Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 07:00

Nouvelles-du-bengale-01.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

Satyajit RAY
Sunil GANGOPADHYAY
Mahasweta DEVI
Selina HOSSEIN
Amitav GHOSH
Al MAHMUD
Nouvelles du Bengale
éditions Magellan & Cie
Collection : Miniatures
(sous la direction de Laure Pécher pour ce volume)
Prix : 12€


 

 

 

 

 

 

Ce livre est un recueil de nouvelles écrites par des auteurs de langue bengali, certains de ces auteurs ne vivent néanmoins pas au Bengale. Ce recueil compte six nouvelles parmi lesquelles « Le journal de Pikoo », « L’Imam et l’Indien », ou « Grandir au Bengale oriental »…

Dans ce recueil, on peut avoir un aperçu de vies plus ou moins ordinaires ; cela nous donne une idée des mœurs d’un pays différent.

 

Résumés de certaines nouvelles
 
« Le journal de Pikoo » : cette nouvelle se présente sous forme de journal. Il est rédigé par le jeune Pikoo, qui vit dans un pays touché par la guerre, pays dont le nom n’est pas cité. Ce petit garçon vit dans une maison avec ses parents, son frère et son grand père qui est diminué. Il voit sa famille se déchirer petit à petit, et un jour son frère disparaît sans jamais revenir. Afin de compenser l’environnement négatif dans lequel il vit, sa mère lui offre toujours beaucoup de choses, jusqu’au jour où elle va rentrer avec une arme…

« L’adversaire » : c’est une nouvelle de Sunil Gangopadhyay. Siddharta est un jeune étudiant qui doit trouver un travail ; il va donc passer quelques entretiens d’embauche. Il se voit refuser le poste à chaque fois sans que personne lui fournisse d’explication. Il essuie refus sur refus pendant près d’un an. Un jour, il se rend à un entretien un peu particulier ; on ne sait pas de quelle entreprise il s’agit, mais plus de 300 personnes sont là à convoiter le même  poste que Siddharta. À partir du moment où les entretiens commencent, les choses vont devenir de plus en plus étranges et la tension entre les candidats va augmenter. Les conditions d’attente sont misérables, ils sont quelques centaines dans une pièce exiguë, sans climatisation, ni de quoi s’asseoir, les esprits s’échauffent donc assez vite ; d’autant plus que les potentiels employés ne savent pas combien de temps cela va durer. Siddharta essaie de s’insurger contre de telles conditions, pensant être soutenu par les autres, ce qui n’est pas le cas.

La nouvelle que j’ai le plus appréciée est « L’adversaire », car l’ambiance dans laquelle se passe l’entretien paraît totalement irréelle. On se demande quand Siddharta va craquer et commettre un massacre. Il semble totalement à bout de nerfs au fur et  mesure que les entretiens se font et que son tour ne vient toujours pas.

 
L’unité du recueil

Bien que les nouvelles soient d’époques différentes, elles ont toutes une chose en commun : elles sont le reflet d’un pays, de traditions, à un moment donné. Dans ces différentes nouvelles, on peut suivre des héros du quotidien, dans les épreuves que tout un chacun peut vivre. Au-delà de la vie quotidienne, on peut aussi constater des thèmes plus violents comme celui de l’injustice, du monde carcéral, des attentats, de la course à l’armement…
 

L.Y., 1ère année bibliothèques / médiathèques

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by L.Y. - dans Nouvelle
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives