Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 19:30





Craig THOMPSON

Blankets
Casterman, 2004
Coll. Écritures
















L’auteur



Dessinateur et scénariste de bande dessinée américain né en 1975 dans le Michigan, son premier livre Adieu Chunky Rice lui valut en 1999 le Harvey Award du meilleur espoir.



Blankets est aujourd’hui son œuvre la plus connue. Elle remporta, aux Etats Unis, trois Harvey Award et deux Eisner Award (meilleur album-matériel inédit et meilleur scénariste/dessinateur) ainsi que le prix de la critique décerné en France par l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).




Résumé

Blankets raconte l’histoire d’un garçon, son enfance, son adolescence jusqu’à son âge adulte. On découvre la difficulté de vivre pour une personne rejetée de tous, abusée sexuellement et qui trouve pour seuls refuges la religion et le dessin. Mais très vite, on lui fera comprendre que les deux ne sont pas compatibles (surtout lorsque l’on dessine des corps de femmes nues). Alors qu’est ce qui pourrait mieux éclairer son chemin et le guider jusqu’à l’âge adulte qu’un premier amour ?



L’œuvre


Blankets est un « graphic novel » (roman graphique) en noir et blanc. Le récit évolue avec l’âge du personnage principal (Craig) sans qu’aucune mention de date ne soit faite. Seul le dessin nous permet de voir les changements physiques du jeune homme, nous faisant comprendre que l’on avance dans le temps. Le récit est entrecoupé de flashbacks qui nous renvoient à des moments pénibles de son enfance (la séparation d’avec son frère, les abus sexuels).

Tout au long de l’histoire on connaît les pensées du personnage principal, ce qui le rend vivant et plus proche de nous. On ressent ses joies, ses peines et surtout ses interrogations.

Outre Craig, d’autres personnes tiennent une place importante notamment son petit frère mais surtout son premier amour, Raina, qui sera un déclencheur dans sa vie. Il y a également les personnes de sa communauté religieuse qui cherchent à le pousser vers ce qu’ils pensent être le bon chemin (qui n’est pas forcément celui que le personnage choisira).

Dans ce récit, l’espace est restreint. Il y a la maison de ses parents, celle de Raina et son église. On ne voit rien d’autre, même lorsque l’on comprend qu’il est parti vivre sa vie ailleurs, on ne sait pas où. On le voit simplement revenir chez lui, comme si il ne pouvait se défaire de cet endroit où il a quand même vécu des choses très difficiles.

Les leitmotive de cette histoire sont le questionnement perpétuel face au sens de la vie et l’envie de découvrir de nouvelles choses tout en en ayant peur.

J’ai bien aimé ce livre car je trouve qu’il est plein d’espoir. Il montre que malgré les épreuves, malgré l’influence de certaines personnes, on peut réussir à prendre sa vie en main et à choisir seul ce que l’on veut en faire le sens qu'on veut lui donner.


Aurélie G.,  Bib/med/pat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurélie - dans bande dessinée
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives