Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 09:00

 

gedge_amenhotep.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pauline GEDGE

Amenhotep l’élu des dieux

Titre original

The Twice Born

Traduction de Daniel Garcia

Pauline Gedge, 2007

Éditions France loisirs, 2009

 

 

 

 

 

 

 

L'auteur

 

http://www.paulinegedge.com/aboutpauline.htm

(Site en anglais, créé par l'auteur !)

 

 

 

Résumé du livre

 

Amenhotep l’élu des dieux est le premier tome d'une trilogie consacrée au personnage historique éponyme.

 

Huy, fils d'Hapou, est un enfant gâté et égocentrique issu d'une famille de paysans du delta du Nil. Grâce à l'aide de son riche oncle Ker, la famille peut l'envoyer étudier à l'école de scribes d'Heliopolis, dans le temple de Râ. Ce qui était une corvée pour le jeune enfant devient bientôt un vrai plaisir bien qu'il soit le seul enfant issu d'un milieu social modeste dans l'école. Mais son existence bascule le jour où Sennefer, cancre malveillant, le tue par accident. Sa mystérieuse résurrection attirera à Huy bien des tourments et des curiosités, sans compter son amour à sens unique pour Anoukis, la sœur de son meilleur ami.

 

 

 

L'œuvre

 

L'œuvre se construit de façon similaire à un journal autour du personnage de Huy, dont les peines comme les joies nous sont contées avec une grande minutie. Régulièrement, on trouve une page blanche et une ellipse qui semblent signifier le début d'un nouveau chapitre bien qu'il n'y ait aucun titre à ceux-ci. Le tout rythme les différentes étapes les plus importantes de la vie du jeune garçon comme un refrain, de même que les mois de Paophi, dans lequel se situe l'anniversaire de Huy, et d'Epiphi, signalant le début des moissons, la fin de la décrue et donc la période à laquelle les différents lieux peuvent être rejoints. C'est là que se déroulent beaucoup de moments importants. Ces périodes, tantôt d'immobilité, tantôt de nouveauté, font penser aux battements d'un cœur, celui de Huy qui est encore vivant. Après sa résurrection, le récit ralentit jusqu'à s'arrêter dans un lieu précis : celui où les dons de divination vont mener Huy et sa servante Ishat à une vie sédentaire et routinière.

 

L'histoire est racontée avec des mots simples, un ton enfantin, qui nous plongent dans la peau du jeune garçon. Grâce au style de l'auteur on arrive à comprendre le caractère et les réactions de Huy qui manquent parfois de logique. En même temps qu'il grandit, le vocabulaire utilisé évolue et nous permet de vraiment comprendre le changement de mentalité qui s'exerce au fil du récit. Cela démontre une certaine virtuosité dans la présentation de la psychologie du personnage qui rend l'histoire très réelle et vraisemblable.

 

Pourtant, l'auteur note en préface qu'il s'agit bien d'une fiction imaginée à partir des faits réels concernant la vie adulte d'Amenhotep, le futur nom donné à Huy fils d'Hapou. Cette précision nous renseigne sur l'avenir, certainement riche et incroyable, de celui qui n'était au départ qu'un enfant banal. Il est difficile de démêler l'invention dans cette œuvre car Pauline Gedge n'hésite pas à y inclure des éléments vrais d'Histoire égyptienne, tels que la formation des scribes et certaines cérémonies très pratiquées dans l'Antiquité ( exorcisme, par exemple) ou des croyances de l'époque (la cosmogonie d'Heliopolis, celle d'Hermopolis, le Paradis d'Osiris...).

 

L'un des intérêts de suivre Huy dans sa jeunesse est également celui d'apprendre en même temps que lui les « règles de vie ». C'est donc avec une fluidité très bien maîtrisée que les descriptions et explications sur les différents rites s'enchaînent et s'incorporent au récit. Il n'y a presque aucune note en bas de page, tout est détaillé en temps voulu.

 

 

 

Mon avis

 

Ce livre est captivant, tant par son fond que sa forme, surtout pour les passionnés d'Égypte ancienne. Il réunit selon moi tous les éléments pour que le lecteur puisse comprendre le vocabulaire parfois spécifique des croyances, outils, loisirs et travaux que l'on peut rencontrer, que l'on soit débutant ou très renseigné sur la vie quotidienne de l'époque. Il se lit très rapidement malgré sa taille assez importante (571 pages) et il m'a vraiment donné envie de passer au deuxième tome de la trilogie. L'histoire est composée d'action, d'amour, de mythologie, de suspense parfois, de fantastique, de moments drôles comme de moments tristes. C'est un morceau de vie très agréable à imaginer que je conseille vivement.

 

 

 

Océane B, 1ère année Éd-Lib, 2011/2012

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche

Archives