Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 19:00
Amadou-Hampate-Ba-Petit-Bodiel.gif






Amadou Hampâté BÂ
Petit Bodiel et autres contes de la savane

Editions Pocket, 2006
Collection Pocket



















amadou-hampate-ba-

Amadou Hampâté Bâ (1900-1991) est un auteur malien descendant d’une famille aristocratique peule, né à Bandiagara, un des lieux majeurs du pays dogon. Il est l’un des premiers à avoir retranscrit les trésors de la culture africaine orale ; comme il le dit lui-même «  N’ayant pas de papier, l’Afrique a confié ses enseignements au Verbe ».

 


Contes africains

Ce recueil de légendes et de contes africains de l’Afrique de l’ouest, nous présente des récits de la tradition orale subsaharienne. Amadou Hampâté Bâ a effectué un travail délicat ; en effet, il a dû retranscrire des histoires initialement orales qui n’avaient aucune base écrite. On ne peut même pas parler de réécriture.

 

Dans la tradition orale, les aînés racontent les histoires passées de génération en génération. Cela implique que chaque conteur fasse un récit fidèle à celui qui lui a été fait enfant, mais avec sa propre sensibilité et sa manière personnelle de conter. On peut alors se demander comment l’auteur s’y est pris afin de définir un style d’écriture pour ces contes, qui n’ont eux-mêmes aucun style oral, si l’on peut s’exprimer ainsi.

Au fil du temps, les contes se sont forcément plus ou moins modifiés. De ce fait, plusieurs versions d’une même histoire se créent et pour les coucher sur le papier, Amadou Hampâté a sans doute été obligé de privilégier certaines versions à d’autres.

Outre ces multiples difficultés, Ahmadou Hampâté Ba s’est également trouvé confronté à un travail de traduction de langues africaines vers le français ; sans oublier que des expressions dans une langue, ne se retrouvent pas nécessairement dans une autre.


 

Les titres des contes sont généralement une présentation des personnages présents dans les histoires comme « le Crapaud, le Marabout et la Cigogne à sac », « L’Hyène et le Lion endormi », « Le roi et le fou » ou encore « Satan et Martakoumpa ». Les animaux sont représentant de valeurs ou de traits de caractère et de grande sagesse. Dans la tradition animiste, tous les éléments de la nature ont une valeur symbolique. Leurs noms sont affectés d'une majuscule comme on le voit dans les titres. Ainsi ce n’est pas un lion quelconque mais Lion ; un personnage à part entière avec un statut particulier.

 

Petit Bodiel

Le conte qui donne son titre au recueil, « Petit Bodiel », est le plus long. Il raconte l'histoire de Petit Bodiel, un jeune lièvre, paresseux au grand dam de ses parents. Maudit par sa mère et méprisé par son village, il décide de prouver au monde qu’il est capable de grandes choses. Il entreprend d’aller s’entretenir avec Allawalam (Dieu) afin que celui-ci lui accorde le don de la ruse pour tout réussir dans ses projets. Allawalam prenant pitié de lui, lui donne ce qu’il veut. Mais Petit Bodiel est assoiffé par sa nouvelle faculté et en fait mauvais usage en tentant de devenir le roi de la savane. Allawalam le punit en le condamnant à ne plus se déplacer qu’en « courant et sautant d’un bosquet à un autre » et à se « cacher dans la poussière et les touffes de vétiver », comme font les lièvres. Mais ce conte n’est pas seulement une légende qui nous explique l’origine de cette particularité du lièvre. Elle contient une moralité qui est donnée à la fin du conte par cet adage : « un bon ami, une bonne mère, une bonne épouse et la sagesse sont des dons providentiels qu’Allawalam n’accorde pas en grande quantité, parce qu’ils procurent le repos. Or notre terre n’est pas un séjour de tous repos…»

 

Remarques

Je note que la plupart des contes de ce recueil sont présents dans un autre recueil que j’avais lu durant mes vacances d’été, Contes des sages d’Afrique, du même auteur aux éditions Stock. Je remarque aussi qu’une partie de l’histoire de Petit Bodiel est identique à un autre conte qu’on m’avait raconté dans mon enfance mais dont le héros se nommait Leuk le Lièvre.

 

Après le dernier conte, figure une postface dans laquelle on retrouve des propos d’Amadou Hampâté Bâ sur les origines et les fonctions du conte africain.

 
Marina P.,  1e année Bib-Méd-Pat

Partager cet article

Repost 0

commentaires

FADIGA 17/04/2016 22:29

AMADOU HAMPTÉ RETRACE LA CULTURE AFRICAINE POUR LES JEUNES GENERATIONS

FADIGA 17/04/2016 22:29

AMADOU HAMPTÉ RETRACE LA CULTURE AFRICAINE POUR LES JEUNES GENERATIONS

anonyme 29/12/2015 11:50

très bel homme

mimiaou 29/12/2015 11:51

c'est sûr

gogo 29/12/2015 11:48

beau l'homme

mimiaou 29/12/2015 11:53

encore plus si vous regarderiez "Les deux lézard

Recherche

Archives