Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 21:42












Albert CAMUS,
Lettres à un ami allemand,
Gallimard,1948
Folio, 2003



















Biographie

Albert Camus est ne en 1913 en Algérie de parents modestes. Boursier à Alger, il fait une licence de philosophie. Forcé d’arrêter ses études par la maladie, il se lance dans une carrière de journaliste.

Pendant la guerre il participe à la Résistance en aidant à la publication d’un journal clandestin. C’est dans ce journal qu'il publie les Lettres à un ami allemand. En 1947, il arrête son métier de journaliste pour se consacrer à l’écriture. Le prix Nobel de la littérature lui est décerné en 1957, couronnant une œuvre tournée vers la condition de l’homme, l’absurde et la révolte.

Il meurt le 4 janvier 1960, âgé de quarante six ans, dans un accident de voiture.



Résumé

Ce livre comporte quatre lettres que Camus adresse à un ancien ami allemand qui est devenu nazi.

La première lettre date de juillet 1943 ; c’est une réaction à une conversation qu’il a eue, peu de temps avant la guerre, avec l’Allemand qui lui avait dit : « Allons, vous n’aimez pas votre pays ». Il explique alors ce qu’ « aimer son pays » veut dire selon lui.

La deuxième lettre (écrite en décembre 1943) répond au sourire empressé « dont il saluait le mot " impatient " ». Dans cette lettre, il défend l’esprit contre la force.

La troisième lettre date d’avril 1944. Ici, il redéfinit le mot courage, montrant la différence entre le « courage allemand » et le « courage français ».

La quatrième et dernière lettre, rédigée en juillet 1944, montre l’espoir de la liberté qui anime les Ffançais malgré cette « nuit » qui a commencé quatre ans plus tôt.



Analyse

Lettres à un ami allemand est une critique ouverte de l’Allemagne nazie. Camus précise d’ailleurs dans la préface qu’il ne s’adresse pas à une nation : « j’aurais honte aujourd’hui si je laissais croire qu’un écrivain français puisse être l’ennemi d’une seule nation. Je ne déteste que les bourreaux. » .

Ces lettres sont avant tout écrites pour montrer la supériorité de l’esprit sur la force brute. C’est un vrai témoignage historique.

 Par ces lettres, Camus cherche à redonner courage aux Français, à montrer a quel point il est important de rester fidèle à son intelligence et de ne pas faire comme les nazis qui ont traité les humains comme des animaux. Afin de toucher ses lecteurs, il a inclus dans une de ses lettres une anecdote qui raconte comment un adolescent anonyme tente de s’échapper d’un train qui le conduit vers la mort. Chacun peut voir en ce personnage une personne qu’il connaît. Par ce petit récit, il dit vouloir montrer que les Français méprisent l’aumônier qui a dénoncé sa fuite et qu’ils sont « capables de colère ».

 Cette œuvre montre au fur et à mesure des lettres un espoir croissant. Les Français veulent la libération et sont persuadés au fond d’eux qu’elle est proche.


Cécile, 1ère année BIB.-MED.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

denis 27/07/2009 10:02

Nous venons de créer une communauté " Autour d'Albert Camus " , n'hésitez pas à nous rejoindre si vous le souhaitez! Bonne journée!

denis 27/07/2009 08:21

heureux de lire votre article sur ce livre de Camus
je viens de créer une communauté "autour de Camus"
cordialement
Denis

Recherche

Archives