Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 07:00
Bianco Billy-Brouillard-









Guillaume BIANCO
Billy Brouillard et le don de trouble vue

Editions Soleil
Collection Métamorphose, novembre 2008












Ce bel album relié aux airs anciens a inauguré et marqué le fil conducteur de la récente collection « métamorphose » des éditions Soleil.

Il nous propose des réflexions philosophiques dans une ambiance ambiguë « à la Tim Burton », curieux mélange d’étrange, de macabre et de poésie, accompagné parfois par une petite pointe d’humour. Beaucoup hésitent à classer ce livre dans la catégorie « tout public », dérangés par son côté presque morbide. L’esthétique laisse planer le doute : des dessins d’enfants et d’animaux rappellent les livres jeunesse mais l’absence de couleur et les nombreux dessins de crânes peuvent décourager certains parents de donner ce livre à leur progéniture, d’autant que le thème central de l’ouvrage est la mort. Mais l’auteur revendique la mention « tout public »*. Son livre tend justement à montrer que les enfants ne sont pas des petites choses crédules, les adultes ont tendance à oublier qu’ils sont des êtres capable de réflexion.
billy brouillard 1
Cet album regroupe à la fois l’histoire de Billy Brouillard, des poèmes, quelques courts contes et des pages de l’Encyclopédie curieuse et bizarre de cryptozoologie par Billy Brouillard. Ce dernier est un jeune garçon très imaginatif. Il aime jouer au cow-boy et à l’indien, embêter les animaux, taquiner sa petite sœur Jeanne, courir dans les flaques d’eau…  Tout ce qu’il y a de plus banal. Jusqu’au jour où il est amené à se poser LA question, celle que tout le monde se pose un jour : « c’est quoi la mort ? ». Cette question toute bête, va amener Billy à mobiliser toutes ses connaissances, ses relations, son don de trouble vue, ainsi que toutes les techniques possibles et imaginables pour répondre à ses questions. (Écrire au père Noël, fouiller la vieille malle du grenier, invoquer les esprits… aucune piste ne sera négligée par ce jeune garçon plein de ressources.)

D’un point de vue artistique on ne peut qu’admirer les techniques d’ombrage à l’encre de Chine de Guillaume Bianco ; il réussit à créer des ambiances sans avoir recours à la couleur. Les personnages sont volontairement caricaturés avec une grosse tête qui leur permet une plus grande palette d’expressions. Le lecteur est plongé dans le monde de Billy Brouillard, qui lui rappellera peut-être avec nostalgie sa propre enfance.


Je voulais vous présenter ce livre car, bien que cela fasse un an que je l’ai découvert, il est mon dernier grand coup de cœur bibliologique. J’ai beaucoup aimé me plonger dans l’univers particulier de Billy Brouillard, il change agréablement des mondes parfaits « tout beaux, tout roses ». En plus du décor je trouve la logique de la réflexion du personnage intéressante ; il aborde la mort sous un angle que, personnellement, je n’avais pas vu. Je ne pense pas pouvoir vous en dire plus sur mes impressions de lecture ; le savoir se partage mais pas l’expérience.

Noémie, 1ère année Bib.-Méd.-Pat.


*voir le blog de l’auteur : http://guillaumebianco.blogspot.com/

Interview de G.BIANCO : http://www.sceneario.com/sceneario_interview_GBIAN.html



Partager cet article

Repost 0
Published by Noémie - dans bande dessinée
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives