Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 07:00

Mercredi 12 octobre
18h30

Jeanne-Benameur-Les-insurrections-singulieres.jpg

 

 

 

« Parcours de lutte et de rébellion, voyage au centre de l'héritage familial, aventure politique intime et histoire d'une rédemption amoureuse, Les Insurrections singulières emboite les pas d'abord incertains d'un fils d'ouvrier en délicatesse avec lui-même. Entre la France qu'on dit profonde et la terre nouvelle du Brésil, sur les traces d'un pionnier oublié de la sidérurgie du XIXe siècle, Jeanne Benameur signe le roman d’une mise au monde. » (présentation de l'éditeur).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lacadee-Walser.png

 

« Robert Walser, écrivain suisse d’expression allemande, reconnu de son vivant par les plus grands – Franz Kafka, Robert Musil,Walter Benjamin – est « un de ces “artistes de la langue” tels que les définira André Breton. ». Il se voue à incarner une sorte de poète moderne : « c’est pour moi une sorte d’écrivain pointilliste. Comme un kaléidoscope. Son univers est tout entier contenu dans chaque point. Cette fragmentation fait qu’il est à mes yeux l’un des écrivains majeurs du vingtième siècle, du moins pour la littérature allemande. »
Les parutions récentes Le territoire du crayon et l’écriture miniature nous ont donné accès à la lecture de 526 de ses « microgrammes », traduits par un jeune chercheur allemand Jochen Greven qui a découvert ces textes miniaturisés à l’extrême et qui a consacré 30 ans de sa vie à déchiffrer l’ensemble soit 4000 feuillets.
Philippe Lacadée fait le choix ici de ne pas tenter une « biographie » classique de cet homme si secret, si à l’écart du monde et des autres, mais de la déduire de ses écrits. Ce sont les héros de Walser qui le présentent au monde. Lui-même ne se représente pas dans une mise en scène pour un Autre toujours improbable, mais se donne tel quel, dans une foule de détails, si singuliers, dont foisonne cette écriture d’apparence tantôt naïve, honnête et simple, tantôt si déroutante. Robert Walser est dans son écriture, dans ce qu’il nomme son roman du réel, qui structure tous ses romans. C’est à partir du récit de ses héros que nous chercherons à déduire ce qu’a été sa vie.
Dans cet essai, Philippe Lacadée montre que le poète, tout en devançant la psychanalyse, nous éclaire : son écriture miniature radicalise en quelque sorte les deux modes de l’écrit, soit le signifiant et la lettre, elle marque la distinction entre l’écrit qui ne parle que pour lui et le dessin de l’écriture miniature. C’est un Walser avec Lacan qui nous est ici proposé et qui éclaire aussi bien le psychanalyste que le poète.
Philippe Lacadée, psychiatre, psychanalyste à Bordeaux, psychiatre attaché au Centre de jour pour adolescents de La demi-lune à Villenave d’Ornon (CHS de Cadillac), Membre de l’École de la cause freudienne et de l’Association Mondiale de psychanalyse, et vice-président du CIEN (Centre interdisciplinaire sur l’enfant)
Auteur de Le Malentendu de l’enfant aux éditions Payot Lausanne, Collection Psyché 2003 et de L’Eveil et l’exil aux éditions Cécile Defaut, 2007. » Présentation de l'éditeur).

 

 

 

Deux livres : Les insurrections singulières (éditions Actes Sud) et Robert Walser, le promeneur ironique (éditions Cécile Defaut) ; deux champs d’investigation : le roman et la psychanalyse ; WALSER deux auteurs, Jeanne Benameur et Philippe Lacadée qui présenteront chacun le livre de l’autre et qui tous les deux traitent de la solitude. Solitude d’Antoine qui « flotte dans sa peau et son identité, à la recherche d’une place dans le monde ». Solitude de Robert Walser qui cherche à réduire sa vie à n’être rien qu’un « ravissant zéro tout rond » (Institut Benjamenta).

 

 

 La Machine à Lire
8, place du Parlement

Tram : ligne C. Arrêt Place de la Bourse.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by littexpress - dans EVENEMENTS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives