Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 22:16








Chitra Banerjee DIVAKARUNI,
La reine des rêves

traduit de l’anglais par Rani Mayâ
 Picquier























Chitra Banerjee Divakaruni est née à Calcutta en 1957 et est arrivée aux Etats-Unis à l’âge de 19 ans. Elle s’est d’abord fait connaître en tant qu’auteur de poésie, et cela se retrouve dans ses romans et nouvelles. C’est une conteuse qui s’inspire des légendes ancestrales de son pays natal, l’Inde, et de son expérience vécue dans deux cultures opposées.
Ses livres relèvent du réalisme magique.

Le roman La reine des rêves.

Ce roman s’inscrit dans la lignée de La maîtresse des épices. On y retrouve la poésie et le mélange des légendes indiennes et de la vie des émigrés indiens en Amérique, thème qui lui est cher.

L’histoire contée ici est celle de Rakhi, une artiste peintre indienne, en manque d’inspiration, et dont la vie traverse de nombreuses crises. Mais c’est également l’histoire de sa mère qui est racontée ; elle est l’élément magique du récit, elle a grandi en Inde, et cache un secret qui va diviser sa famille, elle est interprète de rêves et aide les gens qui viennent la voir. A la mort de sa mère, Rakhi découvre son journal et, ainsi, sa vie en Inde, son initiation selon des rites anciens, les sacrifices qu’elle à dû faire par amour, et le pourquoi du secret autour de son don.

La présence de l’interprète de rêve, malgré ses faiblesses et ses doutes, malgré sa mort, semble apaiser les conflits. Peu à peu, sous cette influence «magique », Rakhi, ainsi que ceux qui l’entourent, trouvent leur voie, se réconcilient, relèvent la tête sous les épreuves, comme l’incendie du salon de thé de Rakhi, ou la vague de racisme vécue après les événements du 11 septembre. Même la découverte du don de sa mère chez sa fille sera vécue sereinement par Rakhi, finalement.

Ce récit est plein d’espoir, l’espoir de l’auteur de voir se réconcilier deux cultures qui lui sont chères, l’espoir des personnages qui ne souhaitent que trouver la paix, l’espoir de l’interprète de rêves qui trouve l’apaisement en aidant les gens qui croisent sa route.


Alice Bourasseau, 2ème année BIB.-Méd.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives