Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 07:00

james_ellroy.jpgVendredi 28 janvier 2011 à 18h.



À l’occasion de la sortie de La Malédiction Hilliker, son nouveau livre, James Ellroy est venu rencontrer ses lecteurs toulousains.

Après une vente-dédicace à la librairie Ombres Blanches, la rencontre a eu lieu à la médiathèque José Cabanis.

Ce grand personnage ironique a une allure décontractée. Il est la star et il prend ses aises (jambes étendues sur la table basse).

Jame Ellroy La Malediction Hilliker

 

 

 

Résumé de La Malédiction Hilliker

« En six mouvements – "Elle", "Elles", "Cougar", "La Déesse", "La Pluie", "Elle" – Ellroy revisite les moments clés de ses relations avec les femmes, à commencer par la première d’entre toutes, sa mère Geneva Hilliker, objet de la « malédiction » qu’enfant il lança contre elle, souhaitant la voir morte. Trois mois plus tard, elle est assassinée. Après avoir vainement tenté de retrouver la trace de son meurtrier dans Ma part d’ombre, il entreprend ici une autre forme d’exorcisme : annuler la malédiction à travers la quête des autres femmes, passer d’Elle à Elles. »


Extrait de la présentation du Bulletin des rencontres de la librairie Ombres Blanches.

 

 

 

 


Le langage

James Ellroy introduit la rencontre par un discours en anglais puis par une lecture de la première page de son nouvel ouvrage en version originale. Rien de ce début de rencontre n’a été traduit, selon les souhaits de l’auteur.

Pour James Ellroy, le langage est tout. D’ailleurs, il aime ce qui est du langage profane et également la langue yiddish, ayant grandi dans un quartier où les gens la parlaient. Les mots « sonnent bien dans la bouche ».

Ce travail sur la sonorité se retrouve également dans ses écrits car les noms des personnages et chaque phrase sont calibrés à la syllabe près. Ellroy recherche la perfection.


James-Ellroy-Le-Dahlia-noir.gif
 

 

L’écriture de soi et les femmes

La Malédiction Hilliker est une forme d’écriture de soi. James Ellroy parle de mémoire.

Ce livre parle des femmes car elles sont la grande aventure de sa vie – plus que le crime. Pour lui, ce livre est plus grand que lui-même et que son « ego monumental ». C’est l’histoire des hommes et des femmes qu’il raconte en se prenant lui-même comme point d’appui.

Il croyait en avoir terminé avec le meurtre de sa mère avec Ma part d’ombre mais ce n’était pas le cas. Sa mère est partout, elle est notamment reliée thématiquement au Dalhia noir. Mais, selon l’auteur, ce livre est le dernier où elle apparaît comme personnage non fictionnel.

Ce livre sur les femmes lui tient à coeur car il aime les femmes plus que tout. Les grands thèmes d’Ellroy sont les mauvais hommes et le grand amour avec des femmes fortes.

 



Narration

Dans La Malédiction Hilliker, Ellroy mélange la narration présent-passé car c’est un bilan de sa vie, un bilan rétrospectif. Il a « couché sur papier l’immédiateté du jeune Ellroy stupide et la sagesse du vieux Ellroy qui se rend compte de la stupidité de ce qu’il a été. »

Ce livre a été facile à écrire car il évoque sa propre vie. Il n’y a pas de plan pour écrire cette « merveilleuse histoire ». La narration est importante pour lui. Dans Ma part d’ombre, il écrivait : « je n’avais pas trouvé la narration ». Aujourd’hui il vit, il crée la narration. Pour lui, les histoires qu’il crée sont comme un flux vital comme le sang. Il se doit d’écrire des histoires.

« Dieu l’a envoyé sur Terre pour écrire des histoires » et il aime cela.

Enfin, lire La Malédiction Hilliker aidera à la compréhension de ses autres livres. Notamment pour comprendre l’état d’esprit qu’il avait lors de leur écriture.

Enfin, son intérêt pour la réécriture de l’histoire selon son point de vue n’a pas cessé. Il a d’ailleurs le projet de travailler sur une oeuvre en quatre volumes portant sur l’histoire de Los Angeles pendant la Seconde Guerre mondiale.

Rencontre en ligne sur le site de la médiathèque José Cabanis :
http://www.bibliotheque.toulouse.fr/James-Ellroy.html

 

 

Maureen Pauchard, A.S. Bib.

 

 

James ELLROY sur LITTEXPRESS

 

James Ellroy Le Dahlia noir

 

 

 

 

 

 

Articles de Margaux, Marion et Sandrine sur Le Dahlia noir et sur Ma part d'ombre.

 

 

 

 

 

 

 

mapartdombre.jpeg.jpg

 

 

 

 

 

Article de Julie sur Ma part d'ombre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by littexpress - dans EVENEMENTS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives