Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 07:00

Jean-Teule-Le-MAgasin-des-suicides.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean TEULÉ
Le magasin des suicides

Juillard, 2007

Pocket, 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie

Jean Teulé, né le 26 février1953, est un romancier français qui a également pratiqué la bande dessinée, le cinéma et la télévision. Pour en savoir plus, http://www.bedetheque.com/auteur-4653-BD-Teule-Jean.html .

 

Résumé

La famille Tuvache tient depuis dix générations un magasin où l’on vend des objets pour se suicider. De la corde jusqu’aux bonbons empoisonnés. La famille est composée de Mishima, le père de famille, Lucrèce, la mère de famille, Vincent, le fils aîné, Marilyn, la fille, et Alan, le petit dernier conçu lorsque ses parent testèrent l’efficacité d’un préservatif troué.

 

« …une dame âgée qui s’approche d’un bébé dans un landau gris :

– Oh, il sourit !

                  […]

–  Comment ça, mon fils sourit ? Mais non, il ne sourit pas. Ce doit être un pli de bouche. Pourquoi il sourirait ?

                 […]

–   … personne n’a jamais souri dans la famille Tuvache ! »

 

Alan est un peu le vilain petit canard de la famille : il aime rire, il est plein de joie de vivre, il chantonne, tout ce que déteste sa famille, pour qui seule la mort a du sens. Comment va-t-elle vivre au quotidien avec un enfant qui a des valeurs si opposées ?

 

Un avis personnel

Un livre à découvrir ! Il se lit très rapidement, facilement et avec plaisir car il est rempli d’humour, souvent noir, qu’il faut prendre au second degré. C’est aussi un livre surprenant car ce thème n’est pas courant dans la littérature ; ici, il est placé dans un contexte irréel  et surprenant.

Venez découvrir la vie d’une famille pas comme les autres, « où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre ».



Extrait

«  Ze m'amusais beaucoup là-bas mais ça énervait les instructeurs. Sinon, les autres élèves bombes humaines comme moi, z'ai su les détendre (.. .) Ils sont rentrés en chantant : Boum ! Mon cœur fait boum !... Le responsable du stage commando-suicide était catastrophé. Ze zouais à faire semblant de ne zamais rien comprendre à ses explications techniques. Il s'arrachait les cheveux et la barbe. Un matin, à bout de nerfs, il s'est ceinturé d'explosifs, a pris le détonateur dans sa main et m'a dit : 'regarde bien car je ne te ferai la démonstration qu'une seule fois !' Et il s'est explosé. On m'a renvoyé.

Mishima hoche d'abord verticalement la tête en silence. Il est comme un acteur qui ne sait pas retrouver les mots de son rôle. Puis il a un va-et-vient latéral : 'Mais qu'est-ce qu'on va faire de toi ?' » (p.109-110, lorsque Alan revient de son stage commando-suicide)

 


Critique de Guillaume Monier

Avec une ambiance à la famille Adams, au climat digne des Noces funèbres de Tim Burton, Teulé donne l’envie de passer la porte de son Magasin des suicides et nous fait passer celle de nous suicider...

(Lire l’intégralité de l’article sur
http://www.evene.fr/livres/livre/jean-teule-le-magasin-des-suicides-25342.php?critiques)


Mélody S., 1ère année Bib-Méd-Pat.

 

 

Jean TEULÉ sur LITTEXPRESS

 

 

jean-teule-mangez-les-si-vous-voulez.gif

 

 

 

 

 Article de Laure sur Mangez-le si vous voulez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives