentaine de page, j'ai apprécié cette lecture. La rencontre promet alors d'être particulièrement intéressante. Ajoutons à cela que Strangulation de Mathieu Larnaudie m'a quelque peu déroutée, je sens qu'il y aura de quoi faire.

C'était le moins que l'on pouvait attendre. A faire il y avait, tant il fut difficile d'accéder aux propos échangés. Il y a eu un décalage impressionnant entre mes lectures et cette discussion qui se déroulait dans cette salle improvisée. Pas tant sur le fond, mais plutôt par la forme, qui ne m'a pas permis une écoute facile mais a plutôt exigé une concentration hors pair pour ne pas perdre le fil.

Cette " herméticité" m'a amenée à m'interroger sur la portée réelle du Festival.

Trois jours plus tard, mon stage au sein de la Librairie Mollat commence. Profitons de ce terrain pour prendre connaissances des répercussions de Ritournelles. Avant tout entretien avec les libraires, je remarque bien vite que Bertina est sur table. Il jouit déjà d'une position plus que privilégiée. Strangulation est retourné en rayon, il a quitté la table. On m'explique qu'en Février dernier, le livre, pour avoir semé le trouble tant les avis étaient divergents, avait déjà bien profité des chaudes places et d'une forte exposition. Pour ce qui est des ventes, les libraires ne remarquent pas de précipitation soudaine. Ils constatent en revanche, la mine réjouie, que les lecteurs ont été quelque peu titillés par la curiosité en cette fin octobre à en juger par la fréquence des questions sur nos deux auteurs. Le lien serait-il évident ?

Cette littérature exigeante a trouvé un allié avec Ritournelles, cet événement culturel a su mettre en valeur ses auteurs et si la marche est encore lente, reste à parier qu'elle deviendra vite plus soutenue.


Julie Djadel, Année Spéciale Édition-Librairie

Partager cet article

Repost 0
Published by Julie - dans EVENEMENTS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives