Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 07:00

Jean-Michel-Maulpoix-Journal-d-un-enfant-sage.gif


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Michel MAULPOIX
Journal d’un enfant sage
Mercure de France, 2010






 

 

 

 

 

 

 

Biographie

Jean-Michel Maulpoix : poète, essayiste, critique littéraire, professeur ou bien encore créateur et animateur de revues.

Ce Montbéliardais de 59 ans est actuellement l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages poétiques.

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud, agrégé de lettres modernes et auteur d’une thèse de doctorat d’état sur la « notion de lyrisme », Jean-Michel Maulpoix dirige une équipe de recherche intitulée « L’observatoire de la poésie contemporaine » à Nanterre, où il enseigne principalement la poésie moderne. Actuel président de la « maison des écrivains », il dirige depuis 1984 la revue trimestrielle de littérature et de critique « Le nouveau recueil ». Célèbre pour ses nombreux travaux universitaires et essais généraux de poétique, il publie en outre des études critiques sur René Char, Henri Michaux, Jacques Reda entre autres.

C’est aussi en proposant depuis des années un site web, Jean-Michel Maulpoix & Cie, et un blog, que cet auteur et poète contemporain contribue au renouveau de la poésie.
 


L’œuvre en quelques lignes

« Les gens n’ont pas seulement leur âge ;
jusqu’à un certain point, ils ont tous les âges, ou n’en ont pas. »
D.W. Winnicott

Imaginez à quoi pourraient ressembler les pensées d’un petit garçon de trois ans si elles faisaient l’objet d’un livre ? Et imaginez votre réaction si, du jour au lendemain, vous appreniez que cet enfant en personne est auteur ? Surpris, vous auriez vite fait de songer à l’univers des princes qui épousent les princesses ou des chevaliers qui s’en vont en guerre pour combattre les méchants.

De fait, prêter la plume à un enfant de trois ans ne s’avère pas être une tâche facile. Or, tel a bien été le projet de Jean-Michel Maulpoix. Choisissant de s’effacer derrière les paroles de Louis, son fils aîné, l’auteur parvient à mettre en oeuvre une écriture simple et inventive.

« N’ayant pas atteint l’âge de la majorité, je confie à mon père (…) le soin de signer ce volume. Je sais qu’il ne manquera pas de corriger quelques étourderies et qu’il saura se garder de trop mêler sa voix à la mienne ».

Ainsi, humour, compassion et imagination permettent de redécouvrir les délices de la naïveté enfantine.

Les lecteurs apprécieront le « Cahier de Louis », composée de trois parties : journal que notre petit auteur aurait tenu pendant près d’un an, « Leçons de choses », où Louis cherche à comprendre les mystères du monde qui l’entoure, et enfin « Proses pour Adrien » où fables et contes sont écrits pour la naissance du petit frère.



« Cahier de Louis »

Louis se plaît à écrire pour ses anciens camarades ou ses cousines Hélène, Émilie, Juliette ou bien encore Chloé.

Tenu quotidiennement, ce petit journal met en avant les interrogations, les craintes et les doutes de ce petit garçon alors âgé de trois ans. Les lecteurs seront guidés au fil du temps dans un monde merveilleux, peuplé de jouets et de héros de toutes tailles.

À travers la description de ses vacances, de ses colères ou bien de ses caprices, Louis nous immerge dans un univers enfantin et burlesque. Il se moque des adultes :

« On a beau raconter ce que l’on veut je n’ai jamais vu de cigogne transporter un bébé éléphant dans un grand sac accroché à son bec ! (…) ce ne sont que des histoires à dormir debout ! »

Plongé dans son monde – « Et ce soir je suis très content : dans le métro, j’ai vu des aviateurs. Ils portaient un blouson fourré et un gros casque radio sur la tête avec des écouteurs énormes et tout brillants… » –, Louis n’a que faire des mamies qui l’idolâtrent et des grandes personnes qui le grondent ; son souhait le plus fort est de devenir LE chevalier ou LE gendarme et parfois même L’aviateur en personne.

Ainsi, comique et naï,f ce petit cahier détaille avec précision les pensées d’un petit être en pleine réflexion et découverte du monde.



« Leçons de choses »

Originale et invraisemblable à la fois !

Louis notre auteur de trois ans se transforme en un véritable petit professeur très sérieux soucieux de l’instruction de ses camarades. Les lecteurs auront ainsi l’occasion d’apprécier les connaissances de ce jeune garçon à travers l’énumération des leçons de vie et de plusieurs grands principes du savoir.  « Ici résident en effet mes véritables compétences », explique Louis d’un ton plutôt fier. Il s’attarde ainsi sur la description des animaux dont il est un spécialiste, distille au fil des pages de petites réflexions sur la mythologie, les fleurs, les légumes, le ciel ou l’anatomie humaine.



« Proses pour Adrien » 

Louis est fier de la naissance de son petit frère Adrien. Il est devenu l’aîné et se doit de protéger ce petit être fébrile et si fragile à ses yeux.

De la description de l’embryon jusqu’à la naissance d’Adrien en passant par les fables et histoires imaginées à l’intention de ce petit frère, Louis nous livre ses impressions et son enthousiasme à l’idée de devenir « un grand garçon » : « Il boit de tout petits biberons. Moi, je mange des saucisses et bois de l’eau qui pique. » 

Ainsi, les lecteurs pourront apprécier au fil de leur lecture « L’abeille et le papillon », « la fable du premier jour », « Le petit chat est mort » et « Le conte du bouton de nacre », fables toutes inventées à l’intention d’Adrien.

« Aujourd’hui c’est pour lui que j’écris ces fables et ces histoires. Pour qu’il oublie ses gros soucis et que ce monde lui soit aimable. »



Analyse de l’œuvre et avis personnel

Un petit moment de pur plaisir !

Plaisant à lire, ce petit Journal d’un enfant sage permet aux lecteurs de redécouvrir les charmes de l’enfance dans une écriture simple et enfantine mêlant imagination, descriptions et interprétations les plus diverses. Les lecteurs seront plongés dans l’univers imagé de Louis, découvrant page par page les péripéties les plus cocasses,
les secrets d’une ambiance chaleureuse et idyllique.

Un petit livre touchant qui ne fera que ravir les grands enfants !

Cependant  la dimension psychologique de cet ouvrage demeure importante. Les lecteurs connaissent au fil des jours les craintes et angoisses du petit garçon face à la vie et la naissance de ce petit frère qui pour lui reste un MYSTÈRE. Tant de questions de posent au sujet de cet événement ! Certains « incidents », pour nous, dans la vie courante, peuvent n’être que des détails mais pour un enfant de trois ans sont contrariants voire traumatisants. L’exemple nous en est donné avec la naissance du petit frère Adrien, qaund curiosité, angoisse et inquiétude envahissent  Louis.

On notera aussi l’univers presque excusivement masculin de cette œuvre. Peu de femmes nous sont dépeintes et l’enfant n’évoque  que son père et son frère : « Je vous parlerai de mon père… (…) il est ma force, je suis la sienne ». La mère est peu décrite : « ma mère est une grande jeune femme aux yeux clairs. Je ne vous en parlerai guère, pardonnez-moi. Je n’ai pas très envie de partager ce qui m’est le plus cher… ».  Par conséquent, les relations entre père et fils sont mises en avant ainsi que les relations entre frère aîné et cadet.

En ce qui concerne l’écriture et le style, l’auteur a choisi de rester simple. Adoptant un vocabulaire accessible, il a su mêler avec précision la prose à la poésie des chansons et vers inventés par Louis.

Soulignons enfin l’humour, l’art du sous-entendu qui accentue le côté burlesque et cocasse des choses !

 

 

Jean-Michel Maulpoix a beaucoup pensé au petit prince et à Saint Exépury, ce grand enfant malheureux sous son enveloppe d’adulte. « Dessine-moi un poème ! », demande Louis à un moment. Et papa s’est exécuté. Avec talent et tendresse.1

 

 

 

Angélique, 2e année Bib.-Méd.

 

  1. Citation du site http: //www.maulpoix.net/Journalenfantsage.html

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives