Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 07:00

ray french Six pieds sous terre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ray FRENCH

Six pieds sous terre

Titre original : Going under, 2007

Traduit de l'anglais

par Carine Chichereau

Fleuve Noir,2008

10/18, 2009





 

 

Aidan Walsh aurait pu faire grève comme n'importe quel ouvrier  mais au lieu de cela, il préfère s'enterrer vivant dans un cercueil au fond de son jardin. Habitant respectable de la petite ville de Crindau, veuf depuis quelques années et père de deux enfants maintenant indépendants, cet homme ordinaire décide pour la première fois de prendre sa vie en main et de se battre à son échelle pour la bonne cause. L'usine dans laquelle il travaille, Sunny Jim Electronics, a décidé de fermer cette antenne en raison d'une délocalisation prochaine, privant ainsi cette ville de la campagne du Pays de Galles de sa seule source d'emplois. Ce combat qui ne devait être que symbolique devient vite un sujet à sensations qui intrigue tous les médias. C'est ainsi qu'épaulé par son fils Dylan et ses amis de travail Gwynned, Russel et Wilf, l'événement prend une ampleur démesurée et provoque compassion et violence de la part des auditeurs de la radio locale sur laquelle il est interviewé. Aidan souhaite simplement faire acte de résistance jusqu'à ce qu'il soit parvenu à obtenir un accord avec la direction de l'entreprise pour sauver les emplois de l'usine. Face au mutisme de ses dirigeants, il demeure alors plusieurs semaines enterré vivant dans son cercueil, en vain. Son fils a alors une idée de génie : présenter Aidan aux élections en symbole de la voix du peuple, et profiter de sa notoriété pour donner un visage humain à la politique.

 Plus qu'une simple lutte pour conserver son emploi, cette histoire est celle d'un homme qui réalise que son passé l'empêche de vivre et réussit à renaître de ses cendres par ce geste inconsidéré. Le lecteur va assister à toutes les phases de développement de cet individu, qui, depuis la gestation jusqu'à l'accomplissement de son parcours, va se heurter à toutes les difficultés d'un retour sur soi, enfoui dans la terre, et revivre toutes les étapes d'une renaissance. A ce moment-là, les carapaces tombent, les angoisses ressurgissent, l'esprit tergiverse, le corps est inutile. Toutes les valeurs qu'il pensait être les siennes sont remises en cause ainsi que ses priorités. À travers un combat psychologique contre lui-même, on découvre un père meurtri par la perte de son épouse, qui souffre de ne pas être suffisamment proche de ses enfants et se sent impuissant face au temps qui passe.

Les différents thèmes abordés sont assez variés. Contrairement à la première impression de lecture, l’histoire principale se situe sous terre, entre Aidan et lui-même, et non entre Aidan et l’usine de Summer Jim Electronics. En effet, il s’agit là d’une confrontation d’ordre psychologique, métaphysique et pas seulement d’un défi original. Le personnage ne se doute à aucun moment de ce qui l’attend au fond de son cercueil. L’entraide et la solidarité dans l’épreuve se révèlent être les principales qualités de ses amis et de ses enfants, qui illustrent ainsi la capacité humaine à se dépasser et se décentrer en situation extrême dans des actes désintéressés. Le contexte économique difficile montre le problème que rencontrent les régions enclavées dont la seule activité se résume à ce type d’industrie. Mais la délocalisation menace ces filiales de disparaître, mettant toute une zone rurale au chômage et ses habitants dans la précarité.

Le récit fait alterner un humour anglais empreint de délicatesse et de violence au fil des épreuves, en suivant les états d'âme successifs du personnage durant ses longues journées d'inactivité. Mais le lecteur assiste également à une aventure autour des personnages à la fois bourrus et tendres des amis d'Aidan et de ses enfants, qui malgré leurs différends, se ressoudent pour lui apporter leur soutien. Le symbole populaire qu’il devient ne se fait pourtant aucune illusion : dès son inscription, Aidan sait qu’il ne peut remporter la victoire mais se faire entendre est déjà un but en soi. Représenter vraiment ceux qu’il défend, ceux à qui il ressemble lui paraît primordial, alors que son fils est persuadé qu’il peut gagner. Mais Aidan Walsh a conscience qu’il ne fait pas le poids et que sa notoriété grandissante est suffisante pour redonner espoir aux habitants de Crindau. Ray French se garde bien de modifier la réalité du monde politique en créant une fin utopique. Aidan perd les élections et cela reste la seule fin réaliste.


Ray French est né à Newport au sud du Pays de Galles. Il a longtemps travaillé avec des personnes handicapées puis il a été machiniste, manoeuve, caricaturiste, archiviste et bibliothécaire. Il vit actuellement avec sa compagne et sa fille à Leeds où il donne des cours d'écriture. Il est membre de la Royal Literary Fund, devenue une institution au Royaume-Uni. Cet écrivain nous donne à voir le contexte difficile de la crise vécue dans son environnement, il livre une partie de lui-même dans ce personnage qui tente de survivre aux difficultés économiques mais surtout personnelles. Ray French dresse dans ce roman un portrait humain, redonnant espoir en la grandeur d’âme des hommes tout en restant léger, en apparence.

Éléa, A.S. Éd.-Lib.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolas 15/07/2010 23:02


J'avais vraiment adoré ce roman pour son originalité, son humour, sa justesse et son écriture agréable!


Recherche

Archives