Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 07:00

Burke-Jolie-Blon-s-bounce.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

James Lee BURKE,
Jolie blon's bounce
traduit de l'anglais (américain)
par Freddy MICHALSKI
Rivages/Noir, 2009

 

 

 

 

 

 « Jolie blonde, mourir, ça serait pas rien
C'est de rester dans la terre aussi longtemps
Moi j'vois pas quoi faire si tu reviens pas, be'be'
T'en revenir avec moi dans la Louisiane. »

Jolie Blonde, chanson traditionnel Cajun



La force de ce polar est de nous faire voyager en Louisiane. James Lee Burke nous fait découvrir cette culture au travers des investigations de Dave Robicheaux, policier à New Iberia. Dave Robichaux enquête sur deux affaires qui semblent avoir un lien : le viol plus l'assassinat d'une adolescente et la mort dans les mêmes conditions d'une prostituée. Il va remuer le passé et faire ressortir de vieilles histoires. Nous découvrons ainsi la Louisiane actuelle et celle du siècle dernier, avec ses bayous, sa misère, ses pluies torrentielles, sa culture cajun, ses séquelles de l'exploitation des Noirs...

Dave Robicheaux, vétéran du Vietnam, habitué des réunions d'Alcooliques Anonymes, en proie à ses vieux fantômes, va voir des gens, écoute des histoires, tabasse, se fait tabasser, regarde le monde tourner en essayant d'y comprendre quelque chose. On est baladé tout au long de l'histoire à l'image de Dave jusqu'au dénouement, le tout avec une touche de mysticisme.

Tous les ingrédients d'un bon polar sont là ;  seul le décor, qui rend l'ambiance du roman si particulière, est différent. Cette ambiance donne tout son attrait à ce polar même pour un non-lecteur de roman policier comme moi.

burke-dans-la-brume-electrique.gifC'est le onzième roman qui suit les enquêtes de Dave Robicheaux. J'ai eu envie de lire un James Lee Burke après avoir vu Dans la brume électrique, de Bertrand Tavernier, adapté du roman du même nom. On constate que les personnages principaux vieillissent et qu'il y a une structure commune. Au début, deux crimes ; Dave Robicheaux enquête et se trouve confronté au passé ; là, il ne comprend plus rien et commence à partir à la dérive ; ça marque aussi le début de visions/fixations mystiques : c'est réel ou non ? Il s'en remet et la scène finale arrive : le « méchant » fait une action désespérée à force de se sentir en danger ; forcément, ça rate. Puis l'épilogue aisse planer le doute sur les moments de superstition.

J'admets que c'est un peu bancal de généraliser avec seulement deux œuvres qui n'ont même pas le même support. Donc je le conseille si vous voulez lire un roman policier où l'ambiance prime autant que l'enquête mais, surtout, regardez Dans la brume électrique qui retranscrit parfaitement l'atmosphère du (et je suppose des) roman(s) de Jame Lee Burke.

 

 


Romain, 1ère année Bib.-Méd.-Pat.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by romain - dans polar - thriller
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives