Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 07:00

Mori-Kaoru-Emma-01.gif

 

 

 

 

 

 

 

MORI Kaoru
森薫
Victorian Romance Emma, tome 1
Titre original
Emma
エマ
traduction
Yohan Leclerc
édité au Japon
par le magazine Comic Beam
éd. Enterbrain
en France par Ki-oon, 2012

 

 

 

 

 

L’auteur

 

Mori-Kaoru.pngKaoru Mori  est née le 18 septembre 1978. En  1997, elle commence à publier, sous le pseudonyme de Fumio Agata, des dōjinshi ayant notamment déjà pour thème central les domestiques. C'est à cette époque qu'elle crée Shirley, série de quelques chapitres nous invitant à suivre le quotidien d'une domestique de 13 ans.

Par la suite, elle est repérée par Enterbrain et entame en 2002 Emma, son premier manga en tant que professionnelle.

En février 2003, en même temps que la sortie du volume 2 d'Emma, Enterbrain décide de sortir un recueil regroupant une sélection des meilleurs titres de la mangaka à l'époque où elle faisait dans le dōjinshi. On y retrouve notamment les chapitres sur Shirley qui donne son nom au one-shot. Shirley est également disponible en France, aux éditions Kurokawa.

En 2004, Kaoru Mori travaille sur Violet Blossoms (Sumire no Hana), une histoire courte scénarisée par Satoshi Fukushima (auteur du manga Shōnen Shōjo).

En 2006, la mangaka réalise deux nouveaux chapitres de Shirley pour un numéro spécial de Comic Beam.

Après la fin d'Emma en mars 2008, Kaoru Mori prend une pause de quelques mois puis entame, en novembre de la même année, une nouvelle série très prometteuse : Otoyomegatari, une série nous emmenant sur la route de la soie au dix-neuvième siècle.
 
Débutant en 2002, Emma marque les débuts de Kaoru Mori. Pour les lecteurs de Bride Stories, il sera difficile de ne pas remarquer un trait beaucoup plus simple et surtout des décors nettement moins fouillés. Cependant, on aurait tort de prendre Emma pour du « sous Bride Stories ». Si tout y est certes plus simple, scénario comme dessins, la série possède sans nul doute un charme certain. Kaoru Mori fut récompensée cette année à Angoulême pour son autre série actuelle : Bride Stories. Une auteure qui sait surprendre avec sa légèreté et son élégance subtile.

Les mangas ont également été traduits en anglais, espagnol, italien, allemand, suédois et coréen.

 

Résumé

Angleterre, fin du XIXème siècle.

Cette époque bien connue sous le nom de victorienne marque le point culminant de l’Empire britannique. La capitale, Londres, représente la quintessence de cette ère et brasse une fortune et une diversité sans précédents. Mais les différentes classes de cette société ne se mélangent pas et au mieux s’ignorent, voire s’entrechoquent. Alors que les familles aisées nées du commerce et de l’industrie se font de plus en plus prospères, les archaïsmes sociaux sont devenus d’une rigidité à toute épreuve. Chacun se doit de préserver sa réputation et de bien rester à sa place.

Emma, une jeune fille sans famille ni toit, a été recueillie il y a des années par Kelly Stowner, ancienne gouvernante de la famille Jones, alors qu’elle se rapprochait de sa retraite. Emma est entrée à son service en tant que gouvernante et elle est devenue une aide précieuse alors que Madame Stwoner approche de ses vieux jours. Néanmoins, même si Madame Stwoner se prépare à rejoindre son mari dans l’au-delà, elle a un souci : qu’adviendra-t-il d’Emma lorsqu’elle sera partie ? La demoiselle est devenue une jeune femme très jolie, travailleuse et courageuse mais elle ne cesse d’éconduire tous les courtisans qui lui écrivent quotidiennement.

Jusqu’au jour où William Jones, le jeune homme dont Madame Stowner a été la gouvernante, décide sur un coup de tête de lui rendre visite. Dès que son regard croise celui d’Emma, c’est le coup de foudre… Et il se pourrait bien que ce dernier soit réciproque.


Mori-Kaoru-Emma-02.png
Mais comment faire lorsque l’on est servante et que le jeune homme est issu d’une grande famille ? Dans cette époque codifiée où les classes sociales ne doivent jamais êtes mélangées, tout est bon pour que le destin mette des bâtons dans les roues de ce couple naissant… Cet amour sera-t-il impossible ?

On constate aussi déjà l’importance du contexte social. Dès les premières lignes, l’auteur nous parle de « hiérarchie sociale stricte », de « coutumes anciennes et vivaces », etc. Comment les deux protagonistes de l’histoire réussiront-ils à s’affranchir des règles pour vivre leur hypothétique amour ?

 

Personnages
Mori-Kaoru-Emma-06.jpeg
Emma est une domestique anglaise qui travaille  pour une gouvernante à la retraite, Kelly Stowner. Bien qu'elle se montre calme et réservée, son histoire d’amour avec William fera d’elle une femme passionnée, digne des grandes héroïnes de romans anglais, également sa force de caractère et son courage font d’elle un personnage attachant.
 
William Jones est un jeune gentilhomme de la haute société  qui tombe amoureux d'Emma dès leur première rencontre. En tant que fils d'un riche homme d'affaires, il subit la pression de sa famille pour se marier au sein de son milieu social.
 
Kelly Stowner est une gentille gouvernante  à la retraite qui a éduqué William Jones durant son enfance. Plus tard, elle a embauché Emma et élevé celle-ci pour qu'elle devienne sa domestique mais elle lui a enseigné la lecture et l'écriture.

Hakim Atawari est un Prince des Indes et un ami proche de William. Il tombe amoureux d'Emma, mais il décide de ne plus la poursuivre quand elle le rejette pour William. Il est constamment entouré de jeunes filles indiennes.

Richard Jones, le père de William, est un riche homme d'affaires de la Gentry Class. Il défend fermement la division des classes sociales et leurs coutumes. Il impose ces valeurs à ses propres enfants. Il s'oppose dur comme fer à la relation entre William et Emma.

Aurelia Jones, la mère de William, est également connue en tant que Mme Trollope. Elle est considérée comme « anti-sociale » parce qu'elle ne supporte pas d'assister aux soirées et de tenir ses fonctions au sein de la haute société. Pour des raisons de santé, elle s'est installée seule à la campagne sur les conseils de son mari. À part son fils aîné William, Richard et Aurelia ont deux jeunes fils, Arthur et Colin, ainsi que deux filles, Grace et Vivian. Leurs enfants sont également opposés à l'amour entre William et Emma.

Mori-Kaoru-Emma-04.jpeg 

Les différents thèmes abordés

Différences entre classes sociales

Voici le thème principal du récit, celui de l’amour impossible entre deux jeunes gens venant de mondes trop différents. Évidemment ce thème fut amplement utilisé dans les récits ; ici l’auteur cherche non pas à montrer cette difficulté comme une injustice mais davantage comme un fait classique de son époque. Tout au long du manga on constate les différences importantes entre les classes sociales et les nombreuses épreuves que connaîtra l’héroïne.
 
Mori-Kaoru-Emma--07.jpg
L’époque victorienne

C’est un manga que l’on pourrait définir comme historique. En effet ici l’auteur présente un monde qu’elle se plaît à définir avec précision ; on voit le travail important dans l’étude de cette période romantique.

 
L’amour romantique et les références à de nombreux ouvrages anglais

On voit également l’influence des nombreux grands romans anglais, entre Orgueil et Préjugés de Jane Austen puis Nord et Sud d’Elizabeth Gaskell. L’histoire d’amour et l’importance de la ville, de la nature dans ce manga montrent de nombreuses références aux romans anglais romantiques.

 Mori Kaoru Emma 05

Mon avis

Emma est une belle découverte. Cette histoire d’amour impossible est aussi un moyen d’arriver à une description qui se veut fidèle d’une époque et d’une société. La légèreté et l’humour sont également présents. Les dessins de Kaoru Mori portent en eux un potentiel évident qui s’exprime davantage dans Bride Stories. L’auteur nous intéresse avec grâce et sincérité à des personnages parfois naïfs mais terriblement humains. Dès les premières pages, le lecteur est propulsé dans une autre époque et force est de constater la finesse et l’élégance d’un trait précis.

 

Léa MASME, 2ème année édition/librairie 2012-2013

 

 

 


Partager cet article

commentaires

Recherche

Archives