Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 07:00

Fitzgerald-Les-heureux-et-les-damnes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Francis-Scott FITZGERALD
Les Heureux et les Damnés
The Beautiful and Damned
éd. Charles Scribner’s Sons, 1922
traduit de l’anglais
par Louise Servicen
Gallimard, Du monde entier, 1964
Folio, 2001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auteur

Francis-Scott Fitzgerald est né le 24 septembre 1896 à Saint Paul dans le Minnesota. Il est mort le 21 décembre 1940. Considéré comme l'un des auteurs majeurs du XXe siècle, il a écrit Les Heureux et les Damnés alors qu'il n'avait que 26 ans.

Les Heureux et les Damnés est le second livre de Francis Scott Fitzgerald publié juste avant Gatsby le magnifique et après L’Envers du paradis.

Il est paru premièrement sous la forme d'un feuilleton dans le Metropolitan Magazine entre septembre 1921 et mars 1922. L'auteur a ensuite fait quelques modifications avant sa parution en livre (notamment le retrait des deux derniers paragraphes du livre avec l'accord de sa femme et de son éditeur). Ce livre est moins connu que Gatsby le magnifique ou que Tendre est la nuit mais il reste dans les thématiques souvent abordées par l'auteur : la génération perdue à laquelle Fitzgerald dit lui-même appartenir, la vie mondaine durant les années 1920 à l'ère du Jazz, la décadence de l'époque et ses effets sur les personnages et sur leurs relations.

Le livre a été traduit par Louise Servicen qui est également la traductrice de Tendre est la nuit. On peut cependant noter que la traduction actuelle du titre n'est pas complètement fidèle au titre original : The Beautiful and Damn. On voit que le titre anglais signifie plutôt « les beaux et damnés » ; les deux adjectifs sont liés, tandis que le français Les Heureux et les Damnés oppose les heureux aux damnés. Le sens est donc différent.



Les personnages

Le roman contient en tout une quinzaine de personnages, plus ou moins secondaires qui gravitent autour des deux principaux Anthony et Gloria.


Anthony Patch

Ce jeune homme bien élevé qui vit à New York a fait ses études à Harvard ; il a un cercle d'amis au début du roman qui sont aussi d'anciens élèves de Harvard. Il souhaite devenir écrivain mais ne parvient pas à achever un ouvrage. C'est dû en partie au fait qu'il a une très haute opinion de lui-même et qu'il ne souhaite faire que de grandes choses. Il très réticent à l'idée de travailler. Il vit assez confortablement grâce à de l'argent que lui envoie son grand-père Adam Patch.


Adam Patch

Adam Patch est un riche industriel retraité. Il est considéré par les personnages du roman comme quelqu'un de conservateur ; il est plusieurs fois appelé « le moraliste » dans le roman. Il est très critique envers les activités littéraires de son petit-fils qui doit hériter de sa fortune à sa mort. Pour lui, il n'héritera que s'il « se range », c'est-à-dire s'il se marie, et trouve un véritable travail.


Gloria Gilbert

C'est l'autre personnage principal du roman, une jeune fille à la beauté spectaculaire ; elle compte d'ailleurs beaucoup sur son physique pour réussir dans la vie, elle fréquente beaucoup d'hommes au début du roman. Elle est très indépendante, elle aime les « parties » et elle en fait chaque soir. Elle a un caractère assez difficile à saisir, parfois très déterminé, surtout sur des choses futiles comme sur l'alimentation, parfois dans l'hésitation, comme sur le fait d'avoir un enfant ; cette réflexion revient souvent dans le roman. Elle et Anthony forment un couple aimant, passionné mais qui se détériore et se détruit au fil du roman.



Le livre

Il se déroule sur une dizaine d'années en tout, il est composé de trois parties à peu près égales intitulées « Livres » . Ces livres sont eux-mêmes composés de trois chapitres chacun. Et ces chapitres sont divisés en petits textes de cinq à huit pages. Avec un titre évocateur de ce qu'il va se passer dans les prochaines pages, par exemple : « La mort d'un moraliste américain » dans le livre II, qui annonce le décès d'Adam Patch.

Le narrateur n'est pas un personnage et il est omniscient. On a donc successivement les points de vue de Gloria et d'Anthony, et parfois des autres personnages. Ce procédé permet une meilleure compréhension des émotions et du caractère des personnages notamment lorsqu'Anthony part dans l'armée (à partir du livre III) ; on reste alors focalisé sur son point de vue et sur ses inquiétudes à propos de la fidélité de Gloria. C'est à son retour, en une dizaine de pages, qu'on trouve une sorte de flashback avec le point de vue de Gloria sur ce qu'elle a fait durant l'absence d'Anthony. 


