Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 07:00
Anne Delaflotte Mehdevi La relieuse du gue










Anne DELAFLOTTE MEHDEVI
La Relieuse du gué

Larbey : Gaïa, 2008.

 

           
 











Anne Delaflotte Mehdevi


La Relieuse du gué
, est le premier roman d’Anne Delaflotte Mehdevi. Née à Auxerre en 1967, elle grandit en Bourgogne où elle suit des études en droit international et diplomatique. Après ses études, elle apprend le métier de relieur et, parallèlement, commence à écrire. Son défi était de décrire le travail minutieux du relieur, tous ses gestes techniques, et de dépeindre l’atmosphère de solitude et de recueillement dans laquelle elle travaille. Elle apprend son métier à Prague où elle vit depuis 1993 et pratique donc la reliure à l’allemande.



On peut dire que son défi est relevé. Elle a réussit à décrire d’une manière fluide et agréable tout au long du récit, les gestes techniques, les étapes de restauration d’un livre, les outils et matières utilisés (cuir, feuille d’or, fibres de bois…). Le récit est un peu lent au départ, mais il devient peu à peu plus rapide et entraînant. Anne Delaflotte Mehdevi prend le contre-pied de la littérature contemporaine et ose nous conter une vraie histoire avec des personnages attachants.


Le récit ? On y vient : c’est l’histoire de Mathilde qui abandonne sa carrière prometteuse de diplomate pour ouvrir son atelier de reliure. Elle choisit Montlaudun petit village de Dordogne et se lance dans le métier qu’elle a appris de son grand-père allemand. Ce dernier ne la quitte jamais. Lui et Cyrano de Bergerac l’accompagnent tout au long du récit. L’apparition dans son atelier d’un jeune homme mystérieux à une heure incongrue amorce le roman. Il la séduit dés le premier instant de leur rencontre, mais repart aussitôt en laissant derrière lui un grand livre aussi secret que son propriétaire. Curieuse, Mathilde ne résiste pas à la tentation de le parcourir. Ce sont de magnifiques dessins représentant un fanum, un lieu de culte celte sur un vieux site gallo-romain. Contre toute attente, elle apprend que ce jeune homme meurt dans un accident sans laisser de preuves de son identité. Débute alors une quête pour trouver qui il était et remettre le grand livre, qu’elle restaure avec amour, à d’éventuels héritiers. Elle se lie d’amitié avec certains artisans de la ruelle où elle s’est installée, qui l’aident dans ses recherches. On découvre alors des personnages chaleureux pleins d’humour.  Elle va aussi devoir faire face aux rumeurs, au rejet de certains habitants du village car sans le savoir, elle s’aventure sur un terrain glissant. Elle va alors découvrir une vérité qui la dépasse et qui révèle l’histoire du village.


Rachida, A.S. Bib.-Méd.


Source : http://www.bibliosurf.com/Interview-d-Anne-Delaflotte
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives