Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 07:00

Dashiell-Hammett-Le-Faucon-de-Malte.gif




 

 

 

 

 

 

Dashiell HAMMETT
Le Faucon de Malte
traduit de l'américain
par Henri Robillot
Gallimard
Folio policier, 1999




 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie

Dashiellhammett.jpgDashiell Hammett est né en 1894 à Baltimore et mort en 1961 à New York. Il fait différents petits boulots et devient pendant six ans détective privé à l'agence Pinkerton, où il va voir beaucoup de meurtres et la corruption qui règne dans ce milieu ; il démissionne quelque temps plus tard. C'est à partir de son expérience qu'il écrit des romans noirs.

On dit que de lui qu'il est l'inventeur de la hard boiled school (école des durs à cuire) ; les personnages sont souvent violents et dénués de sensibilité dans ses romans. Il est publié en 1945 dans la collection "Série noire" de Gallimard.

Au début des années 1920, il a une écriture sèche et visuelle ; c'est une révolution dans le roman noir ; les notions de bien et de mal n'ont plus vraiment de sens. Il sera publié dans le pulp Black Mask. Dans son premier roman, La Moisson rouge, le héros n’a pas de nom. Rupture avec les détectives classiques, les siens sont violents et ce sont des anti-héros.



Résumé

Au cœur des années 20, Sam Spade et son associé Miles Archer sont détectives privés ; un jour, Brigid Wonderly, une cliente, fait appel à eux pour retrouver sa sœur enlevée par Floyd Thursby. Miles va suivre le suspect et le soir même, les deux hommes sont assassinés. Sam va essayer de retrouver Brigid pour lui demander des explications ; or elle lui dévoile sa véritable identité : O'Shaughnessy. Elle a peur et ne veut rien lui révéler de l'affaire. Il rentre chez lui en promettant de l'aider. À son bureau, un homme, Joel Cairo, l'attend. Il dit chercher une statuette, un faucon, et menace Sam avec un revolver.



Avis
 faucon.JPG
Le roman est publié en 1930 aux Etats-Unis et en 1936 pour la traduction française.


L'auteur utilise une écriture sèche et très visuelle ; on a vraiment l'impression de voir un film plutôt que de lire un livre. Les descriptions aident à cette impression, elles ne sont là que pour éclairer le lecteur ; il y en a peu dans le livre, elles sont utiles. L'auteur a un langage assez familier, la compréhension est donc facile, tout le monde peut le lire.

Ce que j'ai vraiment apprécié dans ce livre c'est qu'on entre dans l'action ; dès la première page on y est plongé ; les phrases sont en général courtes pour faire monter le suspense. Un autre aspect intéressant est que le "héros" Sam Spade ne ressemble pas à Hercule Poirot ; il est toujours à la limite de la légalité. Il fume énormément et on trouve vraiment dans ce livre l’anti-héros caractéristique du hard-boiled. Il n'y a jamais de description des pensées des personnages, ni de leurs sentiments ; c'est aussi une caractéristique du hard-boiled, les personnages sont souvent durs,  dans ce roman.

Je suis agréablement surprise par Le faucon de Malte qui m'a fait découvrir un autre aspect du roman policier. Si je devais le décrire en quelques mots, je dirais que c'est un roman facile à lire où les personnages n'ont pas les caractéristiques du récit policier traditionnel et que nous sommes plongés rapidement dans une enquête qui va nous tenir en haleine jusqu'à la fin.

 

 

Chloé, 1ère année Bib.-Méd.

 

 

 

Dashiell Hammett sur Littexpress

 

HAMMETT moisson rouge couv

 

 

 

 

 

 Article de Thomas sur Moisson rouge.

 

 

 

 

 

 

 

Dashiell-Hammett-la-cle-de-verre.gif






Article de Lucie sur La Clé de verre.


 

 

 

 

 

 

 






 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chloé - dans polar - thriller
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives