Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 06:24







Pascal MERCIER,
Train de nuit pour Lisbonne

Traduit de l’allemand par Nicole Casanova
Editions  10/18, Domaine étranger
2004
















Pascal Mercier enseigna la philosophie à Berlin. Il est l’auteur de plusieurs essais de philosophie et de trois romans.


Raimund Gregorius, appelé aussi Mundus, respectable professeur bernois de langues anciennes (grec, latin et hébreu) est le protagoniste de ce récit. « Homme le plus fiable et le plus prévisible », « irréprochable dans sa profession », il est aussi « redouté en raison de son stupéfiant savoir dans les langues anciennes », « amicalement moqué par ses élèves », « porteur d’un monde entier » et surnommé le papyrus.

Mais c’est un banal jour pluvieux, suite à une rencontre sur le pont de Kirchenfeld qui mène au lycée, que la monotonie de son existence va basculer radicalement. Cette première rencontre sera celle de la langue portugaise prononcée par une belle inconnue, chuintante et mélodieuse pour un adepte des langues. Cette rencontre sera décisive car elle le pousse à partir en plein cours de langue et à s’aventurer dans une librairie espagnole. Il y découvre par hasard un ouvrage d’un poète portugais, Amadeu de Prado intitulé Un Orfèvre des mots (Un Ourives de las palabras, 1975). Le libraire lui en traduit quelques mots. Troublé par la beauté de la langue et la profondeur du texte, il décide de partir sur les traces de ce poète. Après  discussion avec son ami ophtalmologue, Dioxades, il prend le premier train pour Lisbonne. Débute alors un long voyage initiatique pour Gregorius,  voyage vers l’inconnu qui le pousse à s’imprégner d’une nouvelle langue.


Son parcours l’amènera à faire de nombreuses rencontres avec les proches de ce poète et à faire ressurgir les traces d’un passé encore très présent. Médecin et intellectuel portugais, il mourut trente ans plus tôt d’une rupture d'anévrisme. Un homme jamais rassasié de la réalité et dévoré par des questionnements sur son existence, son époque, ses sentiments, sa dignité …  Médecin aimé, il fut rejeté après avoir sauvé la vie de Mendes, un officier supérieur de la police secrète, surnommé le boucher de Lisbonne sous la dictature de Salazar. Comme pour montrer son attachement à son pays, il s’engagera peu après dans la Résistance.

Le Bernois veut rassembler toutes les pièces du puzzle au gré des lectures du livre de Prado et des rencontres : Adriana, la sœur d’Amadeu qui vit toujours dans le culte de son frère, Joao Eça, un résistant qui connut le médecin … Le lecteur assiste à la reconstruction d’une vie et d’une personnalité hors du commun.

Gregorius ne cessera jamais de douter de la légitimité de ses recherches et de la tournure de sa vie si bien tracée auparavant. Parfois désorienté il renoncera en retournant à Berne mais pour à chaque fois mieux recommencer ses déambulations dans les rues de Lisbonne. Chaque paragraphe du livre de Prado semble être de véritables leçons de vie et préceptes philosophiques.


Pascal Mercier dresse ici une véritable étude de la complexité de l’âme humaine sur l’amour, l’amitié, la dignité, le courage et la mort. On se laisse guider dans ce récit comme un voyageur dans un train, témoin d’une rencontre entre un homme et une langue, un homme et les mots de toute une vie. Le récit offre deux niveaux de lecture : un livre dans le livre, deux styles d’écriture distincts.

C’est un livre poignant servi par une écriture classique et subtile, empreinte de philosophie et de sagesse. 


Extraits

« L’esprit c’est un charmant théâtre d’illusions que nous créons à notre usage, il est tissé de belles paroles apaisantes, qui nous font croire à une familiarité infaillible avec ce que nous sommes, une connaissance proche et intime qui nous évite d’être surpris par nous-même. »

« S’il est vrai que nous ne pouvons vivre qu’une seule partie de ce qui est en nous, qu’advient-il du reste ? »


Thomas, 1ère année édition-librairie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives