Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 21:07











Maurice G. DANTEC
La sirène rouge

Gallimard, 1993
coll.  Folio Policier, août 2002

















Si jamais l’envie d’un bon polar vous prend, ne passez pas à côté de celui-ci, parce que malgré son titre peu évocateur et ses 591 pages, vous ne pourrez
qu'être emporté dans le tourbillon de l’histoire proposée par ce premier roman de Maurice G. Dantec.

    
Alice ne s’entend pas très bien avec sa mère, elle pense à son père qu’elle n’a plus vu depuis longtemps, et qui vit maintenant au Portugal, alors qu’elle est aux Pays-Bas. La vie n’est pas toujours simple, et c’est ce qu’elle va comprendre, d’autant plus qu’un beau jour elle découvre une cassette vidéo dans les affaires de sa mère et de son beau-père. Une ignoble vidéo, où ce qu’elle découvre est aux limites du rationnel : une séance de tortures et de sévices sur une jeune femme, dirigée par un couple masqué  à l’allure familière, semblant accomplir une sorte de fantasme morbide. Elle comprend alors que rien ne sera plus comme avant et décide de fuir.

Commence un long périple pour cette fillette, entre le commissariat auquel elle confie la cassette, puis sa rencontre avec un inconnu mystérieux, Hugo, qui la prend sous son aile, contre toute attente, pour l’emmener au bout de l’Europe : au Portugal. Voyage semé d’embûches, parce que perturbé par les hommes envoyés par sa mère pour la récupérer, une vraie course-poursuite. Au fur et à mesure, tout se corse, l’étau se resserre : comment cela va-t-il finir ? A vous de voir, ou plutôt de lire.

Lecteurs, vous êtes prévenu, vous ne pourrez pas lâcher ce livre, de peur de perdre la piste d’Alice et de manquer d’indices… Alors bon voyage !

Eva N., A.S. Éd.-Lib.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives