Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 19:30




Le festival a fêté cette année ses 25 ans. Il est né lors de la 80e édition de la fête des Filets bleus qui est elle-même née d’une initiative de solidarité envers les familles de marins-pêcheurs une année où le poisson avait déserté les côtes concarnoises. Livre et Mer devient au fil des années un rendez-vous littéraire et s’ancre dans le paysage culturel breton. Cette année, le festival prend de l’envergure et s’étend sur trois sites pour loger à la fois des expositions, des rencontres littéraires, professionnelles, des dédicaces et des projections.




Hervé Hamon est le président d’honneur du Prix Livre et Mer Henri-Queffélec qui récompense le meilleur récit littéraire en lien avec la mer. Hervé Hamon est à la fois écrivain, éditeur, cinéaste et scénariste, d’abord connu pour ses essais (Génération I et II) et ses enquêtes à caractère sociologique , il a obtenu ensuite, en 1997 le grand prix Henri-Queffélec pour Besoin de mer, récit où l’amour de la mer est conté. Hervé Hamon entreprend dans ce livre de décrire et partager son besoin de rivages, de marées, d’îles, de navigation et de ports. Il dit : « Être marin, c’est s’exercer à partir ». Cette année, la sélection se compose de : Portuaires de Charles Madézo chez la Part Commune, Les pieds dans l’eau de Benoît Duteurtre chez Gallimard, Des vents contraires d’Olivier Adam aux éditions de l’Olivier, Les Déferlantes de Claudie Gallay aux éditions du Rouergue, Cargo Mélancolie d’Alexandre Bergamini chez Zulma, de Mbëkë mi d’Abasse Ndione chez Gallimard. Après délibération d’un jury populaire, c’est finalement Claudie Gallay qui remporte ce prix littéraire. Un roman qui parle d’une mer qui obsède, fait peur et rassure à la fois. Un roman de gens de mer polis par ses déferlantes.




Pour la 25e édition, le festival Livre et Mer lance un prix de la bande dessinée maritime qui est cette année remporté par Chabouté pour Tout Seul, paru chez Vent d’Ouest, dont le magnifique graphisme suggère tout de la solitude et du silence bruyant que l’habitant du phare supporte au quotidien.








On récompense aussi En mer, voyages photographiques, de Farid Abelhouahab, paru aux éditions Chasse-Marée/Glénat, par le Prix du Beau Livre maritime.





Le prix Place de Fontenoy est attribué par l’Association des administrateurs des affaires Maritimes à Patrick Guillotreau pour Mare Economicum aux éditions PUR et à Jean-Pierre Duval et Roman Pagès pour Marin-Pêcheur.

Le chocolittéraire, animé par Jacqueline Le Goff révèle le coup de cœur Adomer 2009. Il s’agit de La Vague de Jacques Lopez édité chez Seuil Jeunesse. C’est un roman initiatique autour de jeunes surfeurs qui entraînent le lecteur dans un road movie.

Le festival Livre et Mer est aussi l’occasion de débattre de la situation du livre à travers des rencontres professionnelles en partenariat avec Livre et Lecture en Bretagne sur la thématique «Le Livre et le patrimoine».

Des expositions jalonnent les différents lieux du festival dont entre autres celle des peintres officiels de la Marine qui se tient au Centre des arts, ainsi que celle consacrée à Jean-Yves Delitte, auteur de la bande dessinée Belem, ainsi que l’exposition d’une collection exceptionnelle d’affiches sur l’histoire des compagnies maritimes au chapiteau Bibliomer en présence de Gabrielle Cadringher, co-auteur du beau livre Affiches des compagnies maritimes paru aux éditions Citadelles & Mazenot.

Au Centre des arts et de la culture, des projections sont proposées dont entres autres Le vieil homme et la mer, excellente adaptation par Alexandre Petrov du roman d’Hemingway, Au sud la mer est blanche, objectif Vendée Globe 2008 qui fait écho au livre éponyme de Roland Jourdain, skipper du bateau Véolia, ainsi que la projection Le cinéma à Concarneau qui évoque par une rétrospective les films tournés dans la ville bleue ou bien la projection Sydney Thompson peintre de la lumière d’Yvon Le Floc’h qui évoque ce peintre néo-zélandais qui a peint Concarneau, ce peintre sensible à la luminosité de la baie, qui a su rendre la subtilité de ses effets sur les paysages et les hommes avec une liberté de touche et une palette somptueuse.

Par ailleurs, cette année, les écrivains et les peintres de la Marine sont mis à l’honneur.

Le corps des Ecrivains de Marine a été créé en 2003 en partenariat avec la Marine Nationale. Il a pour vocation de favoriser la propagation et la préservation de la culture et de l’héritage de la mer. Sur le festival 2009, on apprécie la présence d’Isabelle Autissier, Jean-Michel Barrault, François Bellec, Didier Decoin, Michel Déon, Loïc Finaz, Bernard Giraudeau, Hervé Hamon, Patrick Poivre d’Arvor, Yann Queffélec, Jean Raspail, Jean Rolin, Pierre Schoendoerffer et Marie Dabadie.

Les peintres officiels de la Marine sont, quant à eux, constitués d’un corps constitué par l’Etat en 1830. Ils ont pour mission de témoigner et de décrire leur expérience de la mer. Leur titre leur permet, outre d’orner leur signature d’une ancre, de pouvoir embarquer à bord des bâtiments ou d’être envoyé en mission dans les ports. Les Salons de la Marine auxquels ils se doivent de participer tous les deux ans exposent une part de leurs reportages. Les ancres de talents exposés cette année sont François Bellec, Michel Bellion Patrick Camus, Jacques Coquillay, Christoff Debusschere, Lucien-Victor Delpy, Jean-Pierre Jouenne, Michel King, Jean-Pierre Lebras, Jean Lemonnier, Christian Le Corre, Jean Le Merdy, Christiane Rosset, Stéphane Ruais, Jean-Marie Zacchi et Hervé Gloux.

Mais avant tout, le festival reste ce qu’il a toujours été : l’occasion de rencontres formidables entre les auteurs et leurs lecteurs, un évènement plein de convivialité et d’échanges entre bénévoles, libraires, organisateurs, invités, stagiaires et visiteurs. Le Chapiteau Bibliomer est consacré à la librairie maritime tenue par des libraires concarnois, rennais et québécois. Ce site est essentiellement consacré aux dédicaces, aux cafés littéraires et aux ventes des livres. Par ailleurs, Le chapiteau Rencontre avec la Mer est consacré aux tables rondes et aux conférences.

Finalement, cet évènement annuel a vraiment pris de l’ampleur cette année et s’est achevé sur un franc succès avec 11 000 visiteurs.  Je conseille à quiconque passe par le pays concarnois en avril prochain de visiter ce festival riche en évènements, en rencontres et jolis mots pour dessiner cette mer qui est à la fois si proche et étrangère.




Elsa, A.S. Éd.-Lib.

Partager cet article

Repost 0
Published by Elsa - dans EVENEMENTS
commenter cet article

commentaires

Dodin 14/05/2010 20:33


Bonjour,
Comment faire connaitre mon manuscrit?
'Hotu Painu' Éditions Publibook.
Merci.
Lionel.


Recherche

Archives