Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 09:34
POCHES PARTAGÉS 1.














Agatha Christie,
Poirot quitte la scène,
Librairie des Champs-Elysées
Collection Le Masque, 2005
Le Livre de poche, 2008












POCHES PARTAGÉS

   
« Poches partagés » est un nouveau concept de rencontres initié par Jean-Luc Furette, professeur de Librairie/Marketing à l’IUT Michel de Montaigne. Il s’agit de faire partager à chacun un livre qui nous a touché, en format poche et autour d’un thème défini. Ces rencontres se font avec la présence de M. Furette, d’un professionnel du livre, libraire ou éditeur, accompagné d’un auteur. Le but est donc de faire découvrir, voir redécouvrir, des auteurs, des titres ou encore des collections qui nous tiennent à cœur et de partager ce vécu littéraire avec d’autres personnes, connues ou inconnues. Cette manifestation permet de redorer quelque peu le blason du roman de poche, qui, bien que souvent dénigré par une certaine partie de la sphère littéraire, reste quand même très populaire.

Le vendredi 10 avril 2009, s’est donc tenue la première journée de partage à la médiathèque de Gradignan (33), marquant ainsi le début de ces rencontres trimestrielles.

Le thème choisi était le polar. Autour de monsieur Furette, médiateur, et Christophe Dupuis, de la librairie Entre Deux Noirs, spécialistes du genre, accompagné d’André Marois, auteur québécois de renom qui a notamment écrit Les effets secondaires ou Tête de pioche, les étudiants d’AS Edition/Librairie, des membres du personnel de la médiathèque ainsi que des visiteurs, ont pu discuter de romans noirs ou de romans policiers qui les ont touchés. Liberté totale dans le choix des romans pourvu qu’ils soient en poche. M. Furette est le créateur du salon « Lire en Poche » de Gradignan, c’est donc un format auquel il tient beaucoup.

De Dennis Lehanne à Fred Vargas en passant par Agatha Christie ou encore Peter Tremayne, une quinzaine de livres ont été présentés, soit en racontant brièvement l’intrigue soit en lisant un passage. Autant de titres, d’auteurs que de collections différentes. On confronte des mondes différents autour d’un même thème, quelques-uns se font écho, d’autres sont à l’opposé, mais tout le monde y trouve son compte. Certains choisissent le livre par rapport à la collection, à sa renommée, son catalogue, d’autres choisissent librement, ne faisant pas cas de l’éditeur.

En plus d’une présentation historique du polar exposée par Jean-Luc Furette et Christophe Dupuis, la rencontre a permis d’ouvrir un champ de connaissances large autour du thème, permettant ainsi d’avoir une vision globale de ce genre souvent vu comme un sous-genre de la littérature. La rencontre était sympathique et les échanges intéressants. Il y a fort à parier que cet événement trouvera rapidement sa place !

Nous avons choisi de rendre compte brièvement des trois titres que nous avions retenus, par hasard il s’agit du même auteur pour les deux premiers, Agatha Christie, un auteur « classique » du genre. Les livres choisis étaient Poirot quitte la scène et Mr Quinn en voyage.
 
Le sang du moine de Peter Tremayne, le troisième livre retenu, s’inscrit lui dans le polar historique.




1. Poirot quitte la scène

Ecrit en 1900 par la célèbre écrivain, ce texte ne connaît sa première publication qu’en 1975. Il clôt l’œuvre d’Agatha Christie qui donne la mort à son plus célèbre détective, Hercule Poirot, disparition qui fera la une du Times à l’époque. En effet, dès le titre tout est dit, cette enquête sera la dernière. Mais quelle enquête !

A peine réunis dans la résidence de Styles Court, maison emplie d’un lourd passé, puisqu’elle avait déjà suscité un livre intitulé La mystérieuse Affaire de Styles, Hercule Poirot apprend à son acolyte le colonel Hastings, à qui il demande de venir y séjourner, qu’un meurtre va encore avoir lieu dans cette maison maudite. Le détective refuse de dévoiler l’identité du convive meurtrier ; il ne fera que guider son ami pour qu’il le trouve lui-même. Un jeu d’énigmes et d’indices se met en place entre les deux protagonistes, Poirot, cloué dans un fauteuil roulant, déléguant son rôle d’enquêteur de terrain à Hastings.

Ainsi, tous les convives seront soupçonnés les uns après les autres d’un meurtre qui n’a pas été encore commis, mais qui le sera bientôt affirme Poirot. Comment peut-il en être aussi sûr ? Et qui pourrait bien être la victime ? Pourquoi voudrait-on faire du mal à l'un des résidents, pas si paisibles que cela, de Styles court ? Et pourquoi notre fameux détective ne fait-il rien pour que cela ne se produise pas ?

Autant de questions posées et élucidées à la fin si surprenante de ce roman. En effet, dernier de la série des Hercule Poirot, cet opus remet en cause bien des choses dans sa lignée. Authentique, passionnant, étonnant, même si le meurtre n’arrive que tard dans le livre (à la page 170 alors qu’il n’y en a que 250), le suspens est tenu et l’identité du meurtrier reste secrète jusqu’aux dernières pages dont les révélations ne sont que plus ahurissantes.

Une fois le livre refermé on n’a qu’une envie, le relire pour faire attention aux détails qui auraient pu nous échapper et nous permettre alors de comprendre pourquoi…


A suivre...

Marie, A.S. Ed.-Lib.                                                            

                                        

Partager cet article

Repost 0

commentaires

julien du 08000 17/06/2009 14:59

Je n'arrive pas à comprendre comment vous avais pu lire ce livre c'est comme même la fin du celebre Hercule Poirot !!!

Moi, j'en serais triste de le lire, je ml'est chez moi mais ce n'est pas demain la veille que je le lirais !!!!

Recherche

Archives