Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 07:00

Iain-Levison-Arretez-moi-la.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Iain LEVISON
Arrêtez-moi là !
Titre original 

The Cab driver
Traduction
de Fanchita Gonzalez Battle
Liana Lévi, 2011





 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie

Né à Aberdeen en Écosse, en 1963, Iain Levison arrive aux États-Unis en 1971. S'ensuit alors une authentique vie de bourlingueur : service militaire sous le drapeau britannique en Afrique du Sud, longue période de chômage à Glasgow, création d’une société de cinéma rapidement déficitaire, « petits boulots » pendant dix ans à travers tous les États-Unis... Titulaire d'une licence de lettres, il finit ainsi par se mettre à l’écriture de romans, lesquels traverseront l'Atlantique et paraÏtront en France : Une canaille et demie, publié en 2003, suivi de Un petit boulot en 2006 et de Tribulations d'un précaire en 2007, récit autobiographique dans lequel il évoque les 42 « petits boulots » qu'il a exercés. Son dernier roman, qui date de 2011, aborde le thème de l'erreur judiciaire. Il vit aujourd’hui à Raleigh en Caroline du Nord.



Résumé et analyse

Arrêtez-moi là ! est l'histoire d'une erreur judiciaire racontée avec authenticité et sans concession. Ainsi, le livre est une occasion pour l'auteur de critiquer sévèrement le système judiciaire étasunien, qui cherche à tout prix un coupable et bâcle les enquêtes en inculpant la première personne venue. C'est ce qui arrive au personnage principal, Jeff Sutton, qui est accusé à tort d'avoir enlevé, séquestré et peut-être assassiné une fillette de 12 ans. Commence alors pour lui une descente aux enfers dont le point de départ est une arrestation policière sommaire. S'ensuit alors un long interrogatoire au commissariat qui s'achève par une incarcération, et tout cela en moins d'un jour, ce qui est révélateur et montre bien le caractère expéditif de la justice aux États-Unis.

Concernant les choix de narration, l'histoire est racontée à la première personne du singulier, du point de vue de Jeff Sutton. Cela permet ainsi au lecteur de se mettre plus facilement dans la peau de ce personnage principal et d'être en empathie totale avec ce qu'il ressent, comme ce sentiment de grande injustice accompagné du désir ardent d'être juste en train de faire un cauchemar et de bientôt pouvoir se réveiller. À la lecture de ce livre, il est difficile de ne pas songer au Procès de Kafka.




Mon avis

Au travers de cette œuvre, j'ai pu percevoir le talent de Iain Levison en matière de satire sociétale, caractéristique qui se retrouve dans d'autres ouvrages de l'auteur. Ce dernier dénonce ici, incisivement et efficacement, le système judiciaire des États-Unis avec toutes ses dérives. Un livre intéressant à découvrir.


Antoine, 2e année Bib.-Méd.


Partager cet article

Repost 0
Published by Antoine - dans polar - thriller
commenter cet article

commentaires

dasola 06/12/2012 20:58

Rebonsoir, très bon roman, le 3ème que je lis de cet écrivain encore que Tribulations d'un précaire est plus une autobiographie qu'autre chose. Bonne soirée.

Recherche

Archives