Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 07:00

  Murakami-Haruki-Les-amants-du-spoutnik.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MURAKAMI Haruki
Les amants du Spoutnik
traduit du japonais
par Corinne Atlan
Belfond, 2003
10 /18, 2004




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Murakami Haruki

Né à Kobe le 12 janvier 1949, Haruki Murakami est aujourd’hui un écrivain japonais de renom. Après avoir fait des études de théâtre, il ouvre un club de jazz à Tokyo. Cette aventure va être importante pour lui et notamment dans l’écriture de ses romans puisque la musique est un thème que l’on y retrouve régulièrement. Après la fermeture de ce club, Haruki ira vivre en Grèce puis en Italie, deux pays et une Europe qui le marqueront également et que l’on retrouvera aussi très souvent dans ses romans. Traducteur d’auteurs américains comme Raymond Carver, il rencontrera son premier succès avec Écoute le chant du vent. Il est aujourd’hui professeur de littérature japonaise à Princeton University.

Ses écrits sont particulièrement marqués par des thèmes récurrents comme celui de la musique, par la présence du monde occidental, mais surtout par une dimension très fantastique et l’importance des sentiments humains.



Présentation des personnages

Sumire est le personnage principal. Elle a environ 22 ans et a arrêté ses études pour se consacrer pleinement à l’écriture d’un livre. En effet, la littérature est pour elle tout ce qu’il y a de plus important : « À travers l’écriture je renouvelle quotidiennement l’affirmation de mon existence », dit-elle pour exprimer son amour des lettres. Sumire est quelqu’un de rêveur et qui n’a pas réellement les pieds sur terre. Elle se pose beaucoup de questions existentielles et ne parvient jamais à être claire avec elle-même. Elle se décrit d’ailleurs comme quelqu’un sans aucune compétence et incapable d’exercer un travail concret. Mais le plus important chez Sumire est sûrement le fait qu’elle n’arrive pas à ressentir de désir, ni sexuel, ni amoureux. Mais c’est alors qu’elle va faire la rencontre de Miu…

K est le narrateur anonyme, professeur dans une école primaire et meilleur ami de Sumire. Avant de la rencontrer, K était très seul, mais elle lui a permis de s’extérioriser pleinement et ils ont aujourd’hui une relation amicale très forte. K est par exemple le seul à pouvoir lire les écrits de Sumire. Il est lui aussi un personnage assez énigmatique car il multiplie les relations d’une nuit, et a en plus une liaison depuis quelques temp avec la mère d’un de ses élèves. Mais surtout, K est éperdument amoureux de Sumire…

Miu est une femme d’affaires de 39 ans environ. Elle a repris l’entreprise de son père et pratique l’import/export de vin entre le Japon et l’Europe. Quand elle était jeune, Miu a vécu une expérience traumatisante, et, aujourd’hui mariée, elle n’accepte aucune relation sexuelle. Étant plus jeune, Miu, en vacances en Suisse, va rencontrer Ferdinando, un homme avec lequel elle ne se sent pas à l’aise. Un soir où elle fait un tour de grande roue dans une fête foraine elle aperçoit l’appartement dans lequel elle loge. Enfermée dans la grande roue car la fête a fermé, elle va passer la nuit à regarder son appartement et se voir en train de faire l’amour avec Ferdinando.



Résumé de l’histoire

Sumire va faire la rencontre de Miu lors d’un mariage et tout de suite en tomber éperdument amoureuse d’elle. Par amour, elle va accepter de devenir sa secrétaire, délaissant ainsi ses travaux d’écriture, se consacrant pleinement à son travail et laissant également de côté son ami K. Miu va alors proposer à Sumire de l’accompagner en voyage d’affaires en Europe. Après la France et l’Italie, elles se rendront en Grèce pour des vacances. K n’a plus de nouvelles de Sumire depuis son départ pour l’Europe. Mais il reçoit un jour un coup de téléphone alarmant : son amie a disparu. K va alors rejoindre Miu pour l’aider à chercher Sumire. C’est la première fois qu’il la rencontre, et lui aussi va être attiré par sa beauté mystérieuse. C’est là que l’on va pouvoir distinguer une espèce de « triangle amoureux » entre les trois personnes. Miu lui explique les vacances qu’elles étaient en train de passer et les circonstances tout aussi mystérieuses dans lesquelles Sumire a disparu. Elles étaient sur l’île la plus petite de Grèce, où tout le monde se connaît. Sumire n’a pas pu disparaître si vite, sans que personne l’ait vue, et pourtant…



Analyse

Dans ce roman, le lecteur peut aisément repérer quatre thèmes récurrents :

La nature. Quand il parle des sentiments des gens, Haruki Murakami fait sans cesse référence à la nature. Tout est souvent comparé à la tempête : « Une violente passion s’abattait sur Sumire, comme une tornade sur une vaste plaine », écrit-il pour évoquer l’amour de Sumire envers Miu. Il souligne également la force que la nature exerce sur les gens, par exemple lorsqu’il explique que K est « sous l’emprise de la lune, de la force d’attraction et du bruissement du monde. » Le thème de la nature donne un côté très poétique à l’écriture d’Haruki Murakami et ne fait que renforcer l’aspect réaliste-magique du roman.

Le voyage. Le thème du voyage est évoqué dés le début du livre quand Sumire et Miu parlent de littérature. Miu évoque le mouvement « spoutnik » au lieu de parler du mouvement « Beatnik », et lorsque l’on se renseigne on apprend que Spoutnik signifie « compagnons de voyage » en Russe.  C’est là que le thème est lancé, et il sera récurrent tout au long de l’ouvrage avec principalement le voyage de Miu et Sumire en Europe.

La quête. Il y a d’abord la quête de l’amour et du désir chez tous les personnages et en particulier chez Sumire, désespérément amoureuse de Miu. On retrouve également la quête de soi chez Sumire et K. Mais le thème de la quête se retrouve principalement dans la recherche de Sumire qui se transforme véritablement en enquête policière.

Mais le thème le plus important est sans doute celui du désir, étroitement lié au thème de la solitude : En étant ensemble, les personnages sont seuls, car aucun ne s’extériorise. Dés le départ Sumire explique qu’elle n’arrive pas à ressentir de désir sexuel ou amoureux, jusqu’à sa rencontre avec Miu. De là, les personnages vont se retrouver victimes d’un « triangle amoureux » qui les enfermera plus profondément dans leur solitude.



L’écriture d’Haruki Murakami

Il s’agit d’une écriture ancrée dans le réalisme magique. Tant de choses restent inexpliquées, que le roman tourne presque au fantastique. Mais l’écriture de Murakami est sourtout très douce et poétique, ce qui rend le roman très agréable à lire.


Pauline Ganteille, 2e année Éd.-Lib.

 

 

MURAKAMI Haruki sur LITTEXPRESS

 Image 3-copie-1

 

 

 

 

Article de Mélanie sur Sommeil.

 

 

 

 

 

chroniques-loiseau-ressort-haruki-murakami-L-1

 

 

 Article d'E.M. sur Chroniques de l'oiseau à ressort.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

murakami-haruki-saules-aveugles.gif

 

 

 

Saules aveugles, femme endormie, article de Claire.

 

 

 

 

.

.

.



Les amants du spoutnik
, article de Julie






L'éléphant s'évapore
: articles de Noémie et de Samantha







Le Passage de la nuit
:
articles d' Anaïs,  Anne-Sophie, Marlène, Chloé, E. M., Virginie.








Kafka sur le rivage
:
articles de Marion, Anthony, P.







La Course au mouton sauvage
: articles de Laura, J., et B.

 

 

 

 

 

Murakami Haruki Danse-danse-danse

 

 

Article de Chloé sur Danse, danse, danse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pauline - dans Réalisme magique
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives