Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 07:00

Ashihara-Hinako-Piece.gif


 

 

 

 

 

 

 

ASHIHARA Hinako
芦原 妃名子
Piece

彼女の記憶

Piece – Kanojo no Kioku
Première parution
Shōgakukan (Japon) : 2008
Kana (France) : 2012
Série en cours








Biographie

Ashihara Hinako est une mangaka japonaise, née à Hyogo le 15 janvier d’une année inconnue. En 1994, elle entame sa carrière en publiant Sono Hanashi Okotowari dans le magazine Betsumico (diminutif de Bessatsu Shōjō Comics).

Elle est lauréate du Shogakukan Manga Award pour la série intitulée Le Sablier, parue au Japon en 2003 (version originale : Sunadokei) ; c’est une récompense importante dans ce domaine. On peut observer que son genre de prédilection est principalement le shōjō.

Parue en 2012, Piece est sa seconde série publiée chez Kana et compte à ce jour cinq tomes disponibles en France.

Remarque : Tendance habituelle chez les mangaka, le lecteur ne détient que peu d’informations sur la vie privée d’Ashihara Hinako. La discrétion coutumière des auteurs apparaît comme une manière de mettre en lumière l’œuvre, et uniquement celle-ci.

Ashihara-Hinako-Piece-01.gif

L’histoire

Haruka, 19 ans, décède prématurément suite à un cancer. Les funérailles sont l'occasion pour ses anciens camarades de lycée de se retrouver. C’était une élève discrète, peu populaire et son enterrement ne suscite pas une intense émotion auprès de ses anciens condisciples. Parmi eux figure l'héroïne, Mizuho, qui garde de la défunte l'image d'une personne effacée et très peu entourée...  Mais ce souvenir reflète-t-il la réalité ?
Ashihara-Hinako-Piece-02.JPG
Durant la cérémonie, la mère de Haruka en profite pour partager un fait important avec Mizuho : sa fille a eu recours à un avortement, et l'identité du père reste inconnue. Cette révélation va amener Mizuho à lever le voile sur l'existence mystérieuse de son ancienne camarade, sans s'apercevoir que son passé est lié au sien, bien plus qu'elle ne le croit...

Pour raconter son histoire, l'auteure a fait le choix d'une construction narrative assez inhabituelle pour un shōjō, privilégiant le procédé du flash-back. Les personnages ne sont déjà plus au lycée, et deux histoires se font alors écho : le passé et le présent, avec comme noyau commun l'enquête sur Haruka, et le récit de la relation insaisissable entre Mizuho et Narumi, un garçon dont le comportement est aussi imprévisible qu'instable.


Ashihara Hinako Piece 03Narumi et Mizuho

 

Piece ne relève pas d'une simple histoire d'amour, comme on pourrait l'attendre d'un shōjō traditionnel, où la passion amoureuse est l'objet principal du récit. Au contraire, il n'est pas question ici d'effusion de sentiments de la part de l'héroïne : Mizuho détonne par sa maturité, son caractère froid et cette distance qu'elle met entre elle et les autres. L'auteur donne de la profondeur à son histoire et à ses personnages, en leur conférant une psychologie complexe, proche de la vie réelle.



Le dessin
Ashihara-Hinako-Piece-04.JPG
Au niveau du graphisme, on peut noter la sobriété du trait et des fonds. La mangaka concentre son travail sur le dessin des personnages, avec des arrières-plans et des paysages assez épurés. Les sentiments des personnages sont d'autant plus soulignés, dans la mesure où Ashihara Hinako privilégie les plans sur les visages.

Ashihara-Hinako-Piece-05.JPG
L'auteure adopte un style simple en apparence, mais où chaque élément a son importance. Piece s'inscrit dans le shōjō par son graphisme plutôt rond et doux, avec une tendance à agrandir les yeux des personnages.
Ashihara-Hinako-Piece-07.JPG
À propos de la couverture, on peut faire une mention spéciale : l'aspect épuré du fond noir, mettant en valeur un personnage par volume, contraste avec le reste de la production des shōjō existants, où souvent les couleurs foisonnent.


Ce fond noir, sans éléments complémentaires qui viendraient « alourdir » la couverture, reflète bien l'atmosphère mystérieuse et le caractère dramatique de l'histoire. Les morceaux de puzzle éparpillés ont une signification symbolique : rassembler un à un les indices pour reconstituer l'ensemble. Pour l'héroïne, cela signifie découvrir les mystères qui entourent Haruka, et pour le lecteur, il s'agit de retracer le passé de chacun des personnages, au travers des fragments de souvenirs.



Avis

L’œuvre d’Ashihara Hinako se démarque des shōjō traditionnels, dans lesquels l’histoire est classique et implique une héroïne naïve qui veut connaître le grand amour. Certes, le lecteur retrouve la notion de romance, caractéristique souvent liée au genre, mais la singularité réside dans le fait de valoriser et de faire primer l’aspect enquête et découverte de l’histoire.

La psychologie des différents héros est approfondie et il est difficile pour le lecteur de prévoir les réactions des personnages et la suite des événements, tant le récit est riche en rebondissements.

Le déroulement de l'histoire peut en revanche sembler compliqué à suivre, vu que les flash-backs sont récurrents. Toutefois, la construction originale du récit permet de reconstituer le puzzle, pièce par pièce.

Cette série fut un véritable coup de cœur, tant sur le plan graphique qu’au niveau de l’histoire, et je le recommande vivement à tous les amateurs (et non-amateurs) du genre, qui souhaitent être surpris par l’originalité dont le shōjō peut (encore) faire preuve !


Caroline, 2ème année édition-librairie


Sources

 http://en.wikipedia.org/wiki/Hinako_Ashihara
 http://en.wikipedia.org/wiki/Piece_-_Kanojo_no_Kioku
 http://www.nautiljon.com/people/ashihara+hinako.html
 Manga-News : http://www.manga-news.com/index.php/manga/Piece/vol-5
 Baka-Update Manga : http://www.mangaupdates.com/series.html?id=24652

 

 

Partager cet article

commentaires

Recherche

Archives