Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 07:00

zafon-le-palais-de-minuit.jpg






 

 

 

 

 

 

 

Carlos Ruiz ZAFÓN

Le Palais de minuit
El palacio de la medianoche (1994)
traduction
de François Maspero
Robert Laffont, 2012



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auteur

 

Carlos Ruiz Zafón, né en 1964, est un romancier espagnol ; il est également scénariste à Los Angeles. Auteur de quatre autres romans, Carlos Ruiz Zafón est connu pour mélanger plusieurs genres dans un même roman ; sur une base de roman policier, on retrouve du fantastique et du sentimental. L’auteur catalan est déjà traduit dans plus de quarante langues et publié dans plus de cinquante pays ; il a déjà reçu de nombreux prix pour ses romans. L’auteur aime à écrire sur la ville de Barcelone, mais Le palais de minuit se déroule à Calcutta.



Deux caractéristiques principales : enquête et fantaisie

Ce roman est basé sur le mystère mis en place dès les premières pages, un secret présenté comme un puzzle dont les personnages trouvent et reconstituent les pièces durant tout le roman. L’intrigue s’élabore autour de trois personnages, des jumeaux séparés à la naissance, chacun ignorant l’existence de l’autre, et un personnage noir qui les pourchasse. À travers cette enquête, l’auteur nous fait aussi visiter la ville de Calcutta, ses quartiers, ses histoires, son atmosphère.

L’enquête et l’intrigue du roman sont fondées sur la présence de la « silhouette » noire qui fait son apparition plusieurs fois dans le roman, de façon menaçante. On découvre petit à petit des fragments de l’intrigue, histoires racontées soit par la grand-mère, soit par l’homme noir nommé Jawahal. Le tout se mêle aux mensonges de la grand-mère sur le passé du père. La recherche de la vérité est menée par huit jeunes gens – les jumeaux et six amis d’un des jumeaux – au nom d’un pacte sellé par tous dans le cadre de leur société secrète, la « Chowbar society ». L’intrigue et le mystère mènent les personnages dans divers lieux de Calcutta, dont plusieurs depuis longtemps oubliés et maudits par leur triste histoire.

Cette intrigue repose cependant sur un retournement de situation assez prévisible.

L'enquête, qui pourrait rester une simple histoire de secrets de famille et de vengeance, ne manque pourtant pas de fantaisie. En effet, l’histoire se mêle aux légendes et histoires de malédictions qui imprègnent la ville de Calcutta telle que l’auteur la décrit. La fantaisie entre en jeu avec le personnage de Jawahal, qui n’est autre que le père des jumeaux, mort durant un accident – en même temps que sa femme et qui, rongé par la folie, vient les hanter, dans le but de les assassiner. On retrouve également la fantaisie dans l’évocation des mythes de Calcutta.

Le roman est structuré en plusieurs phases temporelles ; l’histoire est narrée par un des personnages – passages en italique – puis, à l’intérieur même de cette histoire, on trouve différents moments. Le roman commence en 1916, à la naissance des jumeaux, puis la véritable trame narrative commence seize ans après, en 1932. Elle se déroule en l’espace de trois ou quatre jours ; dans ce récit principal s’insèrent des passages qui racontent le passé de la famille des jumeaux.

On retrouve ici la même structure que dans le roman le plus connu de Carlos Ruiz Zafón,  L’Ombre du vent : une intrigue fondée sur des secrets et une recherche de la vérité reconstituée comme un puzzle. On retrouve également le mélange des différents genres. Ce roman n’est « pas mal » mais si je devais en conseiller un de cet auteur, ce serait L’ombre du vent, dont l’intrigue est plus développée et plus étoffée. Le style de Zafón est meilleur dans ce roman-là, et le rapport aux livres et au monde du livre y a un côté magique. Le Palais de minuit n’est pas un roman de grande littérature mais vous fera passer un bon moment de détente.


Perrine, 1ère année Éd.-Lib.


Carlos Ruiz ZAFÓN  sur LITTEXPRESS

Carlos Ruiz Zafon L Ombre du vent

 

 

 

 

 Article de Manon sur L'Ombre du vent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives