Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 09:00












Chuck PALAHNIUK,
Peste

Traduit de l'américain par Alain Defossé
Gallimard
Collection Folio SF, 2005



















Rant est Buster Casey. Buster Casey est un gosse de Middletown. Buster Casey voyage dans le temps. Buster Casey est un serial killer. Buster Casey est une légende. Buster Casey, c'est Dieu.

Commençant après sa disparition, le roman nous entraîne dans une course pour découvrir qui était réellement Buster, à travers les témoignages des personnes qui l'ont connu de près ou de loin. Par cette biographie orale, il prend autant de visages qu'il y a de témoins : pour certains c'est celui qui fit de Halloween une exposition de viande pourrie, pour d'autres c'est celui qui se rendait dans le désert pour se faire mordre et griffer par diverses bestioles, mais surtout c'est celui qui contamina toute une ville par la rage pour réapproprier leur existence à une génération dominée par le virtuel.

Dans un monde où un couvre-feu régit la vie d'une population « diurne » et d'une autre « nocturne », seule l'omniprésence de la mort permet d'échapper à une vie morne. Alors, en bon nocturne, on transforme la ville en champ de course où la règle est de « buter » et de « flirter » avec  les autres voitures. Un mythe se crée sous nos yeux, « Comme pour la Fée des Dents, chaque culture a sa vision particulière du « Bogeyman », le fameux « Père Fouettard », un mystérieux personnage dont la fonction est non pas de récompenser les enfants, mais de les châtier.».


Peste est un roman qu'il est difficile de résumer tant il est riche et décousu. Après avoir joueé avec notre vision de la société de consommation dans Fight Club, du sexe dans Choke, Chuck Palahniuk nous plonge dans un univers où le rire cotoie l'effroi. Il nous devoile l'Amérique sous son jour le plus hideux, et Casey en est la maléfique incarnation. Subversif et dérangeant.









Estelle, AS Bib-Méd-Pat.


Partager cet article

Repost 0
Published by Estelle - dans science-fiction
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives