Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 07:00

daniel-woodrell-Un-hiver-de-glace.gif






 

 

 

 

Daniel WOODRELL
Un hiver de glace
(Winter’s bone)
traduit de l’américain
par Franck Reichert
Rivages, 2007.





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ree Dolly a grandi au milieu des paysages accidentés des Ozarks. Du haut de ses seize ans, elle élève seule ses deux frères, Sonny et Harold, et s’occupe de sa mère, dans un état végétatif, perdue dans le monde de ses pensées. Son père, Jessup Dolly, fabricant et dealer de poudre blanche, brille par ses innombrables séjours en prison. Un jour d’hiver, alors qu’il est en liberté conditionnelle, Jessup décide de partir au volant de sa Capri bleue et de ne jamais revenir. Quelques jours plus tard, alors que l’hiver est déjà bien installé et que les placards de la maison sont vides, Ree apprend que pour bénéficier de sa mise en liberté conditionnelle, son père a hypothéqué la maison. L’absence de Jessup au tribunal où il est convoqué une semaine plus tard signerait la saisie de la maison et donc l’expulsion de Ree et de sa famille. Mais le père de famille est introuvable.

C’est alors que commence pour Ree la quête insensée de son père, bravant l’hiver glacial qui s’abat sur la région, prenant la route pour aller questionner les membres de sa famille.

Huitième roman de Daniel Woodrell, Un hiver de glace est avant tout le portrait de Ree, jeune fille accablée par le destin mais qui pourtant ne s’apitoie pas sur son sort. Faisant vivre sa famille aussi bien qu’elle le peut, elle n’hésite pas à sillonner les montagnes pour retrouver son père à temps, seule solution pour ne pas finir sans toit au milieu de l’hiver.

Responsable avant l’heure, Ree va devoir affronter les membres de sa famille – personnes peu fréquentables, consanguins et bien souvent drogués – et combattre le mutisme dans lequel ils se terrent pour protéger leur « clan ». Dans sa quête, Ree sera aidée de son amie d’enfance, Gail, fille-mère, et de son oncle Larme, antipathique au premier abord, mais qui se révélera prêt à tout pour protéger sa nièce.

Semblable à l’hiver qui fait rage, le monde dans lequel évolue Ree devient de plus en plus rude et brutal. La violence, l’injustice et la cruauté sont omniprésentes dans ce récit à la noirceur extrême et pourtant, le lecteur ne peut s’empêcher de garder l’infime espoir que les choses s’améliorent malgré tout.
daniel_woodrell.jpg

 

 

 

Daniel Woodrell est un auteur de polar américain, né dans le Missouri le 4 mars 1953. On lui doit huit romans dont les actions se déroulent généralement au milieu des Ozarks.

 


winters_bone.jpg

 

 

 

Deux de ses œuvres ont été adaptées au cinéma : Woe to live on a inspiré le film d’Ang Lee, Ride with the Devil  sorti en 1999 ; Un hiver de glace a quant à lui été adapté en 2010 par Debra Granik sous le titre de Winter’s bone. Le film a reçu de nombreuses récompenses dont celle de la meilleure actrice au Festival international du film de Stockholm pour Jennifer Lawrence interprétant le rôle de Ree.

 

woodrell-un_hiver_de_glace_casterman.jpg

 

 

 

Un hiver de glace est également disponible sous forme de roman graphique chez Rivages/Casterman/Noir, avec des dessins de Romain Renard.

 

 

 

 

Pauline, 2e année Bib.-Méd.

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline - dans polar - thriller
commenter cet article

commentaires

dasola 08/11/2011 18:48


Bonsoir, je n'ai pas encore lu le roman mais le film adapté était très bien. L'histoire de cette post adolescente qui fait tout pour garder ses frère et soeur avec elle. Bonne soirée.


Recherche

Archives