Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 08:37









Ira LEVIN,
Un bonheur insoutenable
,
This Perfect Day, 1969
traduction :
Frank STRASCHITZ
J'ai lu, 2003





















L’auteur

Ira Levin est né à New-York en 1929 et mort en 2007. Il a écrit des livres de genre différents, théâtre, SF, policier ou thriller.

Bibliographie

Voir le site du Cafard cosmique http://www.cafardcosmique.com/LEVIN-Ira


L’univers

Un bonheur insoutenable (The Perfect Day) se passe sur Terre, dans le futur. Tout est dirigé par un ordinateur appelé Uniord. Chaque « membre » de la famille reçoit à intervalle régulier un traitement adapté à chacun destiné à réduire l’anxiété, à ne pas tomber malade, mais qui empêche également de trop réfléchir, de penser. Il n’existe que huit prénoms : Li, Bob, Jésus, et Karl pour les garçons et Paix,  Anne et deux autres prénoms pour les filles. Chaque membre a un prénom suivi d’un numéro. Chaque individu possède également un bracelet électronique qu’il doit présenter à chaque borne (un peu à la manière d’un code-barre). Lorsqu’un membre désire quelque chose (un jouet, un cahier à dessin…), il doit également présenter son bracelet et Uniord décide de le lui accorder ou non. Ainsi, tout le monde est sur un pied d’égalité. Il n’y a ni riche, ni pauvre. Mais personne n’a la possibilité de choisir sa vie. Il faut, par exemple, demander l’autorisation à Uni d'aller voir ses parents. On ne peut choisir son affectation (le métier que l’on fera toute sa vie). C’est également Uni qui décide qui peut avoir un enfant, et à quel âge un membre a atteint son potentiel maximum et peut mourir (dans le livre, à l’âge de 62 ans).

Chaque membre est suivi par un conseiller qui peut décider de modifier le traitement en cas de trop grande agitation. Cela permet de bien contrôler tous les esprits.

L’intrigue

   
Le principal personnage, Li RM35M4419, possède quelque chose d’unique : un surnom, Copeau. C’est son grand-père qui le lui a donné, ce même vieil homme qui a participé à la construction d’Uni. Il lui a également livré quelques secrets sur cet ordinateur mystérieux. Mais le jeune Copeau, âgé de 10 ans, est gêné par cet homme qui décidément perd un peu la tête : quelle idée de critiquer ainsi UniOrd, qui fait tant pour la « famille » ? Il la rend heureuse et sans soucis.
   
En grandissant, Copeau devient un membre honnête, productif, comme tous ses camarades. Mais un jour, il rencontre Karl WL35S7497, étudiant en génétique qui passe son temps libre à dessiner. Cela déplait à Uni qui voit dans le dessin un moyen de s’exprimer et de se libérer. Après l’avoir aidé à se procurer papier et fusain, Copeau le dénonce à Uni, impuissant devant la « maladie » de Karl.
   
Un jour, cependant, il rencontre une société secrète qui lui explique la manière de ne pas recevoir son traitement. Copeau se sent libéré et souhaite fuir cette société qui l’opprime. Après de nombreuses péripéties, il arrive à s’enfuir avec Lilas dans une île libre de toute dictature d’Uni. Malheureusement, l’île est sous l’emprise de riches familles, reproduisant les schémas sociaux du moyen âge avec les seigneurs et les serfs. Il apparaît alors qu’Uni est au courant de l’existence de cette île, et qu’il s’en sert pour se « débarrasser » des membres incurables de la famille.
   
Copeau décide alors de monter une expédition afin de détruire Uni, grâce aux secrets livrés par son grand-père. Mais, au bout du voyage, il apparaît qu’un groupe de personnes se cache derrière l’ordinateur. Ce sont eux les vrais dirigeants de ce « monde parfait ». Copeau a alors le choix de mourir ou de se joindre à eux pour les aider à gérer ce monde de soumission.

Conclusion

Ce roman dénonce le problème d’un monde idéal dirigé par une machine, ou d’une oligarchie dans le cas présent. Il pose également le problème du choix : entre un monde aseptisé où l’on obéit sans réfléchir, mais où l’on dispose du confort, et un monde où l’on peut réfléchir, agir, et penser mais où l’on meurt de faim et de froid, que choisirions-nous ?


Marion, Bib 2ème année

Partager cet article

Repost 0
Published by Marion - dans dystopies
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives