Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 22:40










Kazuo ISHIGURO
Auprès de moi toujours

traduit de l'anglais par Anne Rabinovitch
Editions des Deux Terres,2006

















 
Kazuo Ishiguro est né en 1954 à Nagasaki au Japon. Son père, océanographe, migre en Grande-Bretagne pour ses recherches, avec sa famille, en 1960. Kazuo est alors âgé de 5 ans. Il suit des études de littérature dans les universités du Kent et d'East Anglia. Auteur de six romans, il s'impose au premier plan de la scène britannique avec Lumière pâle sur les collines (Prix du meilleur premier roman 1984), Un Artiste du monde flottant (Whitbread Prize, meilleur livre de l'année 1986), Les Vestiges du jour (Booker Prize 1989), adapté au cinéma par James Ivory en 1993, L'Inconsolé, et Quand nous étions orphelins ; avec son dernier roman, Auprès de moi toujours, il confirme son énorme talent. En 1995, il a reçu le titre d'officier de l'Ordre de l'Empire britannique, et en 1998, la France l'a fait chevalier des Arts et Lettres. Ses livres sont aujourd'hui traduits dans plus de trente langues. Kazuo Ishiguro vit à Londres, avec son épouse et sa fille.
 
L'histoire se déroule dans les années 90, en Angleterre ; la narratrice Kathy, âgée de 31 ans, se remémore son enfance. Alors qu'elle est sur le point de quitter sa fonction "d'accompagnante", elle retrace avec précision les moments qu'elle a passé dans un pensionnat, auprés de ses amis Tommy et Ruth. Plus on avance dans l'histoire, plus le cadre qu'elle nous décrit nous semble étrange. Quelle est donc cette institution, où les pensionnaires sont élèvés comme des êtres uniques, coupés du monde, sans cesse examinés, surveillés par des gardiens vigilants et où personne n'ose s'interroger ?  Bien des années plus tard, Kath remet cette enfance en question, elle se retourne sur son passé à Hailsham, retrace avec sensibilité son éducation, les relations avec les autres enfants et les adultes qui les guidaient. En réalité, tous ces enfants sont élevés, conditionnés dans un but précis et amenés à un destin qu'ils n'ont pas choisi. Avec une subtilité inouïe, Kazuo Ishiguro n’en dit jamais trop et se concentre sur l’existence de ses héros tragiquement résignés au sort qui les attend. L'intrigue est maintenue tout au long du roman et c'est là toute sa force, la ré­vé­la­tion fi­nale n'en est que plus poi­gnante. Sans dévoiler le mystère du récit qui en perdrait tout son intérêt, cette fiction vient soulever des craintes sur notre propre avenir.  Un roman bouleversant, original dans son écriture, qui allie émotion et réflexion éthique et qui permet de le classer également dans les bons ouvrages d'anticipation. Le monde décrit par Kazuo Ishiguro serait-il celui de demain ?
 

Extrait

"Je m'appelle Kathy H. J'ai trente et un ans, et je suis accompagnante depuis maintenant plus de onze ans. Je sais que cela paraît assez long, pourtant ils me demandent de continuer huit mois encore, jusqu'à la fin de l'année. Cela fera alors presque douze ans. Si j'ai exercé aussi longtemps, ce n'est pas forcément parce qu'ils trouvent mon travail formidable. Je connais des accompagnants très compétents qui ont été priés d'arrêter au bout de deux ou trois ans à peine. Et je connais le cas d'un accompagnant au moins qui a poursuivi son activité pendant quatorze ans alors qu'il ne valait rien. je ne cherche donc pas à me vanter. pourtant je sais de source sûre qu'ils ont été satisfaits de mon travail, et dans l'ensemble, je le suis aussi.(...) Les accompagnants ne sont pas des machines. On essaie de faire le maximum pour chaque donneur, et au bout du compte on s'use."

Kadija, 1ère année Bib-Méd.

Lien

Kazuo Ishiguro sur le site des éditions des Deux Terres

Partager cet article

Repost 0
Published by Kadija - dans dystopies
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives