Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 22:01







Jeff VANDERMEER
La Cité des saints et des fous

Calmann-Lévy,
Collection Interstices, août 2006
Prix du Cafard Cosmique 2007




















Un livre époustouflant, tant dans la forme que dans le contenu ! Ni un roman, ni vraiment un recueil de nouvelles ; comment qualifier cet ouvrage ? Complètement déstabilisant, il se compose de poèmes, d’illustrations, d’un glossaire, de plusieurs nouvelles d’horreur, très lovecraftiennes, d’un précis historique annoté (notes hilarantes d’ailleurs puisque l’historien y règle ses comptes avec ses concurrents et sa femme, tout en multipliant ces dites notes), d’un essai sur les us et coutumes des calmars royaux, d’un rapport médical sur X (un écrivain perdu dans la ville qu’il a créée dans son roman La Cité des Saints et des Fous...). On y trouve également l’histoire d’un homme amoureux d’une femme aperçue un jour à une fenêtre (Dradin amoureux) et qu’il fera tout pour séduire : il fera confiance à un nain tatoué des plus louches, et il ira même jusqu’à sortir le soir de la Fête du Calmar Royal, fête dangereuse et sanglante. On y trouve encore une nouvelle complètement cryptée (L’Homme qui n’avait pas d’yeux par X), amusez-vous à la décrypter ce n’est pas une blague de Jeff Vandermeer, même si l’on peut se demander ce qui l’a poussé à la rédiger ainsi. Pour un premier ouvrage traduit en français, il frappe fort.

La couverture est splendide et l’intérieur n’a rien à lui envier : chaque texte a droit à un traitement particulier, ce qui rend chacun d’entre eux plus réaliste encore.

Ces récits ont pour décor la ville d’Ambregris, cité-monde tentaculaire, fondée par des pêcheurs de calmars ayant décimé le peuple des champigniens, autochtones en forme de champignons, pour asseoir leur colonisation. Ce peuple se vengera plus tard de façon… silencieuse et mémorable. Ambregris est le personnage central de ce livre, elle nous hante et nous terrifie, nous donne envie de la visiter tout autant qu’elle nous invite à la fuir.

En ouvrant ce livre, vous entrerez dans un monde étrange, qui fascine et fait frissonner, vous défierez la mort (Dans les heures après la mort), vous rencontrerez des êtres inquiétants, les champigniens, pas si inoffensifs que leur nom pourrait le faire croire… Vous ne saurez plus si ce monde est imaginaire ou s’il est réel. Vous passerez du rire aux tremblements d’une page à l’autre. Mais entrez donc dans ce monde, découvrez la ville par vous-même, et devenez Ambregrisien. Surtout ne vous perdez pas dans les bas-fonds après la tombée de la nuit, on ne sait pas ce qui pourrait vous arriver… Essayez donc de survivre au Silence.


Au sommaire
 

- Le Véritable Vandermeer, par Michael MOORCOCK, paratexte ;
- Dradin amoureux ;
- Guide Hoegbotton de l’Ambregris des premiers temps par Duncan Hurle ;
- La Transformation de Martin Lac ,en 2000 l'auteur a reçu le World Fantasy Award pour cette novella ;
- L’étrange cas de X ;
- Lettre du Dr.V. au Dr. Eron-Minaudery ;
- Notes de X ;
- La libération de Belacqua ;
- Le Calmar royal : brève monographie de Karl Manfou (complétée par quelques recherches de Candace Avalaarp, bibliothécaire) ;
- Histoire de la famille Hoegbotton par Orem Hoegbotton ;
- La Cage par Sirin ;
- Dans les heures après la mort par Nicolas Pretspor ;
- Notes adressées au Dr. Eron-Minaudery ;
- L’Homme qui n’avait pas d’yeux par X, [crypté] ;
- Pretspor, Verden et L’Echange ;
- Apprendre à quitter la chair ;
- Glossaire d’Ambregris.


Isabel Meynard, 2ème année édition

Partager cet article

Repost 0
Published by Isabel - dans fantasy
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives