Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 07:00

Joel-Dicker-L-affaire-Harry-Quebert.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Joël DICKER
La Vérité sur l'affaire Harry Quebert
Editions de Fallois / l'Âge d'Homme, 2012
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand format de la rentrée littéraire 2012, La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert a reçu le grand prix de l'académie française 2012, a été parmi les trois finalistes du prix Goncourt 2012 et a obtenu le prix Goncourt des lycéens.



Qui est Joël Dicker ?

Joël Dicker est né en 1985 à Genève ; c'est un écrivain suisse de langue française d'une famille originaire de France et de Russie. À l'âge de dix ans il fonde La Gazette des animaux, une revue sur la nature qu'il dirige pendant sept ans et pour laquelle il recevra le prix Cunéo pour la protection de la nature et sera désigné « plus jeune rédacteur en chef de Suisse » par la Tribune de Genève. À 19 ans il suit le Cours Florent à Paris puis étudie le droit à l'université de Genève d'où il sort diplômé en 2010.



Il fait ses débuts d'écrivain avec Le Tigre, une nouvelle publiée en 2005 aux éditions Hèbe.

Il obtient en 2010 le prix des écrivains genevois pour son premier roman, Les Derniers Jours de mon père, qui n'a été publié que début 2012 aux éditions de Fallois / l'Âge d'Homme.

 

Sources

http://joeldicker.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jo%C3%ABl_Dicker



Résumé
 
Marcus Goldman le narrateur, un écrivain en panne d'inspiration, reprend contact avec son mentor et meilleur ami, Harry Quebert, un écrivain célèbre. Marcus découvre que l'été où il a écrit le livre qui l'a fait connaître, Harry a eu une liaison avec Nola Kellergan, une jolie jeune fille de quinze ans qui disparaît mystérieusement à la fin de ce même été. Peu de temps après cette découverte, la dépouille de Nola est retrouvée enterrée dans le jardin de Harry qui aux yeux de tous est coupable.
 
Marcus va alors se dévouer entièrement à l'enquête en cours, à la recherche de ce qui s'est réellement passé l'été 1975 pour faire la lumière sur cette sombre histoire et innocenter son ami.

Allant de découverte en découverte, il met au jour des secrets inavouables et bouleverse la vie tranquille des habitants de la petite ville d'Aurora où se déroulent les faits.
 
Une leçon de fidélité en amitié et également sur la réalité du métier d'éditeur dans une grosse maison (délais, nègres...). C'est une critique de notre société d'information, de communication. Ainsi Marcus se retrouve dépassé par ses propres mots déformés par la presse. On aborde aussi le problème de l'impossibilité pour un d'écrivain d'écrire, ce qui peut avoir l'air d'un comble mais lorsque, comme ici, l'écrivain a des engagements à tenir cela donne une situation plutôt compliquée pour l'auteur en question.
 
Finalement ce roman traite plus ou moins directement de nombreux sujets de société tout en restant écrit avec légèreté, facile à lire. Une histoire pleine de rebondissements, un véritable polar dont le suspens est maintenu jusqu'à la toute fin du récit. Surtout ne soyez pas effrayé par son épaisseur – quelque 660 pages qui se lisent d'un trait ! On est dès les premières lignes attiré dans cette enquête et on ne lâche le livre qu'une fois le dénouement énoncé. Il fait partie de ceux qu'on aimerait plus longs encore, de ceux que l'on est triste de terminer et je remercie mon libraire de me l'avoir conseillé !


Mégane Peinturaud, 1ère année édition-librairie.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

cyruliszin 08/12/2012 16:39

j'ai beaucoup aimé et je le recommande à tous

Recherche

Archives