Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 07:00

Paul-Auster-Le-Livre-des-illusions.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paul AUSTER
Le livre des illusions
The book of illusions
 

traduction de

Christine Le Bœuf
Actes sud, 2002

Babel, 2003

Livre de poche, 2004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie de Paul Auster
http://www.evene.fr/celebre/biographie/paul-auster-1230.php

 

 

Résumé

David Zimmer vient de perdre sa femme et son fils dans un accident d'avion, il n'a plus le goût de vivre, plus de réaction à ce qui l'entoure, lorsqu'un jour il regarde une émission sur le cinéma muet. L'arrivée d'un extrait d'un film d'Hector Mann lui arrache un rire franc. C'est alors qu'il décide de se consacrer à l'écriture d'un livre sur cet acteur des années 20 porté disparu depuis 1929.

Il se lance à la recherche des quelques bobines qu'il reste dans le monde. Pendant trois ans, il analyse le jeu d'Hector et en 1988 son livre, Le Monde silencieux d'Hector Mann, est publié.


Alors que David reprend le cours de sa vie en enseignant, il reçoit un coup de téléphone : Hector voudrait le rencontrer et lui montrer d'autres films de lui... David croit à un canular jusqu'à ce qu'un jour, en rentrant chez lui dans le Vermont, il trouve une femme, Alma, qui l'attend. Elle vient le chercher pour l'emmener au nouveau Mexique où vit Hector : il est souffrant, il faut se dépêcher. David, énervé, ne veut rien entendre, elle est obligée de le menacer pour qu'il accepte enfin de rentrer avec elle.

Durant leur long voyage, elle lui raconte toute la vie d'Hector Mann après sa disparition. Hector avait deux amantes, Dolores Saint John et Bridgid O'Fallon. Il projetait de se marier avec Dolores. Bridgid par jalousie se rendit chez Dolores qui, prise de panique, la tua. Hector aida Dolores à se débarrasser du corps et fuit, seul.



Analyse

À la manière des écrivains américains du XIXe siècle


Comme Herman Melville dans Moby Dick situe l'aventure sur un navire, décrit ce dernier, nous explique les techniques de navigation et tout ce qu'il faut savoir sur les baleines...


Paul Auster ne dit pas seulement qu'Hector est acteur, mais il décrit chaque détail de chaque scène de ses films : les décors, costumes, angles de vue, scenarios... Si précisément qu'on en vient à croire qu'ils ont vraiment été réalisés.

« On passe de Martin à Claire, de Claire à Martin et, en l'espace de dix plans simples, nous saisissons enfin, nous comprenons enfin ce qui se passe. Martin revient alors dans la chambre et, en dix plans de plus, il finit par comprendre, lui aussi.

 

1. Claire se tord de douleur dans le lit, elle souffre intensément, elle lutte contre l'envie d'appeler à l'aide.

2. Martin arrive au bas d'une page, il la sort de le machine et en introduit une autre. Il se remet à taper.

3. La cheminée, dans la chambre ; le feu est presque éteint.

4. Gros plan des doigts de Martin en train de taper.

5. Gros plan du visage de Claire. Elle paraît plus faible, elle ne lutte plus.

6. Gros plan du visage de Martin. Devant sa machine, en train d'écrire.

7. Gros plan de la cheminée. Quelques braises rougeoient.

8. Plan moyen de Martin. Il tape le dernier mot de son histoire. Une pause brève. Et puis il enlève la page de la machine.

9. Plan moyen de Claire. Un léger frisson la parcourt – et puis elle semble mourir.[ … ] ».

 

 

La fabrication des costumes, le studio de production sont abordées.



Le complexe de Flitcraft

Hector Mann change deux fois de vie, abandonne tout de celle d'avant : nom, profession, apparence...Pour cela il change aussi de ville : c'est le complexe de Flitcraft.

La première fois, il quitte Los Angeles et sa vie d'acteur, prend le nom d'Herman Loesser, et dans cette fuite, commence son errance : Seattle, Portland puis Washington. Il choisit enfin d'aller à Spokane, la ville natale de Bridgid où il sera vendeur d'articles de sport. Herman continue sa fuite vers Chicago où il rencontre Sylvia Meers avec laquelle il fera des représentations érotiques avant de changer une dernière fois de lieu sous cette identité.

La deuxième fois qu'il change radicalement de vie, c'est à Sandusky, la ville où l'acteur disait être né bien qu'il n'y eût jamais mis les pieds. Il ira enfin s'installer au nouveau Mexique, à Tierra del sueño ; il y restera sous son dernier nom : Hector Spelling et y reprendra son « œuvre » cinématographique.


 

Des allures de tragédie

 

Les transitions entre civilisation et vie sauvage ne se font pas naturellement dans la douceur chez Jack London. Dans L'appel de la forêt puis dans Croc blanc, il y a un passage obligatoire par la violence, le sang. De la même façon les changements de vie d'Hector sont impulsés par des coups de feu : il a fallu que Dolores tue Bridgid pour qu'il devienne Herman Loesser ; en quelque sorte, il devient sauvage pendant deux ans. Pour son retour à la civilisation, il s'interpose lors d'un braquage de banque à Sandusky et reçoit une balle dans l'épaule ; il prend alors le nom d'Hector Spelling en se mariant.

Hector, au lieu de fuir totalement pour laisser passer l'affaire du meurtre de Bridgid, force la confrontation avec la famille O'Fallon, travaille pour son père et prend des cours avec sa sœur qui va tomber amoureuse de lui. Il se piège tout seul, refuse d'échapper à son destin. Les femmes qu'il rencontre se trouvent être comme des malédictions pour lui : plus tard, Dolores tue Bridgid ; celle avec qui il ne pouvait avoir aucune relation tombe amoureuse de lui ; Sylvia, lorsqu'elle découvre, qui il est vraiment essaie de le faire chanter...

S'il s'autorise enfin à reprendre son activité cinématographique, il s'interdit d'en montrer le résultat au public. Celui-ci restera caché, destiné à la destruction le jour de sa mort : il ne peut en laisser de traces derrière lui...



Jeu avec le lecteur

On peut trouver certaines coïncidences entre la vie de David et celle d'Hector : le fils de David est mort dans un accident d'avion, et le fils d'Hector aussi est mort.

Les passages importants de la vie d'Hector ont été marqués par les armes à feu et, lors de la rencontre de David avec Alma, la femme qui fait le lien entre les deux hommes, celle-ci pointe un revolver sur lui.


Le livre des illusions est parsemé de jeux sur les noms des personnages : à commencer par le nom qu'Hector Mann choisit :

« [ … ] Herman Loesser. Le nom lui parut bon, peut être même excellent, en tout cas un nom pas pire qu'un autre. N'était-il pas Herr Mann, après tout ? [ … ] D'aucuns prononceraient ça Lesser (moindre), et d'autres diraient Loser (perdant). Dans un cas comme dans l'autre, Hector se disait qu'il avait trouvé le nom qu'il méritait.».

Ensuite, dans le film d'Hector : La vie intérieure de Martin Frost :

« Claire, qui, en blue-jean et sweat-shirt, a l'air d'une étudiante, est étendue sur le lit avec The Principles of Human Knowledge, de George Berkeley. À un certain moment, nous remarquons que le nom du philosophe est imprimé en lettres capitales sur le devant du sweat-shirt : BERKELEY – et c'est aussi le nom de son université. Est-ce censé signifier quelque chose, ou n'est-ce qu'une sorte de jeu de mot visuel ? » ;

« Quel rapport entre elle et Hector et Frieda ? veut savoir Martin [ … ]. Il lui demande pour la troisième fois comment elle s'appelle. Claire, finit-elle par lâcher. Claire comment ? Elle hésite un instant et puis : Claire... Claire Martin. Martin renâcle, écœuré. C'est quoi, ça, demande-t-il, quelle genre de blague ? Je n'y peux rien, dit Claire. C'est mon nom. »



Manon, 1ère année Bib.-Méd.

 

 

 

Paul AUSTER sur LITTEXPRESS






Articles de Mélanie et de Julie sur Brooklyn Follies



 

 


 

Léviathan, article d'Anaïs

 

 

 Moon Palace : articles de  Valérie,  de Joséphine et de Laura.

 

Paul Auster Cité de verre

 

 

 

 Article de Bastien sur Cité de verre

 

 

 

 

 

 

Paul Auster Revenants

 

 

 

 Article de Marlène sur Revenants.

 

 

 

 


 


Trilogie new-yorkaise, articles de Marine et de Fiona,

 

Mr Vertigo, articles de M.B. et de Chloé,

 

 

Smoke, article de Louise,

 
La Nuit de l'Oracle, articles d'Audrey et de Caroline.

 

 

 

Paul Auster Dans le scriptorium

 

 

 

 

 

 

 

 

Article de Jean-Baptiste sur Dans le scriptorium

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by littexpress - dans fiches de lecture 1A
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives