Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 22:30





Stephen CLARKE

God save la France
titre original A year in the Merde.
traduit de l’anglais par Léon Mercadet
éditions du Nil, 2005


















Quelques mots sur l’auteur

Stephen Clarke est un journaliste britannique, né en 1958. Après avoir vécu dix ans en France, il décide d’écrire ce livre, comme « guide de survie » destiné à ses compatriotes. Au départ, il s’est chargé de diffuser le premier tirage à deux cents exemplaires par son propre site internet, mais très vite il devient un véritable best-seller en Angleterre et en France et de nouveaux tirages sont alors effectués.


Quelques mots sur l’histoire


Paul West est un jeune cadre britannique qui débarque à Paris pour lancer une chaîne de cafés, il découvre la vie d’entreprise française, les grèves successives, les joies de l’immobilier dans la capitale et bien sûr la vie de couple avec une Française. Au travers de ses descriptions hilarantes du monde parisien, avec notamment ces promenades inoubliables dans les rues semées de déjections canines… d’ailleurs je ne peux m’empêcher de vous citer un passage dans lequel Paul discute avec son égérie française de ces problèmes avec la propreté des trottoirs parisiens;:                                    


  « Près du Moulin Rouge, je m’arrangeai naturellement pour piétiner un étron canin tout sec qui évoquait du cacao vénéneux. La chose était tapie au pied d’un arbre, et me contraignit à une interprétation personnelle du french cancan avec un tronc pour en débarrasser ma semelle. Comme un crétin, j’avais ce jour-là mis des pompes élégantes à la place des nord-coréennes.[...]Devant des jus d’oranges pressées, des figues fraîches et des œufs pochés au saumon, elle m’encouragea à parler de mon handicap, et je pus tester me théorie selon laquelle il s’agissait d’un état psychique que les pavés de Paris avaient éveillé.
- C‘est une sorte de dyslexie. Tu connais la dyslexie ?
- Oui, oui, dit Alexa en hochant la tête tout en pelant sa figue bien mûre dans une image d’un symbolisme.douloureux;
- Eh bien, je suis un peu dyslexique. Ou daltonien. Il y a des gens qui oublient le sens des mots, d’autres qui ne voient pas les couleurs. Moi je ne vois pas les crottes de chien. Je suis merdlexique.»


Mon avis  
        

Ce livre est un éternel sourire dû à la rencontre des cultures anglaise et française. Dès le titre on a un mélange entre vocabulaire français et anglais. God save la France pour le titre français ou bien A year in the merde. Et l’auteur ne cesse de jouer sur cet assortiment de jeux de mots, tout en exagérant ses expériences. Son registre d’écriture est plutôt cru mais il rend les situations si comiques qu’on ne peut que s'en amuser, c’est d’ailleurs un livre devant lequel il peut nous arriver de rire seul au milieu des autres. Cependant il reste à mon avis un outil de culture intéressant. Tout comme Peter Mayle l’avait fait en 1989 avec A year in Provence, Stephen Clarke dresse à son tour notre portrait et on ne peut le prendre qu’avec humour. On retrouve également le stéréotype anglais au travers duquel on peut voir aussi une certaine caricature ; on peut ainsi comparer  et apprendre sur notre culture mais surtout sur celle d’outre-manche, un livre que je vous conseille en français et surtout en  version originale, à ne pas manquer si vous voulez vous détendre un peu…

Morgane, 1ère année Bibliothèques

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives