Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 19:00

Damasio la horde du contrevent













Alain DAMASIO
La Horde du Contrevent

La Volte, 2004
Folio SF, 2008




















Avec la Horde du Contrevent, Alain Damasio signe son deuxième roman. Récompensé en 2006 par le Grand Prix de l'Imaginaire, ce livre fait figure d'ovni dans la production littéraire fantastique. L'intrigue prend place dans un monde ravagé par des vents violents qui soufflent de l'Amont vers vers l'Aval. A chaque génération la civilisation de l'extrême Aval envoie une Horde à la recherche de l'origine du vent. Toutes ont jusque là échoué. Nous suivons donc le périple de la 34e Horde qui sera la dernière. Chaque Horde est composé de 24 membres et tous ont une fonction bien déterminée. Ainsi la Horde est menée par le Traceur chargé de choisir le chemin, il y a l'aéromaître, spécialiste des vent, le scribe en charge du journal de la Horde, le troubadour, le combattant protecteur etc. La Horde a une double mission, atteindre l'extrême Amont, et découvrir les neuf formes du vent.

L'auteur nous fait donc vivre cette quête à travers les yeux des différent membres de la Horde. Cela peut s'avérer déconcertant dans les premières pages car chaque changement de point de vue est signalé par un symbole représentant le personnage narrateur. Toutefois on s'y fait vite car d'une part chaque personnage a une façon bien différente de s'exprimer : par exemple le Golgoth ( le chef de la Horde) s'exprime dans un langage bourru, le scribe de manière très pondérée, le troubadour tout en allitérations ou en jeux de mots. D'autre part l'auteur ne s'attache vraiment qu'à quelques personnages, les autres n'apparaissant que de manière plus anecdotique.

Ce livre m'a beaucoup plu pour deux raisons. Tout d'abord, l'intrigue est fascinante, on est emporté en même temps que les personnages dans une quête qui paraît tantôt magnifique, tantôt absurde. Nous sommes directement plongé au cœur de l'action dès le début, l'auteur utilisant la technique de l'« incipit in medias res ». Ensuite l'histoire est dilatée dans le temps, il peut s'écouler plusieurs mois entre deux chapitres, l'histoire reprenant à des moments clés du voyage. Mais ce qui est remarquable, c'est la manière dont l'auteur a allié la forme du texte à l'intrigue. Ainsi les vents sont représentés par des signes de ponctuation exprimant leur force. L'auteur s'exprime énormément en allitérations et les jeux de mots et de langue sont légion. Il y a un vrai travail de recherche sur la langue française. Par exemple à un certain passage de l'histoire les personnages se livrent à une joute verbale contenant entre autres un palindrome dialogué, un duel de poésie en monosyllabes, etc. Ce livre fourmille d'astuces d'écriture qui renforcent l'immersion dans ce monde étrange, comme par exemple la numérotation des pages qui est inversée pour donner au lecteur l'impression de « contrer » le livre, de même que les hordiers contrent le vent. On peut également noter une forte dimension poétique de ce texte, qui transparaît aussi bien à travers l'histoire elle-même que dans le ton, les dialogues, et la philosophie qui se dégage du roman. En effet l'auteur fait du vent pur, autrement dit le mouvement, la source de toute vie. Ainsi la force motrice qui nous anime ne serait que vent et souffle, une forme spirituelle du vent en quelque sorte.

A travers ce livre l'auteur nous dresse le portrait d'un monde singulier et d'une galerie de personnages attachants chacun à sa manière. A bout du compte chacun d'eux trouvera la signification et le sens de sa vie a travers les épreuves traversées jusqu'à l'ultime pirouette finale.



Jérémie, 1ère année Ed.-Lib.




Partager cet article

Repost 0
Published by Jérémie - dans fantasy
commenter cet article

commentaires

Yohann 18/02/2010 12:58


J'avais retardé l'achat de ce livre, mais depuis que quelqu'un de ma classe m'en a dit du grand bien, combiné à cette fiche, j'irai me le procurer.
Apparemment Damasio avait l'idée d'en faire un diptyque (http://www.elbakin.net/fantasy/news/La-Horde-du-Contrevent-au-micro, voir la onzième question), mais ça ne se fera pas avant quelque
temps... Dommage.


Recherche

Archives