Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 07:00

Katarina-Mazetti-Les-larmes-de-Tarzan.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Katarina MAZETTI
Les Larmes de Tarzan
Traduction
Lena Grumbach
Et Catherine Marcus
Gaïa, 2007
Actes Sud Babel, 2009



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Katarina Mazetti est née à Stockholm le 29 avril 1944. Elle vit actuellement à Lund.

Elle a obtenu une maîtrise en littérature et en anglais à l'université de Lund. Elle a ensuite travaillé comme professeur, puis comme producteur de radio et journaliste. Elle a également été critique littéraire.

Elle est auteur de livres pour la jeunesse et de romans pour adultes. Son livre  Le Mec de la tombe d'à côté, traduit en de nombreuses langues, a connu un réel succès. Son œuvre est aujourd'hui publiée en France par les éditions Gaia.

Les Larmes de Tarzan est paru en octobre 2009 aux éditions Actes Sud.

 

Les Larmes de Tarzan.

En lisant le titre on pense tout de suite au célèbre personnage et l'image de la jungle nous vient. Mais au fil de la lecture on se rend compte que dans le livre il ne sera question ni de jungle ni de Tarzan. En fait, Tarzan est le surnom que donne un homme, Janne, à Mariana, à cause des circonstances de leur rencontre. C'est une anecdote plutôt cocasse étant donné qu'on a face à nous le couple mythique revisité : Jeanne et Tarzan, ici sous les traits de Janne et Mariana.

Katarina Mazetti met en avant un thème déjà abordé dans  Le Mec de la tombe d'à côté. Il s'agit ici d'un homme et d'une femme, issus de milieux sociaux différents, qui se rencontrent. Janne a 30 ans et gagne très bien sa vie. Mariana a quasiment le même âge et est mère de deux jeunes enfants, Bella et Billy. Elle garde le contact avec le père de ses enfants mais ce dernier ne vit plus avec eux depuis deux ans.

Mariana est l'opposé de Janne et a du mal à joindre les deux bouts. Elle essaye au mieux de faire preuve d'optimisme devant ses enfants.

Lors de leur rencontre, elle lui tombe dessus, d'où le surnom de Tarzan. Janne met tout en œuvre pour croiser le moins possible Mariana et ses enfants qu'il qualifie de « monstres ». Cependant il est littéralement attiré par cette femme, bien qu'il soit maladroit avec ses enfants, n'ayant pas l'habitude.

À travers ce livre c'est principalement le thème d'une mère célibataire avec deux enfants qui est traité. Mariana a peu de moyens financiers et pourtant elle veut offrir le meilleur à ses enfants. Ils reçoivent l'amour de leur mère sans limite et à défaut de jouets tout neufs, ils utilisent des objets qu'ils vont récupérer et se servent de leur imagination.

Katarina Mazetti raconte avec humour les aventures de ce couple plutôt original. Ils ont deux personnalités complètement différentes et pourtant ils semblent être destinés l’un à l'autre.

 Pour finir, l'auteur alterne le point de vue des deux personnages, et parfois celui de Bella, ce qui rend le récit captivant et drôle.


 
Les dernières lignes : « Ah bon, et alors ? Maintenant c'est maintenant. Tarzan, Janne et les bébés singes. Ça ne te semble pas un bon plan, Mariana ? Tu sais, là dehors, c'est carrément la jungle ! »


Caroline, 2ème année Bibliothèques

 

 

 

Katarina MAZETTI sur LITTEXPRESS

 

katarina mazetti le mec de la tombe d a cote

 

 

 

Article de Clara sur Le Mec de la tombe d'à côté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

commentaires

Recherche

Archives