Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 19:30












Paul AUSTER
Brooklyn Follies

traduit de l’américain
par Christine LE BŒUF
Actes Sud, 2005
Babel, 2007
Livre de poche, 2008
















L’auteur
 
Paul Auster est né le 3 février 1947 aux Etats-Unis à Newark. Son oncle traducteur le fait bénéficier de sa bibliothèque. Encouragé par ses lectures, il écrit pour la première fois à l’âge de 12 ans. Il étudie les littératures française, italienne et anglaise à Columbia de 1965 à 1967.

En sortant de l’université, Paul Auster se consacre à la traduction d’auteurs français et visite Paris après avoir échappé à la guerre du Viet Nam. Après avoir échoué au concours d’entrée de l’Institut des Hautes Études Cinématographiques, il écrit plusieurs scénarios pour le cinéma muet mais qui ne verront jamais le jour.

Pendant une dizaine d’années, Paul Auster rencontre de grandes difficultés financières et publie plusieurs articles pour des revues. Il travaillera aussi sur un pétrolier avant de partir pendant trois ans en France, où il vit de ses traductions. Durant ces dix ans,  il commence à travailler sur Moon Palace et Le Voyage d’Anna Blume.

Après son divorce en 1979, la mort de son père qui lui laisse un petit héritage lui permet de se remettre à flot et lui inspire L’invention de la solitude. Paul Auster publie L’Art de la faim en 1982 et Espaces Blancs, recueil de prose en 1985.

Il est enfin reconnu en tant qu’auteur et il publie entre 1986 et 1994 Moon Palace et Léviathan.

Après un bref détour par le cinéma avec Le Noël d'Auggie Wren, Smoke, Brooklyn Boogie et Lulu on the bridge, Auster revient au roman avec Le livre des illusions, La nuit de l’oracle et Brooklyn Follies.

Paul Auster vit aujourd’hui à Brooklyn.


L’œuvre
 
Nathan Glass à soixante ans est divorcé, sort d’un cancer et vit à Brooklyn. Retraité, il a décidé de s'atteler à un projet : le livre de la folie humaine, qui recense lapsus et autres erreurs involontaires, mêlant ses propres souvenirs aux anecdotes sur le voisinage. Lors d'une promenade, il retrouve Tom Wood, son neveu, qu'il avait perdu de vue. Nathan découvre alors ce qui est arrivé dans sa famille depuis qu’il a coupé les ponts. Sa nièce, ex-droguée et mère célibataire a disparu. Tandis qu’il échange avec Tom ses convictions politiques, ses aspirations et sa vision de la vie, la fille de sa nièce apparaît soudain, elle a neuf ans, ne parle pratiquement pas et a fui de chez elle.

Le héros cherche à rassembler certains éléments qui sont nécessaires à son existence : reconquérir l'amour de sa fille, permettre à son neveu favori de réaliser son désir de retrouver sa sœur et d'aider son patron à garder à flot une librairie spécialisée.

Paul Auster reprend dans Brooklyn Follies, tous les thèmes qui lui sont chers. On retrouve bien évidemment la ville de New-York, et en particulier Brooklyn, où il vit encore aujourd’hui.

On  retrouve également, un quotidien banal, sur lequel il attire notre regard, donnant une importance à des détails qu’on pourrait croire sans importance. Par ailleurs, l’auteur utilise là aussi les thèmes du rapport à l’argent, de la famille et de la solitude. Le hasard prend lui aussi une part très importante dans le roman. En effet quelle était la probabilité que Nathan retrouve Tom dans une si grande ville ?

Mélanie, Bib.-Méd.-Pat.

Autres articles sur Paul Auster





Article de Julie sur Brooklyn Follies






Léviathan, article d'Anaïs
 Moon Palace : articles de  Valérie,  de Joséphine et de Laura.

Trilogie new-yorkaise, articles de Marine et de Fiona,
Mr Vertigo, articles de M.B. et de Chloé,
Smoke, article de Louise,
La Nuit de l'Oracle, articles d'Audrey et de Caroline.








Partager cet article

Repost 0

commentaires

geography dissertation 23/10/2009 13:01


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


Recherche

Archives