Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 19:00
HAMMETT-moisson_rouge_couv.png








Dashiell HAMMETT
Moisson rouge

(Red Harvest)
Traduit de l’américain par Nathalie Beunat et Pierre Bondil
Alfred A. Knopf, Inc., 1929
Gallimard, Série noire, 2009


 

 


« J’ai d’abord entendu Personville prononcé Poisonville […] Quelques années plus tard, je suis allé à Personville et j’ai compris. »








Personville dans le Montana, une petite ville minière gangrenée par le gangstérisme et la corruption. Le vieil Elihu Willsson y régnait en maître depuis quarante ans, lorsque les « gros bras » qu’il avait engagés pour saper le mouvement de grève syndicale des mineurs s’y installèrent. Son fils, David Willsson, avait entrepris de « remuer la fange » et de faire tomber des têtes afin de nettoyer la ville. Pour cela il fit appel à la Continental Detective Agency, succursale de San Francisco afin qu’un détective privé, le narrateur, vienne enquêter.

 

Quelques heures après l’arrivée du détective, David Willsson est froidement abattu dans la rue. Le narrateur, dont on ne sait rien à part sa force de caractère et son goût prononcé pour les alcools forts, commence à enquêter. Le vieil Elihu, père de la victime, le charge de passer la ville au peigne fin :
« Je veux un homme qui soit capable de nettoyer cette porcherie de Poisonville, un homme qui chasse les rats, gros et petits, de leurs trous. C’est un boulot qui exige un homme, un vrai. En êtes-vous un ? » Moyennant la modique somme de dix mille dollars, et une accréditation spéciale, le détective accepte de mettre le feu à la poudrière et entame sa sanglante moisson.

 

C’est avec ses propres méthodes, et non celles édictées par la Continental et encore moins par la ville, qu’il va liguer les gangsters les uns contre les autres. « C’est très bien pour l’agence d’avoir des règles et d’appliquer des procédures, mais quand tu es en mission sur le terrain, tu dois faire au mieux avec les moyens du bord. Celui qui débarque à Poisonville avec des principes moraux risque des les voir rouiller très vite. »

Avec l’aide de Dinah Brand, courtisane locale avide d’argent, du sheriff Noonan et de beaucoup de perspicacité, le narrateur réussit à ébranler la pègre. « Poisonville commençait à bouillonner sous le couvercle, et j’avais tellement l’impression d’être du coin que même le souvenir du rôle peu reluisant que j’avais joué dans cet état d’ébullition générale ne m’empêcha pas de dormir douze heures d’affilée d’un sommeil de plomb. »

Mais le détective n’est pas au bout de ses peines car la corruption et les magouilles ont infecté toute la ville jusqu'à ses représentants légaux. Filatures, explosions, évasion musclée, braquages, fusillades, règlement de comptes … À mesure que les révélations et les têtes tombent, il finit par se retrouver seul dans son camp. Accusé du dix-septième meurtre, celui de Dinah Brand, le narrateur ne sortira pas indemne de sa mission.

 

« Cette foutue ville est en train de me ronger. Si je ne m’en vais pas bientôt, je n’aurai plus qu’une idée en tête, le meurtre, comme les gens d’ici. »

 HAMMETT-red-harvest.jpg

 Comme il est annoncé dans la préface, cette nouvelle traduction du roman fondateur de la littérature policière se veut plus fidèle. Ainsi débarrassé de l’argot des années quarante et du carcan du conformisme, Moisson rouge révèle aujourd'hui toute sa force.

C’est avec une écriture brutale, teintée de cynisme, que Dashiell Hammett, raconte l’histoire de cette ville dominée par la corruption. Il ne développe pas la psychologie des personnages mais décrit leurs actes, comme un témoin extérieur. Le lecteur est happé par la noirceur et la rapidité de l’action. Hammett parvint à instaurer d’une phrase à l’autre un climat de tension ; la violence succède soudainement à des dialogues pimentés.


Thomas, 2e année Ed.-Lib.

DASHIELL-HAMMETT.gif
Lire ci-dessous les précisions que nous a adressées l'auteur de cette nouvelle traduction, Pierre Bondil.

Les cinq romans majeurs de Dashiell Hammett, retraduits par ses soins, sont parus dans la collection Quarto Gallimard.




Dashiell Hammett sur Littexpress

Dashiell-Hammett-la-cle-de-verre.gif






Article de Lucie sur La Clé de verre.








Lire également cet article du Magazine littéraire.


Partager cet article

Repost 0
Published by Thomas - dans polar - thriller
commenter cet article

commentaires

pierre bondil 08/05/2011 18:18


Bonjour, Thomas

Repassant par le site pour féliciter Loïk d'avoir fait un si bon travail sur une bien piètre traduction ("Meurtres à Chinatown"), je ne me souviens pas si je vous avais donné, comme vous me l'aviez
demandé, mon adresse e-mail. La voici donc :
pbondil@u-paris10.fr
Comme je vous le disais, la totalité des documents légalement déposables par mes soins et consultables se trouve maintenant à la Bibliothèque Nationale, (Cadre de classement : Département des
Manuscrits) ET (Texte libre : fonds pierre bondil), cote NAF 28592.
Un clin d'œil : il faut que je leur signale, d'ailleurs, ils ont appelé le roman que vous avez analysé... "Poisson rouge" !!! (Une typo, bien sûr, mais elle est énorme).
Cordialement
Pierre Bondil


Thomas 03/02/2010 22:35


Merci beaucoup Pierre Bondil pour ces précisions. Pourriez-vous m'indiquer votre adresse mail afin que je puisse vous poser quelques questions ?
Cordialement,
Thomas


pierre bondil 01/02/2010 08:29


Merci pour cet article. Je précise que deux modifications supplémentaires ont été apportées au texte de "Moisson rouge" lors de la publication du Quarto Gallimard en novembre 2009, lequel volume
renferme la nouvelle traduction intégrale des 5 romans de l'auteur faite par Pierre Bondil et Natalie Beunat. Toutes les archives de ce travail de traduction, déposées par mes soins, seront
incessamment disponibles à la bibliothèque nationale de France, au département des manuscrits. Je suis à votre entière disposition pour répondre aux questions que vous pourriez vous poser sur ces
textes. Cordialement, Thomas
Pierre Bondil


littexpress 01/02/2010 09:39


Merci pour ces explications et pour la possibilité que vous nous offrez de redécouvrir les textes de Dashiell Hammett.


Recherche

Archives