Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 07:00

Kazuo-Ishiguro-Nocturnes.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kazuo ISHIGURO
Nocturnes,
Cinq nouvelles de musique au crépuscule
Titre original :

Nocturnes,
Five Stories of Music and Nightfall.
Traduit de l’anglais par
Anne Rabinovitch
Éditions des Deux Terres, 2010.
            .


           

 

 

 

 

                   
               

Cher Rémi,

    Comme promis, je t'écris pour que nous échangions nos impressions à propos des livres que nous avons lus et appréciés. Je viens de découvrir un auteur enthousiasmant. Tu trouveras ci-après un bref résumé de sa vie et de son œuvre, je l'ai réalisé récemment pour un de mes cours de littérature. J'espère que tu vas bien. Je t'embrasse.

Ton amie, Mélodie.

 

 

            Kazan Ishiguro, un auteur contemporain à découvrir.

Kazuo Ishiguro est un auteur anglais d'origine japonaise. Il est né au Japon, à Nagasaki, le 8 Novembre 1954. Il suit son père en Angleterre, à l'âge de six ans.

Ishiguro suit des études de littérature et de philosophie dans les universités du Kent et d'East Anglia et il décide de s'installer définitivement en Angleterre.

En ce qui concerne son œuvre, Ishiguro a reçu de nombreux prix, mais pour récompenser surtout sa production romanesque. A Pale View of Hills ( Lumière pâle sur sur les collines) a reçu le prix Winfred Holbty, An Artist of the Floating World (Un artiste du monde flottant) reçut en 1986 le  Whitbread Book of the year. The Remains of the Day (Les Vestiges du jour)  reçoit en 1989 le Booker Prize, l'une des récompenses anglaises les plus convoitées et est adapté au cinéma par Ruth Jhabvala (scénario) et James Ivory (réalisation). Il a publié ensuite les trois romans suivants : The Unconsoled (L'Inconsolé), When we were orphans (Quand nous étions orphelins) et Never let me go (Auprès de moi toujours).

Le recueil intitulé Nocturnes (2009) est composé de « cinq nouvelles de musique au crépuscule » (soit dans l'ordre : « Crooner », « Advienne que pourra », « Les collines de Malvern », « Nocturne » et  « Violoncellistes »). Il forme un quintette, dans lequel les voix des différents narrateurs, qui ont tous un lien avec la musique, expriment leurs sentiments personnels, soit en se mettant en scène, soit en se plaçant en retrait afin de narrer l'histoire d'autres personnages.


Dans l'œuvre d'Ishiguro, les personnages sont souvent hantés par le passé et le souvenir est un thème récurrent. La narration s'apparente à un processus thérapeutique, qui nous permet de voir comment le personnage construit son passé et l'interprète plutôt qu'à réussir à en donner une image proche de la réalité. Ishiguro aime à faire voyager le lecteur dans l'intériorité de ses personnages.
 violoncelle.jpg
Cher Rémi,

    J'ai trouvé une idée intéressante, tu vas encore dire que je n'ai pas la tête sur les épaules. Voici l'affaire : j'ai lu avec une véritable voracité le livre de Kazuo Ishiguro, intitulé Nocturnes. Je t'ai déjà parlé de cet auteur auparavant. Comme tu le sais, j'aime passionnément voyager. Aussi, pourquoi ne pas allier ce plaisir-ci à celui de lire ? C'est la raison pour laquelle, j'ai décidé de me rendre dans tous les lieux présents dans le livre de cet auteur si poétique. Qu'en penses-tu ?

Mélodie.

saxophone.jpg

Cher Rémi,

    Je mets mon plan de voyage-lecture à exécution. Me voici partie pour ma première destination, qui n'est pas n'importe laquelle : Venise. Deux des nouvelles d'Ishiguro (« Crooner »  et  « Violoncellistes ») prennent cette ville comme lieu de l'intrigue. Je me suis d'ailleurs rendue sur la « piazza San Marco ». Dans le recueil, ce lieu ouvre et ferme le cycle de nouvelles. En relisant les nouvelles d'Ishiguro, j'ai pu réfléchir aux différentes vertus de la musique. Dans la nouvelle intitulée « Crooner », la musique est présentée comme un puissant moyen de rapprocher les êtres, qui permet de les faire entrer en communion, bien qu'ils ne se connaissent pas à l'origine. Il en est ainsi de la mère du narrateur, qui adore la musique d'un crooner, nommé Tony Gardner. De même, le narrateur, qui est musicien lui aussi, sympathise avec le crooner, véritable héros de la nouvelle, car sa musique est associée à ses yeux à des souvenirs maternels.

    La musique est aussi une sorte d'échappatoire pour des personnages déçus par la vie. Il en est ainsi pour Emily, l'un des personnages principaux de la nouvelle « Advienne que pourra ». Le titre qui laisse transparaître une ambiance de désenchantement reflète bien le contenu de la nouvelle. Emily et Steve, le narrateur qui est aussi son ami qu'elle traite avec peu d'égards, se retrouvent néanmoins autour de la musique qu'ils écoutaient étant jeunes.

    La musique peut aussi constituer un fort moyen de séduction, comme on le voit dans la nouvelle « Advienne que pourra », où le meilleur ami du narrateur redoute que celui-ci lui fasse de l'ombre, en parlant musique avec sa compagne. Dans « Violoncellistes », le personnage féminin de l'Américaine est séduite par le violoncelliste Tibor, et décide de devenir musicienne par procuration, en lui dispensant des conseils de jeu, alors qu'elle prétend ne pas avoir joué de violoncelle depuis l'âge de onze ans.

Voilà Rémi. J'espère que mes impressions de lecture te donneront envie de découvrir le recueil.


À plus tard ! 

Mélodie.
  violoncelle-copie-1.jpg
Cher Rémi, me voici désormais à Londres, lieu où se passent deux des nouvelles (début des « Collines de Malvern » et « Advienne que pourra »). Aujourd'hui, j'ai choisi de te parler des difficultés du métier d'artiste. Tout d'abord, ce que j'ai retenu après ma lecture, c'est que le métier d'artiste ne ménage que peu de reconnaissance, ce qui donne une tonalité mélancolique à certaines des nouvelles. Dans « Nocturne », le héros est conscient qu'aux yeux de beaucoup de personnes, il apparaît comme un « loser laid ». La nouvelle montre aussi la difficulté de gagner sa vie en tant que musicien. Steve est ainsi contraint de jouer tous types de musique (R and B, musique pour les publicités de voitures, thème musical pour un talk show, etc.), alors qu'il aspire idéalement à devenir un musicien de jazz. Dans la nouvelle « Violoncellistes », le héros-musicien est lui aussi contraint d'accepter une offre d'emploi dans un hôtel à Amsterdam, alors qu'il est issu de grandes écoles de musique.

    L'artiste est aussi celui qui est seul, qui se heurte à l'incompréhension des autres, pour qui il n'exerce pas de véritable métier. On le voit dans la nouvelle « Les Collines de Malvern ». La sœur du narrateur ainsi que son compagnon pensent que leur métier de restaurateur est un métier à part entière, qui nécessite de réels efforts, contrairement à celui qu'exerce le héros qui est aussi le narrateur.

    Le couple de musiciens suisses que rencontre le narrateur dans « Les Collines de Malvern » souligne un autre aspect non négligeable de la vie d'artiste, celui de la difficulté de concilier vie d'artiste et vie de famille. Le couple que forment Tilo et Sonja a eu un enfant qui ne désire plus les voir et fuit littéralement leur compagnie, quand ceux-ci se rendent dans la ville où il réside.

J'espère ne pas t'ennuyer avec mes impressions de lecture, cher Rémi. Mais je me doute qu'à mon retour, je trouverai dans ma boîte aux lettres de charmants échanges, dans lesquels tu me livreras ton point de vue sur ces nouvelles. A bientôt !

Mélodie.
 saxophone.jpg
Cher Rémi,

    Je suis maintenant à Los Angeles, lieu où se déroule l'intrigue de « Nocturne ». Enfin, pour être honnête, je ne suis pas dans le lieu exact, mais tu vas facilement comprendre pourquoi. La nouvelle a pour cadre la banlieue huppée de Beverly Hills et tu te doutes bien que je n'ai pas les moyens de m'offrir une nuit d'hôtel dans cet endroit ! Mais j'ai une amie qui réside à Los Angeles et qui m'a gentiment proposé de m'héberger.

    Comme je suis proche du lieu où résident les stars américaines, j'ai pensé que te parler de la réussite sociale serait opportun. Deux des nouvelles, « Crooner » et « Nocturne » abordent ce thème en profondeur. Cependant, celui-ci traverse également l'œuvre dans son intégralité. Dans « Crooner », le héros éponyme se confie au narrateur à la fin de la nouvelle. A ses yeux, la réussite sociale est plus importante que le bonheur de son couple. Bien qu'il aime sa femme, il a décidé de se remarier avec une autre, afin de pourvoir réaliser son « come-back » et ne pas devenir la risée du public. On apprend également que sa femme, de son côté, a choisi de réussir par les hommes, en effectuant des mariages susceptibles de lui ouvrir des portes dans le monde artistique. Ce personnage, nommé Lindy Gardner apparaît également dans une autre nouvelle, celle qui donne son titre au recueil.
 
    Dans cette nouvelle, qui contient beaucoup d'éléments clés pour comprendre le recueil, l'auteur montre aussi les différents types d'artistes qui existent dans notre monde. À travers le héros-narrateur, il brosse le portrait de l'artiste réellement doué, mais qui n'arrive pas à devenir célèbre, faute de moyens nécessaires ( beauté physique, relations). Ce type d'artiste s'oppose à celui qui, à l'image de Lindy Gardner, parvient à devenir une star, grâce non pas à son manque de talent mais à son intelligence stratégique. Lindy est parvenue à se faire « une place au soleil », en épousant d'abord le chanteur Tony Gardner puis d'autres personnages influents. À propos, je dois te laisser, j'ai rendez-vous avec mon amie pour manger un délicieux cheese-cake. A très vite !

Ton amie Mélodie.

violoncelle-copie-1.jpg
Cher Rémi,

    Mon voyage touche à sa fin, je suis désormais à Malvern, situé dans la campane anglaise. J'ai résolu de finir en beauté ma petite escapade littéraire en te parlant de ce que tu connais bien, car tu as la chance d'en être pourvu. Je veux parler de l'humour, auquel tu as souvent recours quand je suis en ta compagnie et que j'apprécie beaucoup. Dans le recueil, cette tonalité est précieuse et sert parfois de contrepoint à l'aspect mélancolique qui s'y exprime également. Il peut s'agir d'un humour franc, qui donne un côté farcesque à la narration, comme on le perçoit dans la nouvelle « Advienne que pourra ». Le héros, qui est aussi l'ami de deux personnages (Charles et Emily), est appelé à l'aide par Charles, afin de sauver son couple. Le narrateur, qui n'est pas musicien mais mélomane, et  porte le prénom évocateur de Ray (comme Ray Charles ?), se lance dans l'exécution d'un plan qui échoue lamentablement, afin de camoufler sa lecture cachée du carnet pense-bêtes d'Emily. Cuisine au goût de chaussure, pour simuler l'odeur du chien des voisins, mastications à l'allure canine de magazines, bref, tu l'auras compris, cette nouvelle m'a fait bien rire ! Finalement, celui qui devait jouer le rôle du sauveur, devient celui qui doit être sauvé, aux yeux d'Emily.

    Toutefois, l'humour d'Ishiguro est loin d'être innocent. Le cynisme caractérise beaucoup de mouvements de son quintette, comme on le voit dans « Nocturne ». Dans cette nouvelle, le manager du héros ainsi que sa femme lui font une proposition complètement cynique. Ils préconisent d'avoir recours à la chirurgie faciale, afin de pouvoir percer dans le monde musical. Comble du ridicule, le nouveau compagnon de sa femme, qui l'a quitté, se propose de payer ses frais d'opération. Toutefois , le narrateur, qui se considère comme un  futur « chef-d'œuvre », censé sonner la gloire du chirurgien qui va l'opérer, prend finalement conscience qu'il a manqué de respect envers lui-même en acceptant de changer radicalement son apparence physique. Voilà mes dernières impressions de lecture. Je repars pour ma chère ville de Saint-Malo demain. Je jubile à l'avance de pouvoir découvrir tes réponses à mes lettres. Je t'embrasse.

Mélodie.

Julie S., A.S. Bib.-Méd.-Pat.

 

 

 

Sources

 contemporarywriters.com
 wikipedia.org
 januarymagazine.com

 

 

 

 

 

Kazuo ISHIGURO sur LITTEXPRESS

 

kazuo-ishiguro-aupres-de-moi-toujours.gif

 

 

 

 Article de Kadija sur Auprès de moi toujours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by littexpress - dans Nouvelle
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives