Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 00:00







MURAKAMI
Haruki
Les amants du Spoutnik

traduit du japonais
par Corinne ATLAN
Belfond, 2003
Rééd. 10/18, 2004





















K., narrateur anonyme du roman, jeune instituteur, est amoureux de Sumire depuis leur première rencontre. Malheureusement, celle-ci ne rêve que de littérature et de Miu, une mystérieuse femme à la beauté sophistiquée. Guidée par son amour pour Miu, Sumire devient sa secrétaire particulière et accepte de la suivre dans ses voyages en Europe.

Un soir, K. reçoit un coup de fil, c’est Miu. Sumire a mystérieusement disparu…


C’est une étude du sentiment amoureux qui parcourt les pages de ce roman. En effet, Murakami cherche à savoir ce qu’est l’amour, « comment il se manifeste, sous quelle forme, sous quelle métaphore.  »  C’est donc à travers cette troublante histoire d’amour que Murakami nous offre une extraordinaire métaphore du sentiment amoureux.
   

Cette image est celle du satellite russe Spoutnik 2, lancé dans l’espace en 1958 et qui ne fut jamais récupéré. Au sein de ce triangle amoureux, en apparence ordinaire, chaque personnage apparaît à sa manière comme un satellite errant, prisonnier de sa solitude. Ils sont atypiques, en marge de la société, excentriques ou bien effacés. Leur seul point commun est cet amour non partagé. K. aime Sumire qui ne l’aime pas, Sumire aime Miu qui ne l’aime pas.
   

Pour chacun d’eux, l’amour semble représenter un espoir de retrouver leur chemin vers le monde dans lequel ils sont perdus, de se sentir exister, de s’épanouir.

On retrouve donc dans ce roman, un thème récurrent dans l’œuvre de Murakami, celui de la solitude et des histoires d’amour qui finissent mal. Ils se comprennent, sont dépendants l’un de l’autre. Ils se cherchent mais ne s’atteignent pas.
   

Enfin, on peut trouver dans ce roman des éléments de réalisme magique. En effet, la disparition surréaliste de Sumire reste l’élément énigmatique du roman, empreint de fantastique et de poésie.


Un roman magique inscrit dans l’œuvre d’un auteur brillant, qui fait de son écriture un rêve, dont on voudrait ne jamais se réveiller.    

Julie Santschy, 2ème année Ed.-Lib.



Autres articles sur Haruki Murakami :



L'éléphant s'évapore
: articles de Noémie et de Samantha







Le Passage de la nuit
:
articles de Marlène, Chloé, E. M., Virginie.








Kafka sur le rivage
:
articles de Marion, Anthony, P.







La Course au mouton sauvage
: articles de J., et B.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives