Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 07:00

staalesen-la-nuit-tous-les-loups.gif 

 

 

 

 

Gunnar STAALESEN
La nuit, tous les loups sont gris

Titre original: I morket er alle ulver gra
Roman traduit du norvégien

par Alex Fouillet

Gaïa, 2005

Gallimard, Folio policier, 2007

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gunnar_staalesen.jpg

L'Auteur


Gunnar Staalesen est un auteur de romans policiers né en 1947 à Bergen, en Norvège. Il crée en 1975 le personnage de Varg Veum que l'on retrouve par la suite dans une douzaine de romans C'est un détective qui, au fil des aventures, va rechercher des personnes et enquêter sur des meurtres, en compagnie d'autres personnages récurrents. Tout au long de ses romans, Gunnar Staalesen va faire plonger le lecteur dans la ville de Bergen, sa ville natale, où, au cours des années 1980, se déroulent des meurtres et sévit la toxicomanie. D'autre part, tout en renouvelant le genre avec son personnage de Varg Veum, Gunnar Staalesen s'inscrit dans la lignée d' auteurs comme Dashiell Hammett, considéré comme le fondateur du roman noir.

 

  L'Histoire

Ce roman traite de l'époque où la Norvège collaborait avec les nazis. Des Norvégiens s'étaient alors engagés dans l'un ou l'autre camp. A Bergen, dans les années 80, le détective Varg Veum fait la connaissance d'un policier à la retraite, du nom de Hjalmar Nymark, qui essaie de tirer au clair une énigme datant de plusieurs dizaines d'années. Celle-ci relie un incendie meurtrier, qui s'est déroulé dans une usine en 1953, aux agissements, durant la Seconde Guerre mondiale, d'un tueur en série surnommé « Mort aux rats » qui avait la particularité de boiter. Le vieux policier confiera ses doutes, quant à cette affaire, à Varg Veum, qui au départ s'y intéressera vaguement. Ce n'est que lorsque Nymark passera sous les roues d'un chauffard et qu'il décédera par la suite mystérieusement de ses blessures, que Varg Veum fera tout son possible pour résoudre cette affaire. Tout au long du récit, une ambiance sombre est présente, renforcée par les meurtres mystérieux auxquels le détective doit faire face. Au fil de son enquête, il va aller au-devant de personnes susceptibles de confirmer ou d'infirmer ses doutes, de la plus démunie à la plus riche.

 

staalesen-la-nuit-2.gif

L'Analyse

La nuit, tous les loups sont gris est le cinquième roman de Gunnar Staalesen, écrit en 1983. A travers Varg Veum, on découvre une ville de Bergen remplie de paradoxes, où la richesse et la fierté nationale dissimulent le mensonge et le crime, l'exclusion des plus faibles, que l'on découvre lorsque Varg Veum va poser des questions à des SDF. De plus, on remarque aussi que les « élites » ont une certaine liberté dans leurs actes. Ils échappent à tout contrôle du fait de leur inaccessibilité ; ainsi, Varg Veum se voit refuser une rencontre avec un milliardaire qui aurait été susceptible d'éclairer son enquête du fait de son rôle important dans les événements qui se sont déroulés en 1953. A travers cette vision des choses, l'évocation de ces inégalités, Gunnar Staalesen critique le modèle social de la Scandinavie.

 

 

Mon avis

J'ai apprécié ce livre, car c'est un vrai roman d'enquête, avec tous les ingrédients qui s'y rapportent : doutes, soupçons et fausses pistes, ainsi que des morts mystérieuses et des rebondissements. Tout cela dans une ambiance sombre. De plus, la narration interne à la première personne du singulier permet de mieux nous identifier au personnage du détective, et de mieux comprendre la situation de cette époque à travers son témoignage.

Guillaume Gourdon, 1ère année Bib-Med-Pat



Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans polar - thriller
commenter cet article

commentaires

dasola 07/09/2010 17:18


Bonjour, j'aime beaucoup les enquêtes de Varg Veum qui est un personnage attachant. J'ai les deux derniers parus en français dans ma PAL et sinon, il faut que je commence les sagas que Staalasen a
écrit sur Bergen. Bonne soirée.


Recherche

Archives