Résumé du contenu des trois livres

Livre I : on se focalise sur le personnage principal, Anthony Patch. Il est aussi question des relations entre lui et son grand-père Adam Patch, et de son cercle d'amis. Le livre I se focalise ensuite sur sa rencontre avec Gloria, leurs relations, la séduction, jusqu'au mariage.

Livre II : il débute sur le mariage de Gloria et Anthony, leurs débuts à New York puis dans ce qu'ils appellent « la maison grise »de Marietta  loù commencent, vers la fin de cette partie, les problèmes, Ce livre s'achève lorsqu’Anthony Patch part dans l'armée.

Livre III : centré sur la vie d'Anthony dans l'infanterie et sur sa liaison avec Dorothy Raycroft, puis son retour à New York.



L'histoire

Anthony et Gloria se marient et vivent confortablement mais vite s'installe une vie quotidienne monotone. Chacun découvre les défauts de l'autre et bien que leur amour soit fort, ils s'ennuient très vite. Ils attendent une seule chose : l'héritage que doit toucher Anthony à la mort d'Adam Patch, et qui leur permettra de concrétiser leurs projets de voyages, de grande maison, etc. Ils louent une maison, « la maison grise » dans la petite ville de Marietta, pour y passer quelques étés et y donnent des soirées appelées « parties ». Cependant, un jour, Adam Patch arrive à l'improviste, lors d'une party encore plus extravagante que d'habitude ; consterné par ce qu'il voit, il repart sans dire un mot ; plus tard, Anthony apprendra qu'il a été déshérité et très vite il engagera un procès pour récupérer l'héritage qui lui est dû.

Le procès occupe toute la seconde partie du roman en arrière-plan ; le premier verdict est prononcé en leur défaveur. Ils font donc appel de cette décision. À partir du début du procès, les moyens du couple vont dangereusement décliner ainsi que leurs relations, que ce soit avec leurs amis, ou entre eux. Cette situation se concrétise au moment où Anthony part pour l'armée. Les lettres qu'il échange avec Gloria deviennent de plus en plus froides. À ce moment-là, Anthony aura une liaison. Lors de son retour, il a changé et très vite il sombre dans l'alcoolisme ; il cherchera du travail sans succès et s'éloignera celui qu’il était au début du roman, en demandant de l'argent, en se battant, en n'étant plus « propre » sur lui. À la fin, Anthony et Gloria gagnent le procès et partent vivre en Italie ; c'est donc une fin « heureuse » dans un certain sens...



Thématiques de l'oeuvre

Des éléments autobiographiques

On peut voir une certaine ressemblance entre le couple que forment Anthony et Gloria et celui de Fitzgerald et sa femme Zelda. Le couple Fitzgerald était un couple très connu après la sortie de Tendre est la nuit, très populaire, souvent cité dans la presse, et présent dans les soirées mondaines. 

 


Similarités entre Zelda Fitzgerald et le personnage de Gloria

Zelda portait les cheveux courts ; c'était un de ses signes distinctifs et dans le roman Gloria aussi ; Anthony sous-entend souvent qu'elle est l'une des premières à le faire.


Pendant que Fitzgerald tentait de la séduire, Zelda fréquentait d'autres hommes, comme le fait Gloria au début du roman. Zelda et Fitzgerald se sont séparés un long moment avant de se marier. Là encore, il y a une similarité avec le couple de Gloria et Anthony puisque Anthony, après lui avoir déclaré sa flamme et ne pas avoir eu de retour, attend plusieurs semaines avant de rappeler Gloria.

Zelda avait comme ambition de devenir danseuse et Fitzgerald s'y opposait, tandis que Gloria souhaite devenir actrice et rencontre la même opposition de la part d'Anthony. Elle finira par tourner un bout d'essai pendant qu'Anthony est à l'armée.

Pour parler de leur histoire, Zelda Fitzgerald a écrit un livre semi-autobiographique, Accordez-moi cette valse (Save Me the Waltz), en 1932. Francis Scott Fitzgerald écrira en 1934 Tendre est la nuit (Tender Is the Night) dans lequel le personnage de Nicole Diver est encore plus semblable à Zelda.

 

 

Similarités entre Francis Scott Fitzgerald et le personnage d’Anthony

Anthony sombre dans un alcoolisme profond à la fin du roman et on sait que Fitzgerald a eu des problèmes d'alcool qui ont précipité Zelda dans une forme de dépression.

Anthony ne part jamais pour la guerre car l'armistice est signé avant qu'il ne parte en Europe. Et on sait que Fitzgerald n'a jamais pu partir à la guerre non plus et que c'est pour lui un grand échec.



Portrait d'une société et de la génération perdue

Ce qui est frappant au début du roman c'est l'oisiveté assumée des personnages et en même temps la peur de la monotonie du quotidien,  d'où la nécessité des parties où l'alcool coule à flots, provoquant l’alcoolisme mondain de certains personnages, et un alcoolisme au quotidien pour Anthony, par exemple. 

Ce qui nous interpelle également, c'est qu'au début les personnages ont tout pour réussir : ils sont beaux, intelligents, riches... Mais très vite les choses se passent mal ; l'oisiveté, la recherche du plaisir pour le plaisir se mue rapidement en une débauche inconsciente, une spirale infernale qui entraîne les personnages vers le fond sans qu'ils s'en rendent compte.

Le côté suffisant et insouciant des personnages apparaît également très vite au lecteur ; Anthony estime qu'il ne peut accomplir que de grandes choses, mais ne fait finalement jamais rien de concret ; Gloria estime que sa beauté doit suffire à lui fournir tous les plaisirs de la vie. Leur seul but dans la vie est d'obtenir plus d'argent grâce à l'héritage d'Adam Patch.

Bien qu'au début du roman on pense qu'Anthony et Gloria font partie d'un cercle d'amis soudés, lorsqu'ils n'ont plus les moyens d'accéder aux clubs mondains les invitations se raréfient, les amis ne sont plus qu’une douzaine  puis, finalement, Anthony ne peut s'appuyer que sur ses relations de comptoir du Sammy's, un bar bien loin des clubs de prestige réservés aux privilégiés qu'il fréquentait au début du roman.

Nous voyons ainsi le couple passer d'un milieu luxueux à un milieu plus précaire. Ce changement de condition est illstré par leurs habitations, leurs appartements qui deviennent de plus en plus petits ; ils ne peuvent plus se permettre d'avoir de personnel.

On peut également noter une fin ambiguë qui apporte si ce n'est une morale, du moins une forme de réflexion sur cette génération ; l'auteur semble assez critique et la fin traduit ce sentiment. Si l'héritage d'Adam Patch leur permet de retrouver leur confort d'avant, la conclusion est tragique dans le sens où les personnages ne semblent pas avoir tiré de leçons de leurs échecs passés. Le roman nous montre la décadence de la vie mondaine et la nécessité de trouver d'autres moteurs que l'argent et les soirées pour se construire une vie.

La fin du roman contraste avec le début car finalement on se rend compte que les rumeurs se font de plus en plus virulentes à propos du couple. ils deviennent pour leurs amis l'exemple à ne pas suivre, ceux qui avaient tout pour réussir et qui ont échoué. On se rend compte que la bonne éducation ne suffit plus à maintenir sa réputation et sa respectabilité, contrairement à ce que pense le personnage de Gloria au début du roman.



Avis personnel

J'ai aimé ce livre, bien que le style de Fitzgerald soit assez difficile au premier abord car très descriptif et détaillé au niveau des lieux et des noms. Cependant cet aspect descriptif nous permet d'être vraiment dans l'ambiance de l'époque. Le livre est très réaliste sur la vie de cette génération, les personnages sont intéressants au niveau de leurs caractères qui sont très développés. On ressent vite une forme de suspens, on se demande ce qui va leur arriver. C'est un livre qui nous fait réfléchir quand on l'a terminé.


Cinéma


Une adaptation cinématographie notable : un film muet en 1922, par William A. Seiter, et un projet en cours avec notamment Keira Knightley, réalisé par John Curran.

 

 

Laura, 1ère année bib.

 

 

 

 

Francis Scott FITZGERALD sur LITTEXPRESS

 

 

fitzgerald-Absolution.jpg

 

 

 

 

 

 Articles de Lila et d'Emmanuelle sur « Premier mai » in Absolution.

 

 

 

 

 

 

 

 

Fitzgerald Les enfants du jazz

 

 

 

 

 

 

Articles de Marie et de Charlotte sur Les Enfants du jazz.

 

 

 

 

 

 

 

nouvelles-new-yorkaises.jpg

 

 

 

 

Article d'Elisa sur Nouvelles new-yorkaises (Fitzgerald, Miller, Charyn).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


 

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives