Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 07:50









Alaa EL ASWANY
L’immeuble Yacoubian
traduit de l'arabe (Égypte)
par Gilles Gauthier
Actes Sud, 2006
Babel, 2007















L’immeuble Yacoubian est le premier roman de l’écrivain égyptien Alaa El Aswany, publié en 2002 par les éditions Mérit. C’est un mélange réussi  de l’écriture romanesque et d’une intrigue qui nous présente différents personnages et tous les maux de la société égyptienne. Le roman se déroule au début des années 90. Le point central de l’histoire est l’immeuble dans lequel habitent tous les personnages. L’auteur nous présente les habitants de cet immeuble et nous décrit leur quotidien dans un style simple et facile d’accès.

Voici quelques portraits des personnages principaux de l’histoire

Zaki Dessouki 
représente la classe dominante en plein effondrement. Issu d'une famille riche, il est cultivé, mondain, musulman mais non pratiquant. Il ressasse sa nostalgie de l'ancien temps et ses regrets de ne pas avoir quitté le pays quand il aurait pu le faire. Ni riche ni pauvre, il vit des restes de la fortune de son père « pacha ». Il aime les jeunes et jolies femmes et succombe souvent aux plaisirs de la vie. Il vit avec sa sœur ,ce qui ne lui garantit pas des jours sereins car cette dernière est quelque peu autoritaire avec lui et va jusqu’à le chasser. Elle ne supporte pas sa vie de débauches et sa passion pour les femmes.

Taha el Chazli veut devenir policier ; il réussit haut la main les épreuves écrites mais l’épreuve orale va le ramener à la réalité et se transformer en exclusion. On va lui reprocher que son père soit le gardien de l’immeuble Yacoubian et donc qu’il n’exerce pas un travail suffisamment important pour que son fils puisse devenir policier. Il va petit à petit se tourner vers l’islam intégriste sous l’influence du Cheikh Chaker, participer à des manifestations où il sera arrêté puis torturé et violé. A sa sortie de prison, il intègre un camp d’entrainement islamique. Il va épouser de force une « sœur » dont il finira par tomber amoureux. Mais sa seule obsession est son désir de vengeance…

Boussaïna Sayed est au début de l’histoire la petite amie de Taha. Elle est une jeune fille pleine de moralité et d’honnêteté. Elle se fait renvoyer de nombreux emplois car elle refuse les avances sexuelles de ses patrons. Mais au fur et à mesure, elle va finir par les accepter. Son patron lui demande de séduire Zaki pour récupérer son appartement à sa mort. Mais elle finit par tomber amoureuse de ce dernier. Daoulet, la sœur envahissante de Zaki va l’accuser de prostitution. Elle va être arrêtée et humiliée par Zaki et sa sœur. Mais à la fin du livre elle va trouver finalement le bonheur qu’elle attendait tant.

Soad  a besoin d’argent pour nourrir son fils. Pour cela elle accepte un mariage avec Azzam. Bien qu'il la dégoûte, elle joue devant lui le rôle de la femme modèle et comblée. Mais elle souffre car le Hajj lui interdit de revoir son fils. Tout explose lorsqu'elle tombe enceinte d’Azzam. Elle veut garder l'enfant. Le Hajj refuse et finit par la faire enlever et avorter contre son gré.

Ce livre constitue donc une critique de la société égyptienne ; toutes les catégories y sont représentées, que ce soient les riches, les pauvres, mais aussi les homosexuels. L’auteur nous livre les lourds secrets de la vie égyptienne et les risques que certains comportent. La religion est très présente dans ce roman, qui pourrait être un recueil de nouvelles car tous les personnages ont une vie bien particulière et n’ont parfois aucun lien entre eux si ce n’est l’immeuble Yacoubian. Une adaptation cinématographique a été réalisée mais à mon avis elle ne donne pas une aussi bonne vision de la société que le livre en lui-même. L’auteur a voulu faire une critique de la société en mettant en rapport le gouvernement et les dérives qui peuvent arriver avec la religion.


Maude, 1ère année Édition / Librairie

Alaa El ASWANY sur LITTEXPRESS

El ASWANY Chicago

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives