Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 07:00

Balzac--Le-Chef-d-oeuvre-inconnu.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Honoré de BALZAC

Le Chef-d'oeuvre inconnu

Livre de poche

Coll. Libretti, 1997

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plongeons dans le monde de l'art avec Balzac !

Quelques portraits, une touche de création, d'audacieuses théories et bon nombre de passions prennent vie dans Le Chef-d'œuvre inconnu. La nouvelle, publiée pour la première fois et en deux temps dans le journal L'Artiste en 1831, intègre par la suite les « Études philosophiques » de la Comédie Humaine.

La toile débute sur la rencontre du jeune Poussin avec Porbus, maître en peinture et surtout avec un vieux maître, Frenhofer, effigie du génie fou ! Ce dernier, retouchant un des tableaux de Porbus, nous offre de véritables traités picturaux et s'impose ainsi comme l'authentique héros de la nouvelle : « La mission de l'art n'est pas de copier la nature mais de l'exprimer ! Tu n'es pas un vil copiste mais un poète ! » ; « La beauté est une chose sévère et difficile qui ne se laisse point atteindre ainsi, il faut attendre ses heures, l'épier, la presser et l'enlacer étroitement pour la forcer à se rendre ». Balzac à travers les longs dialogues du maître, expose en connaisseur une vision de l'art touchante et réfléchie, et, mêlant picturalité de l'écriture et poésie de l'art, nous entraîne dans une douce confusion des genres. 

Si le premier plan est bien celui de l'art, il ne peut se faire sans fond, celui ici des sentiments qui se déchaînent : désillusion, trahison, délaissement ou passion !

La folie créatrice du vieillard s'exprime dans l'amour fanatique qu'il porte à une toile sur laquelle il travaille depuis dix ans : La Belle Noiseuse, et par l'horreur qu'il aurait à la dévoiler : « Mais quel est le mari, l'amant assez vil pour conduire sa femme au déshonneur ? [...] Ma peinture n'est pas une peinture, c'est un sentiment, une passion ! ». Génie créateur, plus amant que peintre, Frenhofer ne peut cependant l'achever par manque d'inspiration. Poussin va alors faire poser sa maîtresse, Gilette, détruisant ainsi leur amour au nom de l'Art.
   
Le dernier coup de pinceau, la chute du chef-d'œuvre inconnu reste la touche spectaculaire de la nouvelle ! La Belle Noiseuse ne représente plus rien tant le peintre l'a retouchée. Elle ne vit plus que dans l'esprit de Frenhofer. Rebondissement et désenchantement concluent la peinture de Balzac qui cependant ouvre une véritable réflexion sur la création artistique et ses limites.

Par cette analyse des sentiments de l'artiste, de la relation fusionnelle et destructrice de l'art et de la nature, la nouvelle tient bien sa place dans les études philosophiques.

Le Chef-d’œuvre inconnu enfin est composé de deux parties portant les noms des deux seules femmes du récit : Gillette et Catherine Lescault (la Belle Noiseuse). C'est en effet à travers elles que Balzac brosse son portrait de l'artiste et de la création. Ainsi, tandis que la première représente l'amour trahi par l'art, la seconde symbolise l'art détruit par l'amour.

À nous maintenant, avec les clés picturales offertes par Balzac, de faire notre propre tableau du génie artistique !


Anne-Fleur, A.S. Éd.-Lib.

 

 

 

Balzac novelliste sur Littexpress

 

 

 

Balzac le chef d oeuvre inconnu

 

 

 

 

 

Articles de Léna et d'Hélène sur Le Chef-d'oeuvre inconnu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balzac-Adieu.gif

 

 

 

Article de Laura sur Adieu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La-Maison-du-chat-qui-pelote.jpg

 

 

 

 Article d'Ana sur La Maison du Chat-qui-pelote.


Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Fleur - dans Nouvelle
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives