Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 19:30













Ambrose BIERCE
Dictionnaire du Diable
Rivages, 1989
Librio, 2006















Si vous aimez l'ironie, la dérision, l'humour noir, le sarcasme et le surnaturel, vous aimerez les œuvres de ce grand nouvelliste américain dont le destin mystérieux reste encore une énigme...

Ambrose Bierce (1842-1913) débuta comme journaliste et se distingua par la virulence de ses articles. Il dénonçait, sous une forme toujours humoristique, la bêtise, l'hypocrisie, la violence et le racisme. Il s'attaquait aux élus, aux capitalistes et aux notables. Le Dictionnaire du Diable est l'une des ses œuvres les plus connues


Sa première traduction française date de 1955. Elle est l'œuvre de Jacques Papy, et comporte une préface de Jean Cocteau. De nos jours, la traduction la plus populaire est celle de Bernard Sallé, datant de 1989.

Ce recueil d'aphorismes est un condensé d'humour, d'ironie, de cynisme et d'invention. Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer quelques savoureuses définitions :


Accordéon : Instrument en harmonie avec les sentiments de l’assassin.

Accuser : Affirmer la culpabilité ou l’indignité de quelqu’un ; le plus souvent en guise d’autojustification pour lui avoir auparavant fait du tort

Aider : Faire un ingrat

Alliance : En politique internationale, union de deux voleurs qui ont leurs mains si profondément enfoncées dans les poches l'un de l'autre qu'il leur est difficile de s'en prendre séparément à un troisième.

Autosatisfaction : Evaluation erronée.

Bienveillance : Préface brève qui introduit à dix volumes d’exaction

Bonheur : Agréable sensation qui naît dans la contemplation de la misère d'autrui.

Calomnier : Attribuer malicieusement à quelqu’un les actions vicieuses que l’on n’a pas eu la tentation ou l’opportunité de commettre soi-même.

Cirque : Endroit où les chevaux, les poneys et les éléphants sont autorisés à voir des hommes, des femmes et des enfants se conduire comme des idiots.

Clarinette : Instrument de torture utilisé par une personne qui a du coton dans les oreilles. Il y a deux instruments qui sont pires qu'une clarinette : deux clarinettes.
 
Compromis : Sorte d'ajustement d'intérêts divergents qui consiste à donner à chaque adversaire la satisfaction de penser qu'il a eu ce qu'il ne devait pas obtenir, et qu'il n'est privé de rien, sinon de ce qui lui était véritablement dû.

Cynique : Grossier personnage dont la vision déformée voit les choses comme elles sont, et non comme elles devraient être.
 
Deux fois : Une fois de trop.

Diplomatie : L'art patriotique de mentir pour son pays.

Égoïste : Dénué de respect pour l'égoïsme des autres.

Excuser (s') : Poser les fondations d'une future offense.

Fantôme : Signe extérieur évident d'une frayeur interne.

Homéopathe : L'humoriste de la profession médicale.

Patience : Forme mineure de désespoir, déguisée en vertu.

Sincère : Muet et illettré

Singe : Animal arboricole qui se sent également très à l'aise dans les arbres généalogiques.



Céline, 2e année BIB-MED

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives