Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 17:51









Raymond CARVER,
Parlez moi d’amour
GF-Livre ce poche, 1990,
Coll. Biblio romans





















Raymond Carver est né en 1938, sa vie ressemble à ses nouvelles. C’est un fils d’ouvrier de scierie ; il commence à travailler à la fin de ses études mais il est très vite rattrapé par l’écriture. Il a écrit plusieurs recueil de nouvelles mais il est surtout connu pour Parlez moi d’amour et Les vitamines du bonheur.

Parlez moi d’amour est un recueil de dix-sept nouvelles où Carver nous propose sa vision de la société américaine. Mais il nous décrit surtout un monde de désespoir, de malheur, de fuite. Parlez moi d’amour est un titre qui appelle à la tendresse, l’espoir, la joie. Surtout une envie qu’on vous parle d’amour mais dés les premières lignes de "Pourquoi ne dansez vous pas ?" on comprend que ce titre n’est qu’un leurre, ce n’est pas un appel à l’amour. En effet, ces dix-sept nouvelles manquent cruellement d’amour. Ce sont simplement des gens de classe moyenne qui tentent de trouver l’amour. Tous ces personnages sont à la recherche du bonheur, ils fuient leur réalité. Exemple : ce jeune homme qui part chasser afin de fuir les pleurs de son bébé et les reproches de sa femme. Ou encore cette femme debout dans son jardin au milieu de la nuit entourée de vers luisants qui ne supporte plus le souffle alcoolisé de son mari.

Carver décrit le malheur de la société américaine sans lyrisme, juste par quelques phrases courtes et pauvres comme le sont ses personnages. Pauvres d’amour et de bonheur qui tentent par tous les moyens de le reconstituer. Tout comme ce couple en apparence heureux mais qui a l’impression d’être passé à côté de quelque chose et décide alors pour un bref instant de vivre chez leurs voisins partis en vacances. Ou alors, cet homme appelé Simplet, qui décide d’élever des truites afin de trouver tout le réconfort et l‘amour qui lui manquent dans sa vie. Il a voulu fuir la réalité de son existence et finit par trouver la mort avec ses truites lors d’un orage.

La dernière nouvelle s’intitule "Si nous parlions d’amour". Ce titre est comme un second souffle, l’auteur va enfin nous parler d’amour et mettre une touche de bonheur dans son recueil. Mais c’est le second leurre de ma lecture. Les deux couples de cette nouvelle tentent de définir l’amour mais de manière si superficielle que cela en est ridicule. Cette conversation fait alors ressortir tous les clichés de l’amour.

"Pourquoi ne dansez vous pas ?" est delon moi la plus belle nouvelle de ce recueil. C’est l’histoire d’un jeune couple qui emménage et va acheter les meubles d’un vieil homme. On a l’impression que ce vieil homme revit une histoire d’amour à travers ce jeune couple. Il regarde ce couple danser et alors s’installe un lien sensuel entre ces trois personnes. Le vieil homme n’attend aucun bénéfice lucratif de cette vente mais plutôt la résurrection d’un amour passé…

Ces nouvelles présentent une situation sans histoire mais que la vie fait basculer dans la souffrance, le malheur, la solitude. Parlez moi d’amour est une succession de tableaux de vie que Carver emprunte aux pauvres gens de la société américaine.

Cynthia, 1ère année Ed.-Lib.

Sur Raymond CARVER, voir aussi

les articles de Valentin et de Camille sur Neuf histoires et un poème,

les articles de Joséphine et de Cécile sur Les Vitamines du bonheur, d'Elise sur Tais-toi, je t'en prie.


Partager cet article

Repost 0
Published by Cynthia - dans Nouvelle
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives