Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 07:00

le-bureau-des-chats-kenji-miyazawa-9782809701180.gif




MIYAZAWA Kenji
宮沢 賢治
Le Bureau des chats
猫の事務所
traduit par Elisabeth Suetsugu
éditions Picquier
Picquier poche, 2009

 

 


 

 

Biographie

Poète et auteur de contes d’origine japonaise, il est né le 27 août 1896 et mort le 21 septembre 1933. Il est connu pour son appartenance à la religion bouddhiste, ayant été élevé dans une famille très pratiquante, mais aussi pour son militantisme social, en partie dans le domaine de l’agriculture. Depuis son enfance, il a toujours été intéressé par les animaux, en particulier les insectes. D’ailleurs, ses études étaient centrées sur la paysannerie et l’agriculture.

Il ne fut reconnu comme auteur et poète qu’après sa mort grâce au poète et sculpteur Takamura Kôtaro. Ses œuvres commencent à être publié qu’à partir de 1934.

 

 

 

Le recueil

 

Ce recueil est composé de cinq contes, avec pour personnages principaux des étoiles, des insectes et animaux (araignée, limace, blaireau), des chats, une vigne, un arc-en-ciel et un faucon de nuit.  Ils sont tous écrits avec un brin d’humour et/ou d’ironie.

Les thèmes abordés sont dans un premier temps, la discrimination, que l’on peut découvrir dans « Le bureau des chats », avec la « ségrégation » que subit une certaine race de chats et dans « Le faucon de nuit devenu étoile », où le Faucon est rejeté par les autres animaux à cause de son physique disgracieux.

La religion est aussi abordée, surtout dans «  Les jumeaux du ciel », avec des références à l’enfer et au paradis.

On retrouve dans tous les contes les notions de Bien et de Mal, représentées par des personnages comme la Comète dans « Les Jumeaux du ciel » ou par les personnages principaux dans le conte « L’araignée, la limace et le blaireau », où à cause de leurs mauvaises intentions et actions, ces trois animaux meurent.

Une nouvelle se distingue des autres : « La vigne sauvage et l’arc-en-ciel », est plus lyrique et a pour thème principal l’amour impossible.



Mon avis
 
J’ai trouvé ce recueil très agréable à lire. Il nous emmène dans un autre monde où l’étrangeté est commune. Cela change des contes occidentaux traditionnels, bien que les schémas soient similaires. Mais je le recommande à ceux qui sont portés vers l’imaginaire et les contes.


Sarah Degorces, 1ère année Éd.-Lib.



MIYAZAWA Kenji sur LITTEXPRESS

 

Kenji Miyazawa Les Fruits du gingko

 

 

 

 

Articles de Julie et d'Agnès sur Les Fruits du Gingko

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sarah - dans Nouvelle
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives