Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 13:00

Né en 1956, Mo Yan, de son vrai nom Guan Moye, est un écrivain chinois « moderne » devenu incontournable. Le choix de son pseudonyme qui signifie « ne pas parler » résonne selon l'auteur comme « un avertissement ». En effet, durant la Révolution culturelle, la parole peut suffire à vous faire condamner. Mo  Yan est un auteur complexe, qui développe une réflexion sur son art. Pour lui, le roman

« est un mode d'expression capital. Il est comme un canal qui sert de déversoir à [ses] sentiments intimes, [ses] amours et [ses] haines. Grâce à lui, [il] gagne un certain confort ».

Les œuvres de Mo Yan sont plutôt rejetées par la critique chinoise qui voit en lui un auteur dénonciateur d'une société victime de la corruption, du mensonge, de la surconsommation ainsi que de traditions parfois archaïques (cf Beaux seins, belles fesses). En Chine, peu d'éditeurs osent publier Mo Yan. La tradition éditoriale chinoise veut qu'un auteur publie en premier lieu dans une revue et en second lieu chez un éditeur. Écrit en 1989, Le pays de l'alcool choque. Son roman est refusé par toutes les revues chinoises ; Mo Yan dut abandonner son projet de publication. Puis, au cours de l' année 1993, les Éditions d'art et de littérature de Hunan acceptèrent de tirer son ouvrage à neuf mille exemplaires. Lire la suite ici. 


 

mo yan les treize pas-copie-1

 

 

 

 

Article d'Anaïs et de Manon sur Les Treize Pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mo Yan Le Pays de l'alcool

 

 

 

 

 

Article de Clara sur Le Pays de l'alcool

 

 

 

 

 

 

 

 

beaux-seins-belles-fesses.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Article de Sophie sur Beaux seins, belles fesses

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by littexpress - dans EVENEMENTS
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